Test Salomon FLEXCELL MEN 2013

1 test Salomon FLEXCELL MEN.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Prorider74

Un plume de kevlar sur votre dos

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,81m | 70kg | Expert | Grenoble
Acheté : 110€ en ligne
Conditions du test : 4 saisons sur le dos, parfois même en randonnée

Points forts

Légèreté
Liberté de mouvement
Protection
Réglages

Points faibles

Respiration

L'achat d'une protection dorsale, bien que quasiment obligatoire lorsque l'ont fait du freeride, est toujours un moment compliqué tant le prix face à la protection amène un choix compliqué.

Profitant d'une offre Salomon à l'époque, j'ai pu faire l'acquisition d'un modèle qui me plaisait déjà au préalable, la Flexcell. Pourquoi celle-ci me plaisait ? Et bien à ce moment la les veste de protection type gilet étaient peu répandu et passablement onéreuses. La plupart arborait également un système de plaque dans le dos donnant un peu l'impression d'être robocop. Cette Flexcell au contraire est constitué d'un ensemble d'hexagones permettant une flexion dans plusieurs directions. Si cela n'atteint pas la sécurité, la liberté de mouvement notamment en rotation du corps est grandement amélioré.

La ceinture large à l'avant permet de bien la maintenir, la sangle poitrine permet de bien ajuster l'ensemble. Le col est bien travaillé pour ne surtout pas atteindre la nuque en cas de chute et surtout l'ensemble est léger, permettant d'envisager de l'emmener en randonnée courte sans compter les grammes.

Bien entendu l’inconvénient majeur reste la respiration. Plutôt bonne au niveau des bretelles celle-ci est proche de zéro sur le dos. A l'inverse cela permet également d'avoir une isolation supplémentaire pour les jours de grand froid, et donc de zapper une couche intermédiaire si l'ont sait que l'ont ne va pas marcher (et donc transpirer). Je ski ainsi souvent avec une première couche technique, la dorsale et directement la veste par dessus.

Enfin l'ensemble est lavable. La structure en hexagone peut s'extraire de la house, house qui est particulièrement agréable mais permet également de protéger l'intérieur de la veste des frottement. Ainsi le combo dorsale + veste + sac à dos ne frotte pas suffisamment pour abimer votre veste, comme avec d'autre type de dorsales.


Au final, une protection dorsale de grande qualité, moins recouvrante qu'un gilet complet et permettant un grand nombre de mouvement sans contraintes.


Sur les photos :

- L'ensemble de la dorsale avec ses attaches

- Un photo montrant la flexibilité vers l'intérieur de la dorsale (dans l'autre sens cela bloque bien entendu)

- Le détail d'un des hexagones

- Face et dos porté (oui elle est un poil courte pour moi, toujours dur en ligne)

Pour qui ?

Tout freerideur soucieux de sa colonne vertébrale !

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire