Test Scott Cosmos II 2017

6 tests Scott Cosmos II.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,3/10
Aubin Clemint

Bien pour une première acquisition

Profil du testeur : 22 ans | 1,78m | 68kg | Expert | La Clusaz
Acheté : en magasin
Conditions du test : Première Neige de l'année, grand soleil !

Points forts

Son utilisation "Ludique"

Points faibles

Trop Molle pour la descente pour une 4 crochets

Pour le Look : 

Plutôt rien à dire ! Pour une chaussure de rando elle est jolie et ne fait ni trop "garçon" ni trop "fille". Pour un modèle unisexe c'est un bon point. Le noir et le blanc avec les touches de rouges sont sympa.


Le Confort : 

A ce niveau-là il y a plutôt des choses à dire. Pour chausser aucun problème grâce à l'ouverture importante mais une fois que le pied est serré à l'intérieur, les choses se compliquent : en effet le collier serre trop et rapidement plus aucun sang dans le pied en mode descente. 

De plus j'ai un "coup de pied" vraiment fin et pour autant elle me serrait beaucoup (chose très rare). Ceux qui ont un coup de pied important ne resterons pas longtemps le pied dedans...


Pour la montée : 

La chaussure est assez légère pour un modèle 4 crochets et le débattement est bon et suffisamment souple. C'est ok !


Pour la descente : 

Le passage du mode marche à descente est assez simple grâce au petit (TROP petit ?) levier rouge sur l'arrière du collier.

En fin pour la descente (c'est ce qui nous intéresse oui oui) on se retrouve avec une chaussure malheureusement trop molle... les 4 crochets ne servent pas à compenser l'utilisation d'un plastique beaucoup trop mou à mon avis. 

En la serrant à fond je me retrouve avec un pied tout blanc et une chaussure chewing-gum, assez déçu à ce niveau-là. 


Enfin je voulais juste rajouter que la solidité perçu du produit paraît faible... On a l'impression qu'au bout d'une saison la chaussure va être coupé et rayé de partout... 





Pour qui ?

Pour celui/ celle qui veut commencer la randonnée

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire