Test Salomon Mtn Explore 88 2020

12 tests Salomon Mtn Explore 88.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
Whipperman

La rando accessible à tous

Salomon Mtn Explore 88
Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,78m | 73kg | Avancé | Gières
Taille testée : 169
Acheté : 580€ en ligne
Conditions du test : rando classique, un peu de couloir, raid à ski

Points forts

polyvalence, poids, agilité, accessibilité

Points faibles

léger manque de rigidité et de performance pour les gros gabarits ou ceux qui envoient fort

En remplacement de mes Zag Adret 88 qui étaient….pas top on va dire. J’ai trouvé ces Salomon MTN (explore) 88 2020 en promo avant le début de la saison. Je savais que c’était un best-seller depuis plusieurs saisons et qu’ils étaient très appréciés. Une valeur sûre en somme. Chez Salomon il y a un modèle MTN en 95mm, et la gamme QST qui peut être montée en mode rando pour un style plus freeride.

Le modèle est resté identique de 2016 à 2022 à la déco près. Pour la saison 22/23 la gamme a été complètement refaite.

Je les ai en 169 (donc plutot courts pour mes 1m74) car je tombais un peu entre deux tailles. Ils sont montés avec les excellentes ATK Crest et des peaux Kohla MixMohair (celles avec colle).

Description

Il s’agit du modèle typé rando classique de la gamme MTN :

  • Construction semi-sandwich (chants ABS sous les pieds et monocoque au bout), avec noyau bois et renforts carbone/lin.
  • Spatule allegée en nid d’abeille, léger rocker avant
  • poids officiel : 1290g/ski en 169. On est dans les poids classiques pour ce style de ski (Ross S7 tour, K2 Wayback par exemple). Ca fait environ 150g/ski en plus par rapport au Zag Adret 88
  • cotes : 123/88/109, rayon 18m
  • Existe en version femme, complètement identiques à la déco près

On est sur du classique et ça marche vu les ventes et les avis.

Mon pack avec les ATK pèse 1560g/ski : ce qui est très raisonnable, je pense que les Crest correspondent bien au programme de ces skis. On peut imaginer les monter avec des fix plus light type Plum R170, Oazo, Trofeo, ou des fix plus classiques comme les Crest, Radical, MTN…

En terme de déco, je trouve qu’ils sont pas incroyables en vert kaki/jaune (version homme) mais plutot jolis en version femme (bleu/noir/. Je préfèrais la déco blanc/orange des années d’avant, mais ca doit pas aider à retrouver ses skis dans la neige.

Test terrain

Ces skis entrent dans leur 3e saison et c’est ma seule paire, je fais environ 10-12km de deniv par saison. En terme de ski, je ne fais ni du freerando, ni du collant pipette. Globalement des sorties rando classiques, quelques sorties “couloir”, quelques grosses bambées, un raid à ski.

Montée : très légers et courts, ils ne vont pas vous ralentir. L’accroche en devers et plutôt bonne.

Neige fraiche, trafollée : Bons pour leur largeur, le rocker fait le taf et permet de bien s’amuser. Comme je les ai pris plutot courts, je dois faire plus attention à l’équilibrage AV-AR pour ne pas enfourner. La grosse spatule lisse bien la neige trafollée. Ce qui est top c’est leur agilité en petites godille de cafiste.

Neige pourrie, croutée : les skis de rando ne sont souvent pas terribles dans ces neiges là. On va dire qu’ils se débrouillent grâce à la grosse spatule mais le manque de rigidité se fait sentir, il faut lever le pied.

Neige dure : l’accroche est correcte, on paye un peu le rocker et le flex plutôt souple du ski. Mais ils restent très prévisibles. La maniabilité est très bonne grâce à la légèreté et c’est renforcé par la petite taille donc on tourne très court.

Neige printemps : très bons sur la moquette, ce qui me fait dire que ca peut être des skis idéaux pour les grosses expéditions de printemps.

Ce ne sont pas des skis avec lesquels vous allez découper des pentes à 45° en 2 virages, mais en même temps ils n’ont jamais été annoncés pour ca. Ce qui correspond à l’usage de 90% des randonneurs : de la balade en bord de piste aux frontières de la pente raide.

Durabilité

RAS, rien à dire. Le top sheet n’est pas abîmé par la fixation des peaux. Les carres et la semelle sont dans la norme. Je n’ai pas fait de grosse touchette sur des requins.

Conclusion

Vous pourrez tout faire en vous amusant, sans vous faire peur. Pour moi ces skis ont trouvé un très bon compromis pour un usage rando classique. Un choix à recommander à tous ceux qui cherchent soit une paire unique à tout faire. Pour les énervés qui veulent plus attaquer on peut imaginer les compléter avec une 2e paire plus lourde et rigide (des QST ou les MTN95 par exemple) pour aller tâter du gros ski et garder ceux là pour les gros deniv et les raids.

Pour qui ?

tous les randonneurs hors freerideurs: des débutants aux experimentés

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire