Test Salomon Quest 120 2014

3 tests Salomon Quest 120.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,7/10
bkkaset

Pimp my quest

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,85m | 72kg | Expert
Acheté : 350€ en magasin
Conditions du test : Alpin et débutant en randonnée

Points forts

Confort

Points faibles

Collier trop droit
Ne remonte pas assez sur les tibias
Finalement assez lourde et manque dé battement pour de la rando

J'ai skié plusieurs saisons en quest 120 avant de les recycler cette année en chaussures de rando pour débuter sans mettre un demi smic dans de nouvelles pompes de #freerando #skisauvage.
Je peux donc tirer un bilan complet sur cette chaussure tant en alpin qu'en montée. 
Alors vraie polyvalente ou fausse bonne idée?


Mettre son pied dans cette chaussure est une véritable quête.

Première chose : avec mon pied gauche je galère régulièrement pour rentrer dans la chaussure. Si il fait froid et que la chaussure a dormi au frais c'est l'enfer. Et même à température ambiante cela est assez difficile. Pour moi le coup de pied est trop droit et cela gêne pour le chaussage.

En alpin, une fois aux pieds, un bon confort mais une position trop droite

Ce que je retiens de cette chaussure c'est un bon confort et un bon volume à l'avant du pied. Avec le temps j'ai juste fait rajouté des cales aux talons. J'ai ainsi gagné en précision dans la conduite. En effet la chaussure est trop droite à mon gout de base, j'ai ainsi triché un peu. Cela se ressent plus sur piste que HP.

Le flex annoncé à 120 est assez doux, plus proche d'un 110, accentué pat la conception 3 crochets et le large strap. J'aurais aimé que la chaussure monte plus haut sur les tibias mais pour gagner quelques grammes la chaussure est assez courte.

Pimp my quest : passage en touring pad

Pour 30 euros, j'ai ajouté des tourings pad aux chaussures. Le changement de pad est très facile. On peut ainsi profiter de toute la puissance du marketing salomon et passer en montée grâce au mode marche.

Dans ce cas, le poids est conséquent avec 2.250 kg par chaussure sur la balance. Le débattement reste limité par rapport à une vraie rando. Mais pour la descente on peut bénéficier d'une chaussure assez rigide et qui fait le taf.

Alors bien sûr je manque de comparaison, mais avec ce set j'ai pu faire des petites randos à rythme très cool de 650m à 1100 de d+ pour m'initier à la pratique. Franchement je me suis plus senti limité par les skis loués (des seek 7 aka des cacas7) que par le poids à la montée. 

Cependant, pour poursuivre l''an prochain, je m'équiperai d'une chaussure plus légère car j'ai ai pris gout à la balade. Mais faisez pas semblant, vous aussi vous aimeriez bien un peu d'hélico...

Une solidité qui pose question

Je doute de la solidité de ce modèle, même si le sav a toujours fait le taf j'ai tout de même eu le plastique qui se déchire et aussi un système walk qui a pété.

L'usure cosmétique est tout à fait correcte, tout comme la semelle de type grip walk.


La quest 120 n'est pas une mauvaise chaussure mais elle n'est pas excellente pour autant. Elle fait le taf en alpin mais manque de précision, et si elle peut passer en mode touring via ajout de pad elle est assez lourde et manque de débattement par rapport à ce qui se fait actuellement. 


Pour qui ?

Skieur Hp, voulant faire de courtes marches d'approche

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire