Test Scott Superguide FreeTour 2021

1 test Scott Superguide FreeTour.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Des barres à mines flottantes

Scott Superguide FreeTour
Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,80m | 76kg | Expert | Aigueblanche
Taille testée : 178
Conditions du test : Neige poudreuse et beau temps, avec une partie neige billard sur piste bien damée

Points forts

La réactivité, la rigidité, la flotaison du ski et le poids

Points faibles

Petit rocker avant
PROFIL SKIEUR :


Je pratique le ski de randonnée depuis maintenant bientôt 10 ans, et durant tout ce temps ma pratique s'est diversifiée et dirigée en partie vers le ski de pente raide ou les grandes courbes en faces bien plâtrées lorsque les conditions le permettent. Je suis donc en perpétuelle recherche d'un ski à la fois rigide et avec suffisamment de portance pour m'emmener vers la pratique dont je rêve. J'ai alors adopter les Zag Ubac 95 durant deux saisons, puis les Blizzard Zero G95 durant 2 saisons également et chacune de ces paires m'ont permises de trouver un nouveau style de ski, à la fois la souplesse et la portance chez Zag, et la rigidité et la tenue chez Blizzard mais difficile de combiner toutes ces caractéristiques dans un seul et même ski. 

Mais laissez moi vous parler de cette belle petite trouvaille que sont les SCOTT SUPERGUIDE FREETOUR 


CONDITIONS DU TEST :

J'ai eu la chance de participer à un ski-test de chez Scott un magnifique jour de Janvier avec des pures conditions de neige sur St Foy en Tarentaise. De la peuf à gogo en hors piste, et des pistes de skis bien damées nous permettant de partir rapidement chercher les sommets sans trop trainer à la monté. 

En regardant la gamme dispo cette année j'ai jeter mon dévolue sur une paire qui semblait avoir du caractère de par leur shape et leur design les SUPERGUIDE FREETOUR 104 :

Caractéristique  :

  • Construction en sandwich semi-elliptique à champs inclinés en fibres de carbone/d’aramide
  • Shape : 134 - 104 - 122 (Un ski assez droit)
  • Taille : 178 (Je préfère tablé sur environ ma taille surtout sur des skis de cette largeur au patin)
  • Rayon :24
  • Rocker 320 Pro-Tip (Petit rocker avant et légèrement relevé à l'arrière)
  • Pour un poids de 1580 G (par ski)

Autant vous dire que pour un jour de peuf avec environ 1600m de D+ ces skis semblaient clairement remplir tout mes critères de recherche. Montés avec de Salomon shift, c'était pour moi la première fois que je chaussait des skis clairement typés freerando. 

Évaluation :

à la montée

On démarre alors la sortie en encapant dré dans le pentu. Les peaux neuves aidant, l'accroche est bonne même sur la neige dure bien damée et miracle le ski ne semble pas si lourd à porter sous les pieds malgré les mauvaises habitudes d'équipement superlight que j'ai pris ces dernier temps. Les quelques conversions enchainées sur la fin passent très bien et je n'ai rien à redire sur la progression dans la poudreuse car les skis n'ont pas tendance à faire les sous marin, ils s'extirpent facilement des 30cm de poudre de manière très appréciable. 

Au passage je noterais donc que je suis très satisfait des shifts de Salomon sur une première utilisation et je serais même prêt à équiper ma prochaine paire avec car elles ne sont pas si lourdes et le système de monté/descente bien qu'un peu long à installer (surtout pas temps froid sans les gant) est un peu relou.

à la descente 

Arrivé au sommet je déchausse, retire mes peaux et je passe les fixes en mode descente. La pente et vierge et je sent qu'avec 104mm sous les pieds je vais enfin pouvoir appuyer de belles courbes sans lutter pour chercher la flotaison en écartant les pieds au maximum. Je chausse mes skis tel une paire d'alpins grâce au super système shifts Salomon et serre mes chaussures au max pour tenter d'engager au maximum. Je m'élance alors et tout de suite je ressent les même sensations qu'en Alpin Freeride qui me manquait tant. J'engage en grandes courbes et les skis font clairement le taf je me permet également de jolie saut et il est difficile de louper la réception avec des skis pareil. Leur rigidité le octrois une tenue parfaite ce qui permet vraiment de ne pas prendre peur dans les grandes courbes ou le tout droit, les ski ne bronchent pas.

Sur piste :  Avec une réactivité incroyable, on peut clairement valider le teste même sur seulement 600m de descente ça découpe du feu de dieu. Les carres accrochent très nettement et le rayon de courbe permet une fois encore de venir chercher de belles lignes sur des pistes dépourvues d'autres skieurs. Les skis ne tremblent pas d'un poile ce qui laisse présager une belle tenue en trafolle et sur neige dure.  

Sur la solidité du ski, je maintient tout de même une petite réserve, j'y suis surement aller un peu fort mais en une journée j'ai remarqué que la bande plastique à l'arrière avait cassée après un accro sur des rochers lors d'une réception mal anticipée

Au final:

On peut dire qu'on a affaire ici à un vrai ski expert avec de réels points forts pour les skieur qui rêvent de vitesse et de grandes courbes à la Jeremy Heitz. N'hésitez pas quand même à monter ces skis avec des fixes solides pour ne pas risquer un accident bête si vous compter envoyer du lourd. Il vous faudra également vous équiper de solides cuisseaux en début de saison car se sont tout de même des skis exigeant qui demandent un certain niveau d'engagement.


Pour qui ?

skieur confirmés qui veulent envoyer du lourd, grandes courbes et vitesse

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire