Test Nordica Hot Rod 9.5 2014

1 test Nordica Hot Rod 9.5.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
PerGiocare

Les chaussures avec lesquelles c'est la voûte plantaire qui guide le ski ...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 58 ans | 1,81m | 75kg | Avancé
Acheté : 150€ en magasin
Conditions du test : Neiges variées, pistes et bordures des pistes

Points forts

Confort (absorption du terrain, jamais mal aux pieds) avec surtout un super appui plantaire qui permet de guider les skis avec la "plante" des pieds et un flex suffisant et progressif qui permet de varier le style et l'agressivité.

Points faibles

aucun ?

D'une part, ce modèle de chaussures sorties en 2012 (?) n'est plus en vente, sauf d'occasion peut-être.

D'autre part, pour les puristes et les experts, je ne vais peut-être pas employer les bons termes "techniques", puisque je vais essayer de retranscrire plutôt des sensations et comment je trouve ces chaussures très adaptées à ma pratique du ski sur les pistes et en bordures des pistes. Ceci grâce à leur conception et leur adaptation aux caractéristiques physiques de mes pieds fins/maigres (le droit + que le gauche), avec une cambrure plantaire très marquée et des talons très étroits.

Et je rédige ce test pour volontairement aller un peu à contre-courant par rapport à ceux qui, nombreux prônent que plus le flux est dur, mieux c'est !  

Et ben, pas toujours ou du moins pas pour tout le monde.  ;) 


Nota : pour ceux qui aiment les descriptions en termes techniques, voir par exemple : https://www.rei.com/product/822964/nordica-hot-rod-95-ski-boots-mens-20112012


Hiver 2012/2013, mes Rossignol Race 9.2 commençaient à me blesser sur le péroné … il fallait que je trouve une autre paire de chaussures.

Décembre 2013, un magasin de sport qui liquide avant fermeture définitive, plus que 2 modèles de chaussures de ski qui paraissent un peu "techniques" en 24.5 : des Rossignol Sensor avec un Flex 110 qui semblaient dans la lignée des miennes et ces Nordica Hod Rod 9.5 avec leur haut de chausson en "fourrure" comme dans les chaussures femmes (c'est la première idée qui m'est venue) et donc, ça va être des chaussures trop confort sans tenue …

Essai direct des Rossignol, mais cruelle déception, dès que je me mettais en flexion, elles me faisaient très mal sur le devant de la jambe, au-dessus de la cheville.

Bon, j'essaye quand même les Nordica : 4 crochets alu qui paraissent solides, un strap en haut bien large, un spoiler arrière réglable et sur la coque transparente, il y a écrit NFS (Natural Foam System), et Full Shock Eraser … pourquoi pas ?

Et là, 1ère agréable surprise, une entrée dans la chaussure super facile (les Race 9.2 froides, c'était galère), puis  une tenue du pied qui parait relativement bonne après avoir réglé les crochets.

En flexion (dans le magasin), elles paraissent plus souples que mes Ross. Race 9.2 (que je skiais en position soft, soit avec un flex qui devait être à 100 / 110) tout en paraissant progressives, car elles ne s'écrasent pas d'un coup sur les appuis prononcés…

Le chausson des Rossignol Sensor parait plus travaillé, avec des zones de renforts au-dessus des malléoles, sur le collier côté intérieur, la position de la languette réglable.

Par contre, le chausson des Nordica parait plus simple, avec la particularité d'avoir des sortes de picots sous le pied (cf. la semelle rouge sous les chaussons).

Les 2 sont soldées 150 € au lieu de 300 € donc égalité. 45 bonnes minutes, à essayer une paire plus l'autre, à essayer différents réglages des crochets sur la Ross car je gardais dans l'idée que les Rossignol devaient quand même être biens pour mes pieds fins.

Bon, je prends les Nordica …et à la maison, je leur ajoute de suite mes étriers pour renforcer la tenue des chevilles (voir photo du chausson) et sachant que j'ai le pied droit plus maigre que l'autre, je prépare une petite semelle de secours dans le sac à dos et je vérifie que le réglage du flex est bien sur "hard" soit 95 (selon Nordica).

Première sortie, arrivée en haut du TS et réglage des crochets puis 1ère descente : j'ai le pied droit qui flotte un peu … bon …je fais comme d'habitude, j'ajoute la petite semelle dans le chausson, sous la semelle d'origine.

A noter qu'il y a débat sur l'endroit où il faut ajouter la semelle : dans le chausson, certains disent qu'il y a risque de glissement des 2 semelles et donc risque d'un léger retard si les fixations doivent déclencher.

Et là, nickel ! La sensation de vraiment guider les skis avec tout le pied. Plus précisément, pour moi qui ait des pieds très creux, la sensation d'avoir un vrai appui sur une vraie voûte plantaire, donc de guider les skis avec les centres de mes plantes des pieds et pas avec les talons. En fait, j'ai vraiment la sensation de pouvoir ainsi guider les skis avec les forces dans l'axe de la jambe et donc d'être bien plus précis dans la conduite des virages, notamment coupés.

Il "suffit" d'incliner la jambe et donc la voûte plantaire, donc la chaussure et le ski prend de l'angle.

Elles sont plus souples que les Race 9.2, mais finalement, j'ai l'impression d'être moins guindé, moins raide dans mes chaussures.

Avec en plus la confirmation d'une flexion justement plus progressive, plus j'appuie sur les langeuttes, plus bien sûr elles plient, mais sans s'écraser d'un coup et donc en gardant une bonne maîtrise de la conduite des skis que ce soit en ski cool sans trop appuyer, ou en ski plus d'attaque.

Alors après 3 saisons, c'est le couple confort / maîtrise des virages qui est vraiment le point fort de ces chaussures. Il me semble que les picots sous la semelle donnent aussi un peu de souplesse dans les appuis sur terrains un peu accidenté, notamment les bons "grattons" de neige à canon durcis le matin.

Ce qui est sûr, c'est que même en skiant 7h d'affilée sans m'arrêter (comme une fois l'an dernier) et sans défaire les crochets, je n'ai pas mal aux pieds.

A noter que contrairement à une paire plus ancienne, il n'y a pas d'entrée d'eau sous le crochet des orteils …

Et ma façon de skier et mes terrains de jeu s'étant un peu plus "freeridés" depuis que j'ai les Z82, il me semble que la rigidité des Race 9.2 était devenue un handicap par rapport à ces Hot Rod qui facilitent un style de ski plus souple (dans la limite de ma raideur corporelle naturelle), tout en permettant d'envoyer (dans la limite de mes capacités techniques) sans inquiétude.

Conclusions personnelles, c’est-à-dire pour du ski de touriste quand même sportif, mais pas en couloirs à 45 ° : pour la prochaine paire, ne pas se fier aux apparences du chausson qui parait basique, ne pas s'arrêter à l'aspect trop confort de la "fourrure", regarder s'il y a des picots sous la semelle ;) et comme bien entendu, essayer … peut-être de nouveau des Nordica dans une gamme positionnée "freeride" c’est-à-dire avec un Flex raisonnable, plutôt que dérivée de chaussures Race avec un gros Flex limitant ...

Pour qui ?

Pour skieurs sportifs, mais qui ne cherchent pas la performance "extrême" ;)
Ski Nordica Unleashed 114
Ski Nordica Unleashed 114
article Nordica

Commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire