Test Salomon Qst 118 2017

5 tests Salomon Qst 118.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
thom17

Mon fat préféré !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | m | Expert | Lyon
Taille testée : 185
Conditions du test : J'ai testé la plupart des conditions pour ce test et la paire répondait partout

J’ai le qst 106 qui est mon ski de tous les jours et j’ai donc voulu tester les autres skis de la gamme, le 99 et le 118. L’objet de ce test est le ski le plus gros de la gamme, le 118. C’est un ski plus exclusif que le 106. En effet, le 106 est le ski à tout faire par excellence, il se comporte très bien en piste et excelle en poudreuse. Le 118 est quant à lui bien plus réservé aux jours de neige profonde (on s’y attendait au vu de la largeur du patin, 118mm).

Le shape du ski confirme cette impression, c’est un cambre traditionnel mais avec d’immenses rockers qui lui permettent de voler sur la poudreuse et de très bien déjauger. C’est vraiment cette impression que l’on a, le ski survole la neige.

Ce double rocker en fait le meilleur ski de backcountry que j’ai pu skier, les receptions se font toute seule en poudreuse et en parc, le ski reste facile, il reste assez léger avec ses 1,9 kg.

Ce poids lui permet d’être un bon ski de freerando. La version que j’ai essayé était monté avec des guardians du même fabricant. L’ensemble était un peu lourd mais on a quand même pu faire de bon dénivelés. A la descente, l’ensemble était très polyvalent. On a pu s’éclater en poudreuse là où le ski performe vraiment. Demandez à Bon app, ils ne skient qu’avec ça.

Dans d’autres conditions, le ski reste bon. L’engin est très bien adapté à la trafolle, très joueur et très réactif dans les petits espaces. En foret, c’est pareil.

En piste, le ski fait le boulot. Ce n’est pas un ski de slalom, il faut forcer pour attraper les quarres mais ça reste tout à fait skiable. Le ski favorise les grandes courbes avec un rayon de 22m mais les petites courbes se font et en champs de bosse, on se faufile très bien. J’ai eu tout de même quelques difficultés sur de la neige gelée et la ski a tendance à taper légèrement à grande vitesse sur neige dure.

Ce ski est donc, à mon gout, plus un ski de sapin et de backcountry qu’un gun de freeride fait pour tracer les lignes du freeride world tour. Il reste tout de meme performant sur de grandes faces ouvertes.

Ce ski est donc mon fat préféré, très joueur et adapté à toutes les conditions. Le ski est en plus superbe, sobre et élégant.

Je le conseille à tous les skieurs désirant une paire pour les jours blancs mais qui permet aussi d’être une paire de tous les jours lorsqu’on aime les fats. J’ai en revanche du mal à me décider quand au choix entre le 106 et le 118. Les deux sont de supers skis mais les 106 reste moins exclusif. 

Pour qui ?

Pour tous les skieurs cherchant le ski de poudreuse presque parfait qui répondra à toutes les conditions
10/10

Points forts

rocker, légèreté, esthétique, polyvalence,

Points faibles

difficile d'en trouver un suffisamment important pour être pointé

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.