Test Amplid Millisurf 2021

2 tests Amplid Millisurf.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
gregone

Performance à la montée comme à la descente!

Amplid millisurf
Avis sélectionné
Profil du testeur : 39 ans | 1,84m | 78kg | Expert | Annecy
Taille testée : 161
Acheté : 1200€ en ligne
Conditions du test : 15 jours dans les Aravis et le Beaufortain, toutes conditions: de 40cm de fraiche a de la neige humide regelée

Points forts

- poids plume
- efficacité a la montée
- rigidité torsionelle
- flex ferme mais équilibré
- qualité de ride en toutes conditions

Points faibles

- topsheet qui marque un peu
- prix

Introduction

Amplid, la marque de Peter Bauer, teammate de notre regretté Jean Nerva, propose depuis quelques années la Milligram ainsi que la Millisurf. Je cherchais un nouveau splitboard en début de saison 2020/2021, et ayant deja testé plusieurs de leurs planches, mon choix fut vite fait! Voici mon avis après presque 15 sorties avec.

Aperçu

Un shape directionnel avec un léger swallowtail, une largeur au patin de 264mm en taille 161, un nose avec un peu de rocker, et un shape 3d pour fendre la poudre. En fait, il est quasiment identique a la Surfari. C'est une planche qui va bien marcher en poudre, mais pas uniquement. Avec sa construction carbone et son poids plume, elle est aussi faite pour les grandes sorties avec beaucoup de dénivelé.

A la montée

En mode rando, le poids plume (2.6kg sur ma balance) est très vite ressenti, mais c'est aussi en arrivant au sommet qu'on apprécie les benefices: on a l'impression d'avoir plus de réserves. La bonne rigidité torsionnelle combinée a une zone de cambre assez longue fait que les skis accrochent aussi très bien en dévers et en neige pourrie. Combinez ça avec les peaux Kohla pré-coupées au grip excellent, et j'ai eu l'impression de pouvoir grimper aux arbres.

S'il fallait pinailler, avec le tail plus court, les inserts de montée pourraient être avancés de 5mm pour faciliter les conversions, mais je m'y suis fait en quelques sorties. A noter aussi, avec la largeur du nose: évitez les traces de collant-pipettes en allumettes de 70 au patin quand c'est gelé. Quand ça veut pas rentrer ...

A la transition

Avant que la pente ne s'inverse, attardons-nous sur la finition de la planche: les crochets et les splendides clips Amplid sont super précis. La planche se rassemble toujours parfaitement alignée, et de façon extrêmement solide. Il n'y a pas 1mm entre les deux moitiés!

A la descente

Quand il s'agit d'attaquer le dénivelé négatif, la Millisurf est là aussi a la hauteur de toutes les attentes.

En peuf, le shape déjauge très facilement, il est quasiment impossible a enfourner, et permet tous les types de conduites.

En longues courbes, elle est rassurante, et malgré son gabarit, il est très facile de changer de régime et de passer virages courts et pivotés. Le shape avec juste assez de rocker et le poids plume n'y sont pas pour rien.

En trafolle, et neige croûtée, on retrouve un comportement qui met a l'aise, elle défonce tout allègrement, sans secouer. La rigidité torsionelle élevée aide aussi pour les appuis sur neige dure.

Le flex est réactif sans être raide, et on peut aussi bien laisser la planche travailler et nous emmener, mais dès qu'on tape un peu dedans, elle répond instantanément et nerveusement: ollies, gros appuis, relance de fin de virage, slashes, etc. Au final, elle se ride très proche de la Surfari, avec un poil de maniabilité en plus.


Pour qui ?

Pour des splitboarders de niveau avancé a expert, exigeants, et recherchant d'excellentes performances a la montée comme en descente. Un excellent outil de montagne qui fonctionne aussi bien pour de grosses bambées que pour des jours de poudre.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire