Test Plum Guide 12 2020

7 tests Plum Guide 12.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
Paprika@GR

La solidité sans la praticité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,72m | 71kg | Expert | Marseille
Acheté : 350€ d'occasion
Conditions du test : Pente raide glacée, neige de printemps sur piste, poudreuse +/- croutée là haut

Points forts

Solidité, fidélité dans la transmission, poids modéré pour ses qualités

Points faibles

Les cales non manipulables aux bâtons

Petit point contexte : j'ai testé ces fixations montées sur des Orbs Freebird. On arrive à un peu moins de 3kg1 la paire. C'est raisonnable, on peut espérer de bons dénivelés. L'objectif, c'est un D1000+, dans les Orres. Tout type de neige mais essentiellement de la neige de printemps et de la glace.


  • C'est quoi la bête :

Des fixations made in France et ça fait plaisir. Elles équipent beaucoup de free-randonneurs qui veulent une fixation solide mais avec un poids contenu, pour avoir des marches d'approche qui ne vous crèvent pas, ou alors pour des skis bien fats les jours de poudreuse, et se retrouver tout seul sur un versant vierge.

- 30 mm de rail de réglage 

- 3 hauteurs de cale, manipulable au baton (en théorie)

- 5,5 à 12 en déclenchement (valeurs DIN !)

- en Aluminium

- avec un support à couteaux

- 690g la paire

- pas de stop skis, des leashs fournis (éternel débat)

Pour les détails + technique je vous renvoie vers la fiche Skipass.


  • Le chaussage :

C'est simple et efficace, pas de chichi. On place la chaussure, on appuie et paf ça s'enclenche. Normal me direz vous, mais pour quelqu'un qui vient de l'alpin et comparé à d'autres fixations que j'ai pu tester, le système est moins exigeant au niveau du placement des inserts (la technologie PLUM Facile). Un bon point.


  • La montée : 

La fixation pèse 345g par fix. Pas la plus légère, pas la plus lourde. La montée se fait bien (encore une fois quand on l'habitude de fixations plus lourdes, j'imagine que pour des randonneurs en ultra light ça va paraitre encombrant). Le gros problème de cette fixation, et qui m'a fait changer d'avis quant à mon achat, a été l'impossibilité pour moi de modifier les cales avec le bâton. En effet pour cela il faut pivoter la fixation (comme pour se mettre en mode montée / descente), ce qui implique de se poser pour la manipuler à la main. Ce n'est pas un effort incommensurable, mais au bout de 4/5 manipulations c'est pénible. 


Pour la pose des couteaux : hyper simple. On fixe le couteaux sur l'emplacement prévu juste après les inserts, on le fait coulisser pour le bloquer, c'est un jeu d'enfant. A chaque appui avec la chaussure le couteau s'enfonce dans la glace, et lorsqu'on lève le pieds il récupère sa mobilité. Les prix de couteaux restent raisonnables, attention toutefois à prendre des couteaux suffisamment larges pour ne pas vous exploser les carres à la montée (déjà vu sur des groupes de skieurs...).


  • La descente :

On pivote la fixation, on oublie pas le mode descente de sa chaussure, et on est parti. Allons au vif du sujet : la fixation est excellente. La transmission est très proche d'une fixation alpine, il n'y a aucun déchaussage intempestif en frontal et latéral, et la tenue du ski très bonne. Une excellente réussite.

Sur la glace et en pente raide, on se sent très vite en sécurité et on fait confiance aux sensations que la fixation transmet. Dans la poudreuse, tout tient à merveille, et en forêt aucun saut ne l'a faite broncher. Enfin, sur piste on se surprend à enchaîner petits virages et grandes courbes sans aucune difficulté. Pas étonnant que l'armée l'ait choisie pour équiper les militaires en montagne.


  • La conclusion :


Pas de blablas inutiles. La fixation est excellente en descente, bonne en montée, mais le gros point noire reste pour moi cette difficulté à effectuer la rotation de cale avec le bâton. Si cela ne vous dérange pas de vous poser à chaque modification, et que vous cherchez une fixation polyvalente pour tout faire sans avoir des enclumes aux pieds, n'hésitez pas.

Me concernant, ça sera des Pikas finalement, mais pour d'autres raisons (moins chères, cales faciles à manipuler, et au final ne skiant pas avec des appuis très ''violents'' je n'ai pas forcément d'intérêt à avoir une fixation qui monte jusqu'à 12).



Pour qui ?

Pour une paire à tout faire

commentaires

2 commentaires
Plum fixations

inscrit le 06/11/20
Merci pour cet avis :) En effet, la rotation de la talonnière peut être gênante à la longue. La Pika ou la Summit 12 (version sans stopper pour saison 21/22) sont les alternatives du coup, et en effet Pika semble le meilleur choix si c'est pour les Orb (même trous de perçage pour info!). Bon ski !
0
Paprika@GR
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/19
Matos : 17 avis
C'est top d'avoir proposé une version sans Stopper, ça m'avait un peu freiné aussi ! Merci bien !
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire