Test Stone snowboards Topo 2020

2 tests Stone snowboards Topo.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Stone snowboards TOPO
englarus2

Royal - la rolls des courbes, qui a tout d'une (très) grande

Avis sélectionné
Profil du testeur : 39 ans | 1,81m | 68kg | Expert | Die
Taille testée : 155
Acheté : 319€ en ligne
Conditions du test : Tous types - piste (neige dure comme transformée), poudre, traffolée, neige de printemps

Points forts

Sa polyvalence - elle fait tout ce qu'on attend d'elle, et elle fait tout ça parfaitement bien.
Construction haut de gamme, qui donne un rapport qualité-prix incroyable.

Points faibles

Il faut vraiment chercher, et c'est de l'ordre du détail : le top-sheet est plutôt réussi (même si la version split semble plus réussie). La semelle est moins belle - notamment la typo. Mais bon, c'est de l'ultra-anecdotique à ce niveau.

Sur le papier : je cherchais une board à tout faire, pour remplacer ma Dupraz vieillissante. Mon programme, c'est des courbes, des courbes et encore des courbes. Je ride depuis le début des années 90, je ne sais pas faire un 360 et je ne suis allé que deux fois dans un snowpark - au début des années 2000.

Un programme assez exclusif, en apparence, mais néanmoins varié : il y a plein de types de courbes, plein de types de neige, et plein de types de sorties : en famille (avec de jeunes enfants qui skient certes très bien mais font leur apprentissage), avec des amis, ou tout seul pour enquiller le dénivelé, sur piste ou en dehors.

Bref : je cherche une planche polyvalente, qui permette d'envoyer des virages coupés à grande vitesse (et en prenant de l'angle), mais soit également agréable en conduite glissée à faible vitesse. Une planche qui permette de varier les plaisirs, et de s'amuser quelques soient les conditions. 

J'ai regardé du côté d'Amplid (la Surfari m'a fait de l'œil un bon moment), mais le prix m'a découragé. Je suis allé voir chez Korua (la Pencil, notamment, m'a beaucoup attiré), avant de découvrir Stone au détour d'un forum de Skipass.

Le programme de la Topo me plaisait, le prix (faible pour du - très - haut de gamme), la possibilité de payer en plusieurs fois et la démarche (pas de renouvellement artificiel de la gamme chaque année) m'a convaincu.

On perd sans aucun doute le côté achat en shop et l'échange avec un vendeur, mais on a l'avantage d'un contact direct et facile avec le boss de la marque, hyper réactif, sympa et arrangeant. Appréciable, d'autant que mes derniers achats se sont tous faits en ligne, mais sans aucune possibilité d'échanger avec le fabriquant - là, on est comme au shop niveau relation.

En pratique : cette board est bluffante. C'est la planche unique parfaite, pour peu qu'on passe l'essentiel de son temps sur la neige, pas dans les airs.

Sur piste, quand la neige est dure, elle envoie sans souci, y compris quand il y a de la pente. On peut enchaîner les virages coupés à haute vitesse, la planche est stable et dynamique. Sa largeur permet de prendre vraiment de l'inclinaison, jusqu'à ressortir des cartons les v-turns (ce qu'une Dupraz permet par exemple moins facilement).

En fin de journée, quand les pistes sont marquées et que la neige transforme un peu, on peut continuer à enquiller les courbes sans souci.

Royal - un vrai plaisir, d'autant qu'il est facile de varier le rayon des courbes : on peut prendre toute la largeur de la piste, ou bien enchaîner des virages courts en mode "godille". Il est possible de la rider presque intégralement en appui sur les deux pieds, sans transfert de poids avant-arrière. On peut enchaîner les virages en basculant le corps, bien callé sur les pieds, les épaules parallèles à la planche ; ou bien en jouant des hanches, les épaules vers l'avant.

Hors-piste, elle flotte sans qu'on ait besoin de trop appuyer sur le pied arrière. Elle est suffisamment maniable pour se sortir de toutes les situations, qu'il s'agisse de lâcher les chevaux dans un champ vierge ou de tourner serré entre les arbres. Elle touche peut-être à ses limites sur la traffole (mais les limites viennent peut-être plutôt de mes cuisses...).

Elle a du pop - le ollie est dynamique et je me suis surpris à faire quelques rapides butter sur le nose, à la Nicolas Müller (avec bien moins de classe et de style, évidemment).

C'est assez curieux, car c'est une planche à la fois joueuse, tolérante et puissante. Elle pivote facilement, pardonne beaucoup, on passe aisément d'un virage coupé à une conduite glissée, y compris à haute vitesse - c'est hyper sécurisant de savoir qu'on peut rectifier à tout moment une trajectoire sans risquer de se faire éjecter. Elle est courte, mais stable à haute vitesse, le passage de carre à carre est rapide, on peut même "sauter" en passant d'un virage front à un virage back. Elle a tout les avantages d'une board courte, tout en ayant le comportement d'une planche plus longue. C'est simple, on dirait que c'est plusieurs planches en une seule. Souvent, la polyvalence se fait au détriment de la qualité. Là, c'est l'inverse. Elle excelle dans tous les domaines du snowboard qui impliquent un contact permanent avec la neige (et je suis certain qu'elle permet un peu de freestyle à qui souhaite s'y adonner). 

La construction est haut de gamme - j'ai tapé quelques cailloux en fond de poudreuse, sans causer de dégâts, et le renfort métallique au niveau du tail est un vrai plus.

Pour qui ?

C'est écrit dessus : quiconque veut faire du freeride ou du freecarve : si vous aimez les courbes, toutes les courbes, en dehors des pistes comme sur les pistes, elle est pour vous.
10/10
Rigidité
Réactivité
Flottaison
Accroche
Stabilité
Accessibilité

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.