Test Vaude Batura Hooded Jacket 2022

1 test Vaude Batura Hooded Jacket.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Charlesarnault

Duvet et synthétique : le meilleur des deux mondes

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,83m | 73kg | Expert | Paris
Acheté : 220€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions, sur différents types d'activtiés : une sortie cascade de glace, 4 journées de ski de randonnée, une semaine en station, et plus généralement au quotidien.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Doudoune Vaude Batura Hooded Jacket

Points forts

- Chaleur (performances comparables à du duvet)
- Conception et design (la capuche notamment est parfaitement conçue)
- Compressible (se range dans sa poche)

Points faibles

- Respirabilité
- Un seul point de réglage pour l'élastique de ceinture

J'ai reçu la doudoune Batura Hooded Jacket (de chez Vaude) dans le cadre d'un test privé, et je remercie une nouvelle fois Skipass de m'avoir permis de tester ce super produit pour lequel, comme vous allez le lire, j'ai vraiment du mal à trouver des défauts.

J'ai eu l'occasion de tester la Batura sur une sortie cascade de glace, sur les pistes et en station, lors de quelques sorties de ski de randonnée à la journée, et plus simplement pour une utilisation "outdoor" plus générale et au quotidien - le tout par météo variable.

S'il fallait la résumer en quelques mots, la Batura est une doudoune qui prend le meilleur des deux mondes du synthétique et du duvet : sa chaleur n'a rien à envier aux modèles en duvet, tandis que sa résistance aux intempéries, sa durabilité et sa facilité d'entretien sont celles du synthétique.

Caractéristiques

Poids

450 g


Garnissage

Léger, chaud, aérien : tout pour croire que le garnissage de la doudoune Batura est du duvet. Et pourtant, il n'en est rien ! L'isolant utilisé par Vaude pour cette veste est synthétique, entièrement composé de matériaux recyclés, et porte le nom de HeatSphere Eco.

L'HeatSphere Eco est présenté par Vaude comme "un bond de géant dans la technologie d’isolation". Il suffit d'avoir la doudoune entre les mains pour comprendre pourquoi : ce synthétique semble avoir exactement les mêmes propriétés que le duvet. Qu'en est-il réellement sur le terrain ?

Performance

Chaleur

Première et principale qualité attendue d'une doudoune, son apport de chaleur. Sur ce plan, la doudoune Batura est au rendez-vous. L'HeatSphere Eco (qui s'apparente donc à du duvet, malgré sa nature synthétique) tient ses promesses et présente un pouvoir remplissant impressionnant, qui rivalise presque ceux qu'on peut trouver sur des modèles comme la Patagonia Down Sweater. Résultat : un apport de chaleur quasi-équivalent à celui que proposent les meilleures doudounes en duvet.

La coupe est plutôt ajustée, mais suffisamment ample pour pouvoir porter une micropolaire sous la doudoune sans problème (et sans étouffer). À noter en revanche que l'élastique de ceinture ne présente qu'un seul point de resserrage (à gauche), ce qui est un peu dommage : je trouve qu'il est toujours plus facile d'ajuster parfaitement une doudoune à sa coupe avec deux points de resserrage, un de chaque côté.

À noter que la Batura Jacket existe en deux modèles, avec ou sans capuche, en fonction de vos préférences et de l'utilisation que vous souhaitez en faire.

Résistance aux intempéries

C'est sans doute sur ce point que la Batura se démarque le plus du reste du marché : doudoune synthétique aux airs de duvet, elle cumule donc le meilleur des deux mondes, et notamment l’avantage de continuer à vous réchauffer même à l’état humide (contrairement aux modèles en duvet).

C'est un avantage de taille, qui fait de la Batura Jacket une excellente doudoune d'outdoor en général : même si vous êtes surpris par la pluie lors d'une sortie, elle continuera de vous apporter chaleur ainsi qu'une certaine protection contre l'eau grâce à son traitement déperlant. J'ai d'ailleurs été réellement impressionné par ce pouvoir déperlant : contrairement à la grande majorité des doudounes, qui prétendent être déperlante et traitées DWR mais qui ne résistent pas à la moindre pluie, la Batura a une vraie résistance à l'eau - faites le test : prenez un verre d'eau à moitié rempli et versez-le sur votre manche, vous verrez que pas une goutte de traverse, et que pratiquement rien ne s'imprègne dans le tissu - tout glisse ! Bon, évidemment, en cas de pluies un peu plus longues et violentes, voire de véritable tempête, elle ne remplacera pas votre Hardshell...

À noter que la doudoune apporte également une remarquable protection face aux courants d'air, avec une membrane coupe-vent et des élastiques au niveau des poignets, de la ceinture et de la capuche.

Poids et compressibilité

Pesant presque 450 grammes (taille M homme), on ne peut pas dire que la Batura Jacket soit un poids plume. Pour comparaison, des modèles minimalistes en duvet, comme la Ghost Whisperer de chez Mountain Hardwear ou la Cerium SL de chez Arc'Teryx, tablent à moins de 250 grammes.

La Batura se situe donc dans le haut du classement en termes de poids - tout en restant dans une gamme raisonnable, par rapport aux autres produits similaires du marché (la Proton LT de chez Arc'Teryx pèse 360 grammes, l'Atom AR de chez Arc'teryx table à 430 grammes, et même la Down Sweater en duvet de chez Patagonia pèse 420 grammes).

Difficile donc d'en tenir rigueur à la Batura pour une vingtaine de grammes par rapport à d'autres modèles semblables. D'autant plus qu'elle présente l'avantage de pouvoir se comprimer facilement dans sa poche gauche, ce qui s'avère extrêmement pratique pour la ranger au fond d'un sac sans qu'elle ne prenne toute la place. Un avantage que les deux vestes Arc'Teryx citées plus haut, certes un peu moins lourdes, n'ont pas.

Conception

Avec son look sobre, à couleur unique (la Batura est disponible en noir, bleu, jaune, orange et vert), la Batura Jacket a un design passe-partout très facile à porter.

Vu sa coupe relativement ajustée, elle se moule parfaitement sous une Hardshell.

Un détail que j'apprécie particulièrement est la conception de la capuche : elle s'enfile facilement, son élastique protège efficacement du vent, et elle reste bien en place lorsqu'on tourne la tête. Surtout, elle n'est absolument pas gênante lorsqu'elle n'est pas portée : l'ensemble remonte alors simplement un peu dans le cou, protégeant du froid et du vent.

Les fermetures éclairs sont robustes et faciles à manier, même avec de gros gants. La doudoune possède 3 poches, toutes extérieures - deux poches ventrales et une poche au niveau du buste (à gauche). À noter que, sur le modèle féminin, cette troisième poche se trouve au contraire à l'intérieur.

Durabilité

Il est encore un peu tôt pour évaluer correctement la durabilité de la Batura Hooded Jacket. Notons simplement qu'avec son garnissage synthétique analogue au duvet (l'HeatSphere Eco est constitué de petites billes isolantes, cousues dans des chambres), la Batura devrait se situer à mi-chemin entre les deux mondes en termes de durabilité : plus résistante qu'une veste en duvet dont le garnissage s'échappe dès le premier accroc, mais moins qu'une veste synthétique classique.

Vaude met également en avant la facilité d’entretien de la Batura Jacket - un avantage systématique du synthétique par rapport au duvet : pas besoin de produits d'entretiens particuliers, possibilité de passer la doudoune à la machine à laver... Cela peut sembler un peu anecdotique, mais j'ai eu l'occasion de me rendre compte sur le terrain de la différence que ça fait : quand vient d'arriver au sommet après 4h d'ascension en ski de randonnée et qu'on est encore tout dégoulinant de sueur, on n'a pas envie d'attendre de sécher avant de pouvoir se couvrir. C'est alors un véritable atout de pouvoir enfiler sa doudoune tout de suite, en sachant qu'on pourra la laver facilement une fois rentré à la maison !

Respirabilité

De manière générale, la respirabilité n'est pas la principale qualité qu'on peut attendre d'une doudoune, qui a plutôt vocation à se porter lors des phases de repos ou d'effort modéré que lors d'une activité physique intense. Les doudounes synthétiques sont généralement un peu plus performantes que le duvet sur ce point, mais toutes ne se valent pas.

La respirabilité d'une doudoune synthétique dépend principalement de deux facteurs : le type de garnissage, et le style de matériaux utilisés pour la coque et la doublure. Si les isolants actifs (comme par exemple Coreloft, utilisé par Patagonia et Arc'Teryx sur des vestes comme la Nano Puff et l'Atom LT) régulent très bien la chaleur, les garnissages synthétiques qui imitent le duvet (comme le HeatSphere Eco de la Batura) ont tendance à être nettement moins respirants. Et, effectivement, on sent la différence. Alors ne vous attendez pas à des miracles : si vous enfilez votre Batura pendant l'effort, il ne faudra pas longtemps avant que nous ne commenciez à transpirer à grosses gouttes et à étouffer.

Donc si vous recherchez une veste isolante, à enfiler pour vos activités physiques par grand froid (comme le ski de randonnée, le ski de fond ou les raquettes à neige), la Batura n'est pas le produit que je vous recommanderais en priorité : optez plutôt pour une veste synthétique à isolation active, plus perméable à l'air, donc moins chaude mais plus respirante. Mais si vous avez plutôt prévu de vous en servir lors des phases de repos ou de faible intensité, n'hésitez plus !

Eco-responsabilité

Un dernier petit point qui ne concerne pas directement la performance de la Batura Jacket, mais qui mérite tout de même une mention : l'éco-responsabilité. Fabriquée à 100% à partir de matières recyclées, la Batura est labelisée Bluesign - la norme la plus stricte en matière de respect de l'environnement - et possède une multitude d'autres certifications. En somme : un produit écologique, fonctionnel et fabriqué dans des matériaux durables. Un avantage de taille que ne renieront pas les amoureux de la nature !

Conclusion

Apport de chaleur rivalisant avec celui d'une doudoune en duvet, résistance correcte aux intempéries, possibilité de la comprimer dans une de ses poches, bien conçue, durable et respectueuse de l'environnement : décidément, il est bien difficile de trouver un défaut à la Batura Hooded Jacket. Avec son garnissage innovant en HeatSphere Eco, Vaude tient ses promesses et réalise le petit exploit de proposer une doudoune synthétique qui possède également tous les atouts du duvet.

Évidemment, cette qualité a un prix : le modèle à capuche se vend à 220€ prix neuf. Ce n'est pas donné - mais c'est un prix totalement cohérent au vu de la concurrence et des performances de la Batura Hooded Jacket (à titre de comparaison, Arc'Teryx vend le Cerium LT Hoody à 400€ prix neuf, et la Down Sweater Hoody de Patagonia se trouve à 270€ prix neuf). D'autant que, Vaude étant une marque moins prisée que Patagonia ou Arc'Teryx par exemple, il est relativement facile de trouver des promotions en ligne pour diminuer un peu le coût.

S'il fallait vraiment lui trouver des défauts, on pourrait citer sa respirabilité, franchement moyenne. Mais même là, j'ai un peu de mal à parler de défaut : cette faible respirabilité, c'est aussi ce qui permet de garantir autant de chaleur. Reprocherait-on à une Hardshell de ne pas nous maintenir au chaud ? Je dirais plutôt que c'est une caractéristique de la doudoune, et qu'il faut simplement réfléchir à l'utilisation que vous allez en avoir. Pareil pour le poids qui, à quasiment 450 grammes, la situe dans le haut du classement mais reste malgré tout très raisonnable : peu nombreux sont les aventuriers pour qui chaque gramme compte, et qui ont besoin d'une doudoune ultralight pesant moins de 300 grammes...

Pour qui ?

Doudoune très polyvalente qui conviendra à tous ceux qui recherchent une doudoune à mettre dans leur sac pour toutes leurs sorties et à enfiler dès qu'il y a un petit temps de pause ou que l'effort se fait un peu moins intense.
10/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire