Test Arva Snow Plume 2011

6 tests Arva Snow Plume.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,5/10
dwarfpower

Il y a un an je lui aurais donné 10/10 sans hésiter.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,68m | 77kg | Expert | Agen
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Toutes :poudre, regel nocturne, neige trempée, neige compacte

Points forts

pratique et légère

Points faibles

Manche carbone fragile


Le point de départ de mon histoire avec l'arva plume c'est le raid à ski. Les sacs de 15kg sur une semaine c'est bien mais si on peut gagner du poids sur les "accessoires" on en gagne soit sur le poids du sac soit au moment d'arbitrer ce qu'on emporte. C'est à cette époque, après un Cham-Zermatt qu'on a décidé de voir où on pouvait gagner. Et la pelle était un bon candidat - le meilleur à vrai dire après les crampons - sachant qu'au départ on avait les vielles ortovox plastique qui pèsent un âne mort.

Les premiers retours de terrain vilipendant les pelles plastique étaient arrivés jusqu'à nous l'alu est léger, nous voici parti vers des pelles alu carbone, 200g de gagné pour - nous disions nous - une meilleure solidité, et donc une plus grande sécurité en cas de pépin.


Au premier contact, l'accroche de la poignée par un simple rivet un peu branlant n'est pas des plus rassurants, mais sur les premiers exercices avalanche, la pelle fait le boulot et le fait bien. Le montage démontage est pratique les dimensions permettent un rangement aisé sur différentes configurations de sacs, on ne perd pas de temps à la mise en œuvre, la lame métal fait son œuvre sans rechigner. Bref, parfait pour un ustensile qu'on n'espère ne sortir qu'en exercice et qui sinon ne fait qu'alourdir le sac.

Plusieurs formations d'encadrant CAF passent par-là, donc de belles séances de pelletage, toujours aucun problème, jusqu'à ce jour funeste de 2018 ou tout partit en quenouille.

Qualification ski alpinisme, trois jours autour du refuge de l'argentière dont pas mal d'heure à poser des mouflages, et donc à creuser des trancher pour poser nos corps morts. Dès le premier jour, voyant ma pelle, le guide me mets en garde m'affirmant que le manche carbone ne tient pas. Sûr de moi et de trois quatre ans d'usage je me moque gentiment de lui. Le deuxième jour je me moque déjà moins. Vautré dans la neige n'ayant que peu de débattement, je creuse ma tranchée. Vu le peu de liberté de mouvement, alors que je retiens mon camarade d'exercice qui tire comme un sourd sur la corde, je travaille surtout en rotation, tournant aussi fort que possible ce satané manche pour arracher morceau après morceau de neige durcie... et là un bruit aussi soudain qu’inquiétant. Oui c'est sur mon manche est mort, fendu sur la moitié de la longueur il n'a pas supporté plus longtemps le couple que je lui imposai. J'ai fini avec une bonne pelle tout métal qu'on m'a prêtée. Rentré, la tentative de réparation à l'époxy n'a tenu que le temps d'un nouvel exercice sur le terrain.

Le montage du manche qui m'avait inquiété le premier jour est le coupable, il est probablement possible de monter la poignée sans fragiliser le manche comme c'est le cas (cf. photos), mais en attendant je vais regagner un peu de poids en fond de sac et abandonnée cette bien belle pelle arva….



ps: J'ai acheté et utilisé le modèle 2011. Le manche ayant été fragilisé par le mode de montage de la poignée il est possible que les nouveaux modèles ne présentent pas de défaut, même si le rapide coup d’œil que j'ai jeté ne plaide pas dans  ce sens...

Pour qui ?

randonneur cherchant la légèreté
6/10
Assemblage
Prise en main
Solidité/Durabilité
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire