Test Julbo Cyrius Noir/Blanc Reactive Performance 2020

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Arthor

Touttemps/toutlesjours

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,90m | 76kg | Avancé | Orlu
Acheté : 169€ en ligne
Conditions du test : Pendant 1 saison entière, du beau temps au jour blanc, de 15° à -15 et de novembre à mi-mars
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Masques Julbo Cyrius

Points forts

Verre Photochromique
Tout en un (cat 1 à 3)
Confort
Aération
Effet sépia

Points faibles

Lors des mauvaises conditions (nuages denses, chute de neige, tempète) on distingue le reliefs mais pas aussi clairement qu'un Prizm.

Tout d'abord, merci à Skipass et Julbo pour m'avoir permis de réalisé ce test privé. J'ai skié avec ce masque 80% du temps pendant cette saison. 


Le point technique : 

- Ecran : Catégorie 1-3

- Double écran cylindrinque

- Traitement antibuée

- Construction : Framless

- Overstrap : intérieur silicone pour une meilleure adhérence au casque

- Mousse double densité

- Monture anatomique

- Air Flow : Ventilation

- Ajustement symétrique


Vous l'aurez donc remarqué mais rien qu'en voyant les caractéristiques, on comprends pour quoi il a été pensé : par tout temps et pour tout les jours. J'étais dès le début, emballé par cette histoire de verre photochromique. 

Premier ressenti après déballage : produit de haute qualité.



Visser sur le casque et c’est parti pour une première journée de beau temps. Bonne aération, pas de souci niveau buée. L’effet sépia permet un bon repos des yeux tout au long de la journée. Pas de point dur ou de douleur en fin de journée.

Transition entre zone d’ombre et pleine lumière, au top. C’est d’ailleurs le gros atout de ce masque. Premier ressenti plutôt content du produit.

Les premières journées de ski s'enchaînent, quelques nuages parcourent les journées et il ne m'a jamais pris au dépourvu sur la vision du relief. 

Puis les conditions météo de froid, de chute de neige, et de vent m’ont fait prendre un masque plus adapté à ces conditions : PRIZM de chez Oakley. Il y a plus de mousse, la vision est plus grande et surtout leur technologie permet de voir les reliefs beaucoup mieux que tout mes autres masques.

Comme j’ai reçu le Julbo en Test Privé, je me devais de les tester en toutes types de conditions.

L ‘aération qui me faisait tant plaisir lors des belles journées ensoleillée me fit un peu trop sentir ce vent froid et bien piquant au niveau des joues. Je ressers le masque et là, nickel ! Plus de vent à l’intérieur et pas de buée non plus. Les cuisses pouvaient chauffées à blanc, la buée ne voulait pas être dans ce masque. Tant mieux !

Au niveau de la vision des reliefs par temps nuageux, voir en mauvaise conditions, j'avais mes habitudes avec Prizm, je fus un peu déçu des Cyrius.

Certes, c’est un masque où tu vois le reliefs, mais c’est pas aussi « propre » que les Prizm.

J’enchaîne les jours de ski et comme la météo nous offre que du beau temps. Je garde les Cyrius pour voir si en les portant tout les jours, un quelconque soucis pointerait le bout de son nez.

Rien. Nada. Quedal. Le truc est tellement de bonne qualité, qu'il y a carrément moins de rayures à la fin de la saison que sur mon Prizm (qui a bien pris cher et pourtant, dieu sait que je tombe peu !)

Pour conclure, c’est un masque qui fait très bien le job pour le porter tout les jours, et par toutes conditions. Il vous laisse pas en défaut. Les transitions de zone d’ombre et zone de pleine lumière sont fluide, efficace. A 169 euros, je veux mon n’veu !

Le seul hic, qui vous fera peut être changer d’avis, c’est lors des jours blancs. Mais là encore, aucun masque actuellement ne s’en sort véritablement bien. Si j’avais pas les Prizm (que je trouve à la même échelle de qualité), j’aurais acheté les Cyrius.

Pour qui ?

Adepte de sport d'hiver

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire