Kelly Sildaru en or aux X Games à 13 ans !
2000*1045px

Kelly Sildaru en or aux X Games à 13 ans !

L'Estonienne rentre dans l'histoire pour sa première participation aux X Games
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Lahure
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Lahure
L'Estonienne rentre dans l'histoire pour sa première participation aux X Games
.

Alors que l'on peine à se remettre de nos émotions de la veille, la finale du slopestyle féminin va elle aussi nous réserver de belles surprises. Après sa victoire sans appel au Dew Tour, nous n'avions qu'une hâte voir Kelly Sildaru pour sa première participation aux X Games. ENFIN ce jour est arrivé et la prophétie s'est réalisée : Kelly Sildaru domine le slopestyle féminin aujourd'hui en s'emparant de l'or. Elle rentre par la même occasion dans l'histoire des X Games en devenant la plus jeune médaillée toutes disciplines confondues. Sa concurrente principale la Norvégienne Tiril Sjåstad Christiansen s'est admirablement bien défendue durant cette finale en s'approchant des 93 points de référence. Enfin, http://www.zapiks.fr/x-games-johanne-killi-bronze.html, elle aussi venue de Norvège et inconnue au bataillon se hisse sur la troisième du podium démontrant un fort potentiel. 

Le run de Kelly Sildaru

Bienvenue dans l'ère Sildaru

Kelly Sildaru n'est pas venue aux X Games pour faire de la figuration cette année et va le faire savoir aux juges et au public dès son premier run. Si la jeune fille a souvent été handicapée par son poids plume sur les grosses tables, la neige fraiche ne lui posera aucun problème aujourd'hui. Elle aborde les modules avec une assurance débordante, trace tout droit entre les kickers sans donner un coup de frein, marque ses grabs et plaque avec propreté en milieu de récep'. Que c'est beau à voir ! Sur le partie jib, elle dégaine des tricks techniques dont un beau switch 27 in reverse 27 out puis enchaine switch 900 mute, un right cork 720 mute pour finir sur un gros left 900 tail.  Nulle doute, cette gamine a déjà un sacré style et ride avec autant d'engagement que les grands de sa discipline. Les juges récompensent sa performance de 93 points mérités. On l'imagine mal se faire déloger de la plus haute marche du podium.

L'unique concurrente qui a tous les tricks en poche pour faire de l'ombre est la Norvégienne Tiril Sjåstad Christiansen. Rappelons qu'elle a déjà passé la médaille d'or autour de son cou en 2013 sous le nez de la reine de la discipline Kaya Turski, elle n'avait alors que 17 ans. Elle fait aujourd'hui son retour à Aspen après un longue phase off entrecoupée de blessures. Son objectif semble clair dès son premier passage : battre le score de Sildaru. Et pour se faire, elle sort un run engagé : un left 720, un right 900 et un switch 1080. Tentant de grapiller des points là elle peut, elle ajoute un 450 out sur son second run, joue la carte de la propreté en marquant davantage ses grabs sur son dernier run mais cela ne suffira pas. Son score augmente à 91,66 points, insuffisant pour détrôner la rookie Estonienne. 

Kelly

Papa n'est jamais très loin de l'enfant prodige... 

Ajoutez des photos (2020px)

Le slopestyle féminin tiré vers le haut

La victoire de Kelly Sildaru est un sacré coup de pied dans la fourmilière. Nous avons vu de belles choses lors de cette finale, des filles telles que Tiril Sjåstad Christiansen, Johanne Killi ou Maggie Voisin n'ont pas peur de retrousser les manches et d'envoyer de sérieux tricks. C'est ce que l'on veut voir dans le slopestyle féminin : de l'engagement mais des rotations maitrisées et grabées jusqu'à la dernière table. Seule petite critique, on regrettera que la plupart des participantes se cantonnent aux mêmes modules de rails, on ne serait pas contre une touche de créativité ! 

l'argent de Tiril Sjåstad Christiansen

Johanne Killi en bronze

6 commentaires

capsoner

inscrit le 21/05/11 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Matos : 2 avisPhotos : 1 photos du jour
13 ans ??! et pourtant pas grand chose à redire, c'est propre et le score est mérité !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

tiphaine2642bis

inscrit le 02/12/14 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Suis le seul à penser qu'un enfant n'a pas sa place dans un telle compétition ??
Mathouf74
Statut : Confirmé
inscrit le 24/01/12 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Matos : 1 avis
nan on veut du sang du vrai, on veut que ça gicle ! :p
En vrai ça merite d'etre reflechi, oui.
0
Do Ritos Sweetchilli

inscrit le 03/10/11 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
ça fait un moment qu'on la suit la gamine maintenant mais c'est vrai que ça fait bizarre...
0
Cliff
Statut : Expert
inscrit le 28/10/06 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Matos : 7 avis
Shaun White n'était guère plus agé quand il a démarré les contests de ce niveau, et de mémoire Gigi Couttet a couru le pipe des X à 14 ans, donc rien de vraiment nouveau.
Si sa participation ne perturbe ni sa conscience ni celle de son père, pourquoi brider ses ambitions et priver le slope féminin d'un formidable vecteur de croissance ?
1
Daddy RAXOR

inscrit le 19/09/15 getKarmaPoints(). ' ' . PTS?>
Matos : 2 avis
Je veux bien accepter (bien que ne comprenne pas vraiment pourquoi il y a autant d'écart) qu'on sépare les hommes et le femmes. Mais après, on ne va pas faire encore des catégories d'âges pour des riders avec un niveau similaire.
Pour avoir concouru au championnats de France de monocycle (oui ça existe), on est complètement perdu dans les catégories d'âge et au final on obtient des temps similaires pour les espoirs / juniors /seniors donc pour une épreuve on va distribuer 9 médailles alors qu'au scratch on en aura trois / quatre qui sortiront du lot . Où passe alors le "prestige", "la "valeur" d'une médaille d'or.
Pour moi si elle est capable de rivaliser avec des adultes, mieux vaut qu'elle le fasse plutôt que d'être tirée vers le bas dans une catégorie qu'elle surpasse.
2
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire