X Games : Bilan et Perspectives
2000*1045px

X Games : Bilan et Perspectives

retour sur les épreuves et l'évènement en lui même
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
Texte Guillaume Lahure
Photos Guillaume Lahure
retour sur les épreuves et l'évènement en lui même

Les X Games hivernaux fêtaient la semaine dernière à Aspen, Colorado, leurs 20 ans d'existence. De notre coté, nous étions sur place pour la quatorzième année consécutive. C'est dire qu'on aime ça quand même les gens qui font des acrobaties au pays du burger et du manteau de fourrure.

Voici notre synthèse de la semaine, et pourquoi - nouvelle qui casse - nous ne serons a priori pas sur place l'an prochain.

Rien ne va plus à Aspen 

S'il n'en fallait qu'un, voici LE symptôme de la maladie qui a frappé ces X Games 2016  :  la disparition pure et simple des qualifications. 

Finies les finales avant la finale, la pression, les histoires folles de non-qualification de favoris ou à l'inverse de rookies triomphants. Désormais, seuls les 12 skieurs choisis par les oracles d'ESPN ont droit de cité et tout se règle dans une finale unique. Inutile de vous dire qu'avec ce système, beaucoup des podiums de ces dernières années auraient été bien différents, et que beaucoup de ceux qui ont eu leur chance un soir ne pourraient plus l'avoir.

Les heureux élus ne cachent pas leur soulagement d'éviter à devoir passer par ces terribles éliminatoires, qui leur mettaient une pression incroyable, mais qu'ils ne se trompent pas : c'est un bien mauvais service que les X Games leur rendent en aseptisant la compétition, tuant toute possibilité de surprise. Or, ce sont souvent les surprises qui font les plus belles histoires. En cascade, tout le monde finit par y perdre : le public, les media, les disciplines et bien évidemment les athlètes eux-mêmes.

Pas d'explication officielle mais on imagine que diviser le nombre de compétitions quasiment par deux fait économiser de l'argent, laisse du temps pour les épreuves de jeu vidéo, et rassure aussi les sponsors et annonceurs certains de voir les têtes d'affiches en finale... Dans tous les cas, la voilure est indéniablement réduite.

Dans la même veine, on pourrait également citer la décision d'ESPN de maintenir la finale snowboard à son horaire initial alors que TOUS les bulletins météo annonçaient sans ambiguité depuis plusieurs jours le fiasco qui s'est déroulé sous nos yeux : une finale interrompue au bout du premier run (sur trois), et un classement établi sur les résultats de ce premier run. La tempête était prévue très précisément pour le début de la finale. Et c'est ce qui s'est passé alors qu'il faisait encore clair 2 heures avant. So long pour la "plus grosse compétition de l'année" et un sacré doigt d'honneur adressé aux riders. C'est moche.

Le Superpipe

C'est l'épreuve reine à nos yeux, celle dans laquelle les français excellent, regroupés au sein du Freeski Project. 

6 ans après Kevin Rolland et Xavier Bertoni, Greg Guenet nous offre un nouveau doublé historique. Kevin est toujours là, sur la première marche, alors que c'est Ben Valentin qui s'empare du bronze. 

Au delà de la performance, incontestable, on retiendra qu'on est bien loin de la folie de ces victoires françaises du début de la décennie, quand les barrières de sécurité tombaient sous la pression des supporters tricolores... En pipe comme ailleurs, ces X Games nous ont semblé d'une morosité déprimante (par opposition à la morosité joyeuse) : aucune ambiance en bas du pipe, peu de public... On continue de vibrer pour ces riders que l'on côtoie depuis des années, on se tend un peu pendant les runs mais l'émotion n'est plus la même. Bon, pour être honnête, peut être qu'on devient trop vieux aussi et qu'on a l'impression d'avoir vu le même film trop de fois (on y reviendra).

voir notre article complet sur la finale Hommes


Du coté des femmes, aucune skieuse n'arrive à conjuguer amplitude, technicité et grabs tout au long de son run. On voit certes des 900°, mais sans grab ni réelle amplitude. La discipline donne l'impression de peiner dans sa progression, en attente de son moment Kelly Sildaru, qui saura la secouer comme la toute jeune estonienne vient de le faire en slopestyle. Car pendant ce temps aussi, le superpipe snowboard féminin montre la voie, ne cesse de progresser. Il n'y a pas de raison que les skieuses ne suivent pas plus vite. Enfin, il y en a certainement une mais elle nous échappe.

lire notre article complet sur la finale femmes

Chloe Kim

juste pour le plaisir des yeux

Le slopestyle

Du coté des hommes, la météo aura finalement été moins apocalyptique que prévu et la compétition aura pu se tenir dans des conditions normales. C'est le neo-zélandais Jossi Wells, vétéran de 25 ans seulement, qui remporte sa première médaille d'or et complète ainsi sa collection de médailles : il partage avec Candide Thovex le privilège d'avoir été médaillé dans chacune des disciplines des Winter X Games (Big Air, Slopestyle et Superpipe).

consultez notre article complet

Les autres épreuves

On vous invite à tout apprendre du Big Air, remporté dans la tempête par Fabian Bösch en cliquant ici, avec les vidéos des 3 premiers...

Le skicross faisait cette année son retour, mais dans une version au rabais : parcours diminué de moitié, non accessible au public (même l'arrivée!).
Les français(e)s tirent néanmoins leur épingle du jeu avec Bastien Midol en argent et Alizée Baron en bronze. Déception pour Ophélie David qui finit quatrième.

Félicitations aussi à Jérôme Elbrycht : paraplégique, le français remporte la médaille d'or en ski assis. Article complet ici

Halo non mais Halo quoi

Que dire du fait que les jeux vidéo sont désormais une épreuve officielle au même titre que le Superpipe? La réponse nous semble être dans la question et confirme à nos yeux la transformation des X Games, de rendez-vous sportif jadis incontournable en festival fourre-tout. Nous n'avons rien contre les jeux vidéo mais bon voilà quoi : quand ESPN fait sauter des runs de finale de slopestyle pour privilégier 10 minutes de jeux de gueguerre futuriste, nous sommes en droit de nous émouvoir.

Suggestion : faites les jouer en plein air, dehors sous la tempête de neige, ce sont les WINTER X Games après tout. On verra s'ils font autant les malins avec des moufles (ou les doigts gelés, il faudra choisir).

Ajoutez des photos (2020px)

Kelly

On l'attendait au tournant depuis un petit moment, il fallait juste qu'elle prenne suffisamment de poids pour passer les tables. Dew Tour, X Games : la machine Kelly Sildaru est en marche et booste un slopestyle féminin qui était déjà sur la bonne pente depuis quelques années. Sa performance est sans aucun doute le fait marquant de ces X Games 2016 en ski.

On connait au moins un autre Kelly qui a plutôt bien réussi dans sa branche. Alors, on en reparle dans 10 ans, parce que sauf accident de parcours, on devrait la voir dominer un petit bout de temps. On a même l'accroche pour fêter ça en 2026 : Ke11y Sildaru. Elle n'aura alors que 24 ans, mais bon, d'ici là les X Games n'existeront plus de toute façon.

consultez notre article complet sur le slopestyle féminin

Des jeux pour la TV, par la TV mais pas à la TV

Les X Games sont organisés par ESPN, par la télé donc, pour la télé... Ceci étant compris, on restera stupéfaits par la médiocre place accordée à SES propres X Games par le network sportif : le superpipe ski relayé sur une sous-chaine que personne ne regarde (ESPN3), des retransmissions totalement tronquées, et mélangeant les épreuves, ne permettant pas de suivre la compétition... 

Mais si le spectacle n'est pas à la télé, s'il n'est pas sur place (le public reste limité), quel avenir peut bien réserver ESPN à ces X Games? Comment rentabiliser cette énorme machine? Certes, les annonceurs payent très chers pour voir leurs logos placardés sur chaque centimètre carré des sites de compétition. 
 Mais combien de temps va-t-il falloir à ces annonceurs pour réaliser que leur investissement est vain si ces compétitions ne sont plus retransmises correctement, la promesse initiale d'ESPN. Et pire encore, si le grand public se désintéresse tout bonnement de ces jeux sans grand suspens, leur préférant le loup videoludique qu'ESPN a fait entrer dans sa propre bergerie, par l'odeur des dollars alléché...

Difficile de croire que ce chaos ne soit pas délibéré tant l'organisation est rodée. La crise a sans doute bon dos, il semblerait plus simplement qu'on arrive au bout d'un modèle et qu'ils soient en train de lâcher l'affaire. Prenons néanmoins garde à ne pas jeter le bébé ski freestyle avec l'eau du bain des X Games. 

Entre US Open et Laax Open, le snowboard dispose de beaucoup plus d'alternatives que le ski freestyle (dans sa forme compétitive et désormais olympique). S'il était amené à perdre une de ses principales tribunes, ce dernier devrait se réinventer pour survivre entre 2 périodes olympiques. 

Pas à l'année prochaine

Chaque édition, nous finissions par un "c'était sympa Aspen, à l'année prochaine!"

Pas cette année. C'est une décision réfléchie, murie depuis l'an passé : on ne tourne pas aussi facilement la page de 13 années de présence continue sur l'évènement. C'est qu'on en a vécu de belles choses là bas, vu les générations de champions se succéder (Candide Thovex, Lolo Favre, Xavier Bertoni, Kevin Rolland...). On a bien rigolé aussi. Bu pas mal de bières à 3.2% du Colorado et mangé pas mal de pizzas. Beaucoup travaillé toujours.
Mais il nous semble aujourd'hui que l'événement, dans la direction qu'il semble prendre, n'est plus en phase avec le lourd investissement en temps, énergie et argent que représente une présence éditoriale sur place. Pause donc.

Nous continuerons bien entendu de couvrir les épreuves de ski, mais différemment. Pour pourquoi pas revenir plus tard avec un oeil plus frais si les choses évoluent.

C'était un voyage d'adieu d'au-revoir, mes 14èmes X ici. Merci à JP Baralo de m'y avoir invité pour la première fois en 2003, pour assister à la victoire de Candide en superpipe. 2003... Janvier 2003 : Kelly Sildaru apprenait à marcher.

Petit pincement au coeur en prenant la route lundi matin, cette route que l'on connait par coeur, sur laquelle on avait nos habitudes. On vous laisse du coup avec un petit portfolio d'Aspen sous la neige et de ce chemin du retour, forcément empreint de nostalgie.

Ajoutez des photos (2020px)

24 commentaires

brice_mhc
Statut : Confirmé
inscrit le 10/02/06
Stations : 1 avis
Mes réactions en vrac :
- Merci pour cet article et pour l'ensemble de votre "oeuvre" dans la couverture des X toutes ces années. Personnellement, sur les 2 dernières éditions je trouve qu'on sentait dans votre écriture un peu de lassitude et un peu moins d'entrain. Donc cette décision ne me surprend pas beaucoup
- Sur les jeux video, ne serait-ce pas un indicateur comme quoi les sports "core" des X games ne sont plus assez rentables pour ESPN, du moins pour le format qui est proposé? J'imagine que les mastodontes du gaming sont prêts à mettre beaucoup sur la table.
- Sur la différence de niveau pipe snow vs slopestyle snow chez les femmes, je suis vraiment surpris. J'ai hâte de lire les commentaires des meilleurs théoriciens de skipass :)
- Kelly : c'est monstrueux. Mais dans l'aire d'arrivée j'avais l'impression que tous ses gestes (y compris la petite danse) étaient programmés, pas très naturels; ça m'a fait un peu peur.

Merci à tous
Brik
(sinon je chercher quelqu'un qui fait Albertville --> Arêches vendredi matin)
(Big up à Mark the Ugly)
braki

inscrit le 16/11/14
Ce n'est pas le sujet mais il faudrait aussi que d'autres médias en France se bougent... Je n'ai pas regardé la télé et comment a été relayé le podium Français du pipe mais un encart de 10x10cm dans l'équipe c'est scandaleux... Quand tu sais les difficultés des moyens à réunir, les structures d'entraînement pas dispo en France, et une fédération qui s'en carre le cul (peut être de moins en moins) tu mesures l'exploit. Ça reste les X et même au rabais on n en parlera jamais assez... Bref c était pas le sujet mais je voulais rebondir. Braki
2
brice_mhc
Statut : Confirmé
inscrit le 10/02/06
Stations : 1 avis
Merci pour ton input braki. Embrasse ta famille pour moi
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Léa W2L

inscrit le 13/02/13
Petit précision qui me semble importante (surtout pour informer le public correctement pour une fois qu'on parle de handisport).

Vous écrivez "Félicitations aussi à Jérôme Elbrycht : tétraplégique, le français remporte la médaille d'or en ski assis."

Je pense qu'il s'agit d'une paraplégie (tétraplégie veut dire que les 4 membres sont paralysés).
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
oui, faute de frappe, désolé. c'est corrigé
3

Connectez-vous pour laisser un commentaire

crowbar

inscrit le 19/02/09
bon sum-up.
Pourquoi des marques comme Audi, Red-bull et/ou adidas (pour ne citer qu'elles) ne s'impliquent-elles pas plus dans l'organisation d'une compétition internationale à plusieurs rounds comme FWT?
De plus, je ne vois pas l'intérêt pour les annonceurs de communiquer sur un événement qui mélange sports outdoor et jeux video. Le target-group n'étant pas le même, comment peuvent-ils proposer de la publicité ciblée?
Bref, GuiGui si t'as la réponse je suis preneur

Connectez-vous pour laisser un commentaire

tristanof

inscrit le 01/09/15
Et à Oslo vous y serez? L'ambiance y sera en tout cas présente, les chaînes locales s'occupent de la diffusion, un gros big air dans un parc au centre, mon drapeau du 74 flottant en fond de foule, ça vous remontera le moral ! Et s'il était là-bas l'avenir?
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
pas encore décidé, mais possible!
3
tristanof

inscrit le 01/09/15
Si vous vous décidez à tenter le coup et avez besoin de tuyaux n'hésitez-pas je suis sur place!
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

FastNico
Statut : Expert
inscrit le 16/04/08
Matos : 5 avis
Y'avait pas de SkiCross ?
G
Statut : Gourou
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avisPhotos : 52 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
si mais pas pu couvrir pour cause de planning et de compétences. Les performances françaises sont citées dans l'article néanmoins
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fredbzh
Statut : Confirmé
inscrit le 18/11/08
Stations : 1 avisMatos : 2 avis
ESPN sabote sciemment le produit. "Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage"

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mesco
Statut : Gourou
inscrit le 30/01/15
Stations : 12 avisMatos : 5 avis
Je trouve également que le style est en perte sèche, au profit de la gymnastique..
Pas vous ?

Dans une discipline ou le style est roi, on privilégie la performance, ce qui est bien dommage.
Un triple cork posé à l'arrache et pas très gracieux vaut plus qu'un simple 5.4 plein de style et bien tweaké, de nos jours. La beauté visuelle est à discuter..
Le débat est déjà apparu avec les fameux quadruples.

Peut-être est-ce un retour au source..le ski de bosses :p
Fatidik972

inscrit le 22/02/07
Matos : 1 avis
Le débat était déja apparu avec l'apparition des doubles... puis des triples... débat sans fin.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Fiafiafia06

inscrit le 05/08/10
Matos : 3 avis
Ne soyez pas si condescendant avec les mecs de l'esport, chacun est libre de se passionner pour ce qu'il veut et ça devrait être respecté... Ceci étant dit ils avaient vraiment rien à foutre là !
Mais c'est ESPN qui à fait le con (mettre des action préenregistré d'esport pendant les runs du slope ça me dépasse) et en même temps on peut pas tant lui en vouloir vu que ça reste qu'une chaine de TV.

Le mainstream aura toujours la priorités sur des sport comme le notre dans ce milieu et honnêtement on ne devrait plus rien attendre de ce media, de toute façon c'est sur internet que le freeski vit et c'est donc lui qui devrait prendre en charge des événements comme les X.

Il faut juste espérer que ce que nous prépare Newschoolers et Transworld via les Dew tour aura autant d'ampleur et de moyen que les X.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Cliff
Statut : Expert
inscrit le 28/10/06
Matos : 7 avis
Merci Skipass pour ces supers années de couvertures en tout cas.
Sur un plan purement sportif, je trouve que c'est surtout le superpipe qui vieillit mal. Elles semblent loin les années de batailles Thovex/Johnson, puis Dumont/Hall, jusqu'à Janvier 2009 où Xavier a remporté ce qui reste pour moi la plus belle édition (parce que totalement inattendue). Depuis, l'hyper-professionalisation des riders a rendu le spectacle très fade. Il n'y a plus aucune surprise dans des runs calibrés des mois à l'avance. Le doublé français reste magnifique et il faut saluer le travail pharaonique de tout le Freeski project, qui avec peu de moyens rend possibles tous ces exploits, tout en étant l'un des principaux acteurs de cette mutation (où est l'esprit "freestyle" quand on entend un coach hurler en haut d'un pipe avant le départ de son poulain, comme le ferait un entraineur de foot). Je ne parle même pas du pipe féminin, que Sarah Burke dominerait encore sans problème aujourd'hui... Heureusement qu'il y a encore le slope avec ses wells, woodsy et autre ABM ou encore Sildaru...

Hors sujet : Je ne suis pas sûr d'avoir saisi l'identité du second "Kelly", mais j'aime à penser que c'est un discret hommage à un petit genie du Freeride sur 2 roues qui nous a tragiquement quitté cette semaine . RIP Mac Gazza....
brice_mhc
Statut : Confirmé
inscrit le 10/02/06
Stations : 1 avis
je pensais a Kelly Slater perso
0
Cliff
Statut : Expert
inscrit le 28/10/06
Matos : 7 avis
Bien vu ; )
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

mere_michele_prod
Statut : Expert
inscrit le 16/02/11
Stations : 2 avisMatos : 1 avis
Ca fait déja depuis quelques années que ESPN gère très mal son produit X games mais là j ai l impression que la chaîne est en train de l enterrer.
Oslo sera sûrement la dernière chance...
On dirait que ça intéresse de moins en moins de monde aussi comme si le freeride/BC était en train de bousculer ce petit monde.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Hugone83
Statut : Confirmé
inscrit le 05/01/13
Stations : 1 avis
Je n'ai jamais vu un article skipass assassin comme celui-ci ! Et je vous soutiens pleinement !
J'ai tout simplement été écœurer par ces X alors que j'avais tant vibrer ces dernières années notamment lors de la finale de pipe l'an dernier...
Au delà de toute la m*rde qu'ils nous ont fait cette année, je suis juste dégoûté pour les riders ! Restreindre les X de la sorte, c'est tuer un mythe, tuer une compétition, fermer des portes aux jeunes talents ! Comment la nouvelle génération va elle pouvoir se faire réellement connaitre si elle ne peut bénéficier de la visibilité des X ? Au travers du Dew Tour ? Du sfr ? ..... Pareil pour Les sponsors qui vont peut être hésité à deux fois avant de signer un rider "moyen" si il savent que celui-ci n'a plus moyen de se montrer et de crée une éventuel surprise sur un des event les plus suivie dans le domaine des sports freestyle extrem .. Ce que j'aimais aux X en pipe c'est qu'on assistait à cette bataille entre 3 mecs pour le top 3 en sachant pertinemment que 2 autres allait venir jouer les troubles fêtes ! Fini .. pas de BJW cette année, pas de curlier .. 11 mecs, la crème de la crème qui se bat pour sa place habituels sans subir la pression des rookies surmotivés.. On tue peut être aussi ce qui pousse à l’innovation .. A part gus et Wise (et encore il est bien bancale cette année) je vois pas qui pouvait remporter le pipe .. le scénario était à moitié écrit et inintéressant ..
ESPN tire une balle dans le pieds du ski freestyle et particulièrement pour le pipe ! C'est si dommage pour une nouvelle discipline olympique ..

Connectez-vous pour laisser un commentaire

dah ro0ts
Statut : Expert
inscrit le 06/12/01
Matos : 5 avis
bel article et bon choix de laisser les X-Games de côté. La place est aux rassemblements originaux et novateurs : où sont les orage masters de l'époque? des affrontements marques contre marques... le vars tournament.... le SOTF ='(

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yone74
Statut : Confirmé
inscrit le 02/01/08
Stations : 4 avis
Et voilà, ce qui devait arriver... arriva! ça s'est gargarisé d'être discipline olympique sous le joug de la FIS. Les riders de park
L'année dernière ça criait au scandale car la FIS et ses championnats du monde se télescopaient avec les X d'Aspen...
Finalement la FIS va gagner ; le Dew Tour réduit la voilure, les X sont de plus en plus à chier, les Grands Prix et autres SFR deviennent moribonds. Si ça continue comme ça dans quelques années, on pourra écrire RIP l'AFP et les consorts. Tout ce petit monde sera retourné faire les toutous sur un circuit FIS fade et dégueux.
Comment tuer un sport.
Heureusement il y a le BC, le freeride, l'urbain, et la vidéo. Car faut pas se voiler la face, c'est ces segments du freeski qui sont en expansion.

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire