Test Black Diamond Spark 2019

5 tests Black Diamond Spark.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,8/10
Echo05

Le feu sans dragon(ne)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,73m | 68kg | Avancé
Acheté : 40€ en ligne
Conditions du test : Alpes françaises Ski alpin Températures -/+ Essai 25 sorties

Points forts

Look
Dextérité
Chaleur
Confort

Points faibles

Dragonnes manquantes
Coutures?

J’ai acheté ces gants début de saison 2019 pour remplacer une paire que j’avais acheté chez D4. J’ai entendu beaucoup de bien de la marque Black Diamond surtout sur les gants, alors j’en profite car c’est les promos et j’arrive à les avoir pour une 40aine d’euros au lieu de 70.

Après environ 25 sorties, voici ce que j’en pense :

Rappel des caractéristiques du fabricant :

- Insert BDry 100 % imperméable

- Solution imper-respirante haute technologie

- Tissu 2.5 couches avec stretch bi-directionnel – indice d’imperméabilité 10 000 mm

- Respirabilité 10000g/m2/24hr

- Membrane extérieure en cuir de chèvre plein et fermeture velcro au poignet

- Doublure fixe avec polaire ultra douce et isolation PrimaLoft® Gold 60 g

- Rembourrage EVA sur le dos de la main et aux jointures pour une protection accrue contre les chocs

- Paume et empiècement paume en cuir de chèvre

- Poids de la paire : 185 g

- Fourcette de températures : -12/-1°C

Confort :

Je porte généralement du M ou du 9 et au niveau de la taille il n’y a rien à signaler. Les gants taillent plutôt bien. Il est vrai que la première fois où je les ai enfilés, ils m’ont paru assez serrer mais c’était le temps que le cuir se fasse. Le cuir se fait assez vite à mon sens, c’est l’affaire de 3-4 sorties. Je ferme le poing sans difficulté et l’intérieur est doté d’une doublure polaire très confortable et agréable au toucher.

Chaleur :

Sur des températures légèrement négatives, ce gant vous apportera la chaleur nécessaire pour ne pas avoir les doigts congelés. Mais attention, avec un beau soleil et avec des températures tout juste positives, vous risquez d’avoir chaud, très chaud. J’en ai fait l’expérience cet hiver.

Imperméabilité et Respirabilité :

Concernant l’imperméabilité, je la trouve correct. Après une journée comprenant quelques chutes et des boules de neiges, de l’humidité s’était infiltrée dans le gant. A ce moment-là, retirer le gant devient mission presque impossible. L’humidité sur la doublure polaire t’oblige à tortiller ta main dans tous les sens pour sortir du gant et ça, ce n’est pas cool. Il en va de même pour les journées assez « chaudes », pourtant je n’ai pas l’habitude de transpirer des mains mais il faut admettre que le gant reste un gant pour des conditions climatiques assez froides.

Look :

Clairement son point fort. Le gant est joli, ce rembourrage au niveau du dos des mains me rappelle mes gants de moto. J’aime beaucoup.

Durabilité :

Gros doute… Quand je regarde les coutures, je me dis que l’histoire prendra fin bien trop tôt… Ce n’est que mon avis, on verra par la suite.

Conclusion :

Des gants au top niveau look et dextérité mais malheureusement ne décrochera pas l’oscar à cause de l’absence de dragonne… Un point qui pèse sur les télésièges. 

Pour qui ?

Skieurs de pistes qui ont facilement froid aux mains et, a qui, l'absence de dragonne ne dérange pas.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire