Test Spyder Bormio 2017

1 test Spyder Bormio.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Drcr
Par Drcr

Qualité, confort et protection

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,78m | 78kg | Avancé | Pessac
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions

Points forts

Confort, Qualité, Protection contre les intempéries, Système fixation bretelles

Points faibles

Prix

Description

Le pantalon de ski Spyder Bormio est un pantalon composé d’un tissu stretch 360° protégé par une membrane Spyder avec isolation PrimaLoft Silver donc orienté ski alpin (pas rando car trop chaud) intégrant une balise RECCO pour le système de secours en avalanche.

Il offre une très bonne protection contre le vent, le froid, et l’humidité.

Taille testée : M pour un gabarit sportif 1m77 / 80 kg avec un fit plutôt ajusté.

Résistance à la pluie 20K et respirabilité 30K (assurée par des ouvertures à l’entre jambe avec des zip étanche secondé par un mesh lorsqu’il est ouvert).

Deux poche latéral fermé par des zips étanche, l’une des deux équipé d’un élastique avec clip pour sécuriser des clés (ou autres objets précieux).

Une troisième poche est présente sur la cuisse également fermée par un zip étanche.

Le pantalon est couplé à un ingénieux système et amovible de bretelles montées sur un empiècement dans le dos : ce système a deux avantages :

- Il permet d’isoler le bas du dos et évite que votre teeshirt ne remonte laissant le froid entrer

- Il permet un positionnement des bretelles suffisamment haut pour éviter que ces dernières ne glissent sur l’épaule et viennent gêner les mouvements de bras

Le logo Spyder en relief (correspondant à la gamme PrimaLoft) est placé sur la cuisse.


Résultat

Le tissu du pantalon est vraiment bien : doux et souple avec des coutures de qualité (ça ne bouge pas, c’est bien fini).

Cette gamme n’était pas encore équipé d’une membrane Goretex, mais franchement je n’ai jamais eu de traversé d’eau, même après une journée complète passée sous la pluie (et pas du crachin) et la peau est toujours restée au sec et au chaud.

Malgré une très bonne isolation thermique assuré par la fine couche intérieure en PrimaLoft Silver je n’ai jamais ressenti de sensation de chaleur même lors des sessions de printemps sous des températures plus que douce.

Lors des sessions très froide en janvier / février avec des températures affichées jusqu’à -25°C a l’arrivée du télésiège et en pleine tempête (arrêt des remontés et évacuation des pistes) je n’ai jamais ressenti le froid ce qui confirme l’efficacité de la membrane Spyder contre le vent et l’isolation Primaloft.

Il est bien évidemment équipé d’empiècement en Cordura pour protéger le bas des jambes des coups de carres.

La ceinture est équipée de passant et dispose de 2 scratchs de chaque côté pour régler la taille et ajuster le serrage. La braguette est équipée d’un zip étanche, d’un bouton et d’un crocher de blocage.


Durabilité :

Ça fait maintenant 3 saisons que je l’utilise et aucun souci : les fermetures étanches ferment bien et reste étanches, les lavages successifs n’ont pas entamé la couleur ni l’étanchéité. Les coutures ne bougent pas et reste bien étanches.

Le confort est excellent, le tissu est vraiment extensible et ne limite jamais les mouvements, l’isolation fine en PrimaLoft est très agréable et particulièrement efficace sans impression de surchauffe.

Le système de maintient des bretelles dans le dos est top : finit la bretelle qui glisse sur l’épaule et vient gêner le bras, ou oblige à croiser les brettes pour éviter tout mouvement.

Contrairement aux autres pantalons que j’ai eu, aucune marque de coupure lié au coup de carre sur le bas du pantalon. 

Pour qui ?

Skieurs alpin voulant faire face à toutes les conditions

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire