Test Whitedot Preacher 2016

6 tests Whitedot Preacher.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,2/10
BNJ73

AllMountain pour Poids Lourd

Whitedot Preacher
Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,88m | 130kg | Avancé | Bourdeau
Taille testée : 189
Acheté : 170€ en ligne
Conditions du test : Beau, dur, poudre

Points forts

Très bonne portance
Faible rayon
Pas de rocker, un plus sur le béton

Points faibles

Lourds
Pas facile à transporter

C'est l'histoire d'un mec normal: 1m90, 130 kg, plutôt le genre frigo américain que danseuse étoile (quoiqu'il parait que je danse très bien). Sportif a ses heures perdues, skieur depuis petit (1 semaine par an) et débarqué en Savoie il y a deux ans.

Je suis donc passé d'une pratique de 5 à 10 jours par ans en mode "vacances" à une trentaine de journées par an, des sorties sportives aux ballades familiales.

Equipé depuis quelques année d'une paire de Ross Expérience 84HD, je me suis retrouvé de nombreuses fois en difficultés lorsqu'il fallait suivre les copains en bord des pistes ou entre les sapins. Z'avez beau avoir un rocker qui déboite sa mère, les avoir pris aussi grand que vous, les lois de la physique vous rappelle que la pression au cm2 c'est ce qui fait que ton ski il est au dessus ou (très...) en dessous de la surface. Moralité: la taille ça compte, surtout en largeur. 

Bref, 2 options: le régime ou une paire de ski capable de porter le bonhomme. N'étant pas encore décidé à me priver, je fouille sur LBC et fini par sortir cette paire a un tarif raisonnable modulo la gueule du mec qui les a remis en état :-).

Au programme donc, se faire une paire de AllMountain plutôt PowPow pour mon gabarit.

Après une première sortie hésitante (en fait, ils sont lourds (comme moi :-)), on prend la confiance sur piste et au bout de 2 heures, on commence déjà à aller gratter à coté, juste pour voir... Et là, miraaaaacle... On comprend enfin pourquoi la bande d'alcooliques avec laquelle on passe une trop grande partie de son temps invoque Jean Michel 3 fois par jour et retourne même à l'église l'hiver. En fait la poudre, c'est vachement fun quand tu es au dessus!

Au ressenti après une dizaine de jours, ça passe sur tout, et (même) quand tu vas pas vite, c'est facile. Avouons ça use un peu les cuisses, mais au final, là où avant j'avais mal au dos par ce que le machin, dès que c'était plus damé n'arrivait pas à te porter, maintenant j'ai mal aux cuisses, par ce que j'ai réussi à charger un peu le bonzin, à plier (pardon, fléééchiiiirr...) et ce aussi bien sur du damé, du slashy, de la poudre ou de la trafolle. Pas vraiment trouvé de truc qui ne lui allait pas, même sur le béton, et bah c'est plutôt régulier comme accroche et la spatule ne vibre pas. 

Le résultat est assez déroutant à titre perso, je partais dans l'idée de me faire une paire de ski pour la poudre et capable de me ramener au télésiège en un seul morceau et j'en viens à délaisser ma paire de piste au profit de ça y compris pour des jours où le programme ne va pas s'écarter des rouges bien damées. A l'aise dessus, en confiance, ça me donne envie de jouer en switch ou de refaire des jump. Le petit rayon (<20m) donne pour le coup quelque chose d'utilisable facilement.

Pour le reste, disons que c'est à la taille du gaillard, les pelles (pardon, spaaaatuules) de 155  prennent un peu de place dans la queue du télésiège, mais avouons que la tête du mec devant dans la file qui se retourne en te dévisageant des spatules jusqu'au casque en mode "s'la pète... ah nan en fait il est gros" c'est marrant et ça permet même d'engager la conversation, j'imagine qu'en cas de coulée, on doit pouvoir pelleter avec. 

Visuellement, la qualité du ski est là, le topsheet n'a pas bougé alors qu'ils ont pas mal été utilisés. 2 inconvénients à date: ça squatte les emplacement pour les snows dans en cabine et le topsheet est vraiment glissant, ce qui rend le transport pas très pratique lorsqu'il faut les tenir à la verticale.

En synthèse, l'objectif est atteint, avec une bonne surprise sur piste où ça reste très praticable ce qui permet de les sortir très facilement. La tendance est à les finir en ski de tous les jours et les aptitudes en poudre me laissent penser que la rando avec des bestioles du genre pourrait devenir praticable. Moi qui jusque là ne comprenait pas l'intérêt d'aller se faire mal à descendre en HP taquiner du requin avec une paire en 85 au patin après s'être mis minable à la montée... 


Pour qui ?

Surement pour des mecs qui ont les cuisses. Dans mon cas, pour ceux qui veulent de la portance.
9/10
Accessibilité & confort
Aptitudes piste
Aptitudes hors-piste
Aptitudes freestyle

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.