Test Zag Adret XL 2017

3 tests Zag Adret XL.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,3/10
Whipperman

Entre deux chaises

Zag Adret XL
Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,78m | 73kg | Débutant
Taille testée : 174
Acheté : 450€ d'occasion
Conditions du test : Ski de rando classique

Points forts

Poids, look, neige souple/printemps

Points faibles

accroche, neiges difficiles, neige dure
pas très sécurisants
fragilité

Contexte

Ce sont mes premiers skis de rando, je débute en rando je n’ai donc pas de points de comparaison. En alpin je skie avec des Atomic Vantage 100CTI.

J’ai eu ces skis en occas par Zag, ce sont des modèles de démo 2018. Ils sont montés avec des Dynafit St Radical 2 version rental (plaque de réglage plus longue). J’ai eu les peaux avec (Pomoca 70% mohair). En chaussures j’ai des Atomic Backland.

Note : pour la saison 17-18 le nom du modèle est Adret XL, depuis c’est Adret 88 mais la construction n’a pas changé. Le modèle est renouvelé pour la saison 20/21.

Description

Il s’agit du “gros” modèle Adret avec 88mm au patin :

  • déclinaison plus large du Adret 81
  • Construction Cap 3D : pas de chants ABS
  • Taille testée : 174
  • cotes : 124/88/111
  • noyau paulownia, renfort kevlar
  • Resine et topsheet bio, bois FSC…
  • mais noyaux faits en Chine et production en Tunisie, ca en fait des km de porte-conteneur
  • 1.1kg par ski (écrit sur les skis), paire pesée à 3650g avec fix

Des skis plutôt légers mais j’espère que ca ne sera quand même pas des allumettes de ski-alpinisme. Les côtes et la construction poussent à croire que ca sera de bons skis polyvalents, ni freeride ni ultra light.

Niveau déco je les trouve sympa, plutôt jolis. 

Les fixations sont un peu lourdes pour ces skis, peu importe je cherche pas à gratter des grammes.

Test

Testé dans des sorties rando “classiques” (Grand Van, Aigleton, Grand Arc...).

En montée : le poids contenu est très agréable. Les conversions sont très faciles. Les peaux Pomoca sont très efficaces. Pas grand chose à dire en fait.

En descente : dans les neiges douces ils ont un comportement assez sain, pas besoin de skier à cul. La légèreté et la spatule plutôt souple les rendent bien efficaces dans de la neige fraîche. Ils sont bien à l’aise en petits virages dans le style académique, ce sont pas des skis pour slasher des pentes en deux virages.

Dans de la neige croutée ou soufflée c’est plus compliqué. La légèreté et la spatule souple deviennent des défauts, on se fait un peu balader, c’est compliqué de charger la languette. Donc il faut lever le pied et skier plus tranquille avec des virages dérapés.

Sur de la neige gelée : accrochez vous à vos caleçons, on a une accroche digne des snowblades. Le manque de rigidité se fait bien sentir, on a l’impression que les 30cm de l’avant du ski n’accrochent rien. Le talon est lui assez accrocheur ce qui est assez déstabilisant et ne rend pas les dérapages très simples. Mais dès qu’il y a une petite couche plus douce (pente au soleil, ski de printemps) ca va beaucoup mieux.

Je les ai pas encore testé dans du couloir bien raide; mais je pense que je m’y lancerai avec un peu d'appréhension. Je me verrai mal faire un gros virage sauté sur de la neige béton.

Je suis forcément un peu biaisé car c’est ma 1ere paire de rando. Il faut surement revoir ses standards à la baisse quand on se met à la rando avec des skis plutôt côté light mais là c’est assez décevant.

Durabilité

J’ai entendu pas mal de problèmes avec les skis Zag, un peu fragiles, topsheet qui se décolle… Donc ca m’inquiète un peu.

Pour l’instant ils tiennent pas trop mal le coup (avec 1 saison de ski démo avant) mais on sent une fois de plus que le focus c’était le poids, le top sheet se découpe facilement avec des coups de carres. Il y a aussi pas mal de marques sur le talon, là où on clipse l'accroche Pomoca. Une petite pièce en plastique sur le talon aurait pas fait de mal.

La semelle par contre semble hyper costaude, après pas mal de touchettes il y a que des petites rayures.

Conclusion

Des skis corrects pour de la rando pas trop énervée, leur principal atout c’est le rapport poids-largeur assez intéressant. En neige douce ils se débrouillent pas mal, le problème c’est que presque tous les skis sont bons pour ca. Par contre dès que la neige devient compliquée (dure, croutée, soufflée) il faut lever le pied car on se fait un peu peur en raison du manque de rigidité.

A 1100g/ski, il y aurait un peu de marge pour améliorer le ski en descente et rester compétitif en terme de poids (par exemple K2 wayback 88 1250g/ski). La solidité du top sheet pourrait être améliorée aussi.

J’ai du mal à cerner ces skis. Il se retrouvent un peu le cul entre deux chaises et c’est donc dur de trouver à qui ils plairont :

  • les obsédés du light ne prendront pas des 88
  • ceux qui veulent attaquer à la descente les trouveront pas très constants
  • ceux qui chassent la poudre prendront plus gros
  • les débutants ne seront pas rassurés
  • Les skieur de pente raide les trouveront pas très accrocheurs

La recette skis light + belle spatule + 88 au patin donne des skis polyvalents pour skier toute l’année mais sans folie. Avec des fix un peu plus light vous aurez des skis pour avaler du D+/D- efficacement mais sans folie à la descente.

J’ai revendu ces skis après une saison pour prendre un peu plus lourd mais meilleur en descente. 

Pour qui ?

Randonneurs classiques qui cherchent des skis légers pour skier tranquillou

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.