Test Nordica Dobermann gp130 2019

1 test Nordica Dobermann gp130.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Fanf73

Une charentaise de compétition

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,74m | 77kg | Expert
Acheté : 340€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions (y compris hors piste raide, et tracé slalom, neige froide de janvier, et glacé puis humide d'avril)

Points forts

Rapport rigidité/confort
Finition
Alternative aux chaussures de course
Polyvalence (pour un skieur puissant)

Points faibles

Un peu plus de volume que le modèle 2011 (moins précis)

Quelques éléments de contexte s'imposent pour ce test. Tout d'abord je suis un skieur venant de l'alpin avec un style plutôt puissant. J'ai pendant longtemps été habitué à des chaussures (très) ajustés, avec des chaussons fins, souvent inconfortables.

J'ai également un pied particuliers : relativement fin, mais très plat, ce qui fait que j'ai besoin d'un certain volume. Au demeurant mon coup de pied est fin également, mais j'ai de grosses malléoles. Bref, c'est un peu le foutoir, et une chose est sûre, les chaussures Nordica me vont à merveille.


Je tiens aussi à préciser que ce modèle 2019 est le deuxième millésime me concernant de ce modèle. Le précédent, le modèle 2011, avait été acheté comme une alternative à mes anciennes Rossignol à lacet, pour finir les épreuves techniques du monitorat de ski. J'avais déjà été ravi de ma chaussure, avec un nouveau confort pour une précision pas vraiment moins bonne. Le seul bémol était un plastique d'une qualité particulière qui transformait mes chaussures en chewing gum dès qu'il faisait un peu chaud (j'avais déjà des GP 130).


Donc, concernant ce millésime 2019, j'y suis retourné les yeux fermés, car je souhaitais continuer à avoir une chaussure rigide, mais qui ne ferait pas trop de mal à mes pieds. Je l'ai donc commandé sans l'essayer, en même taille que la précédente, même modèle. Et quel plaisir !

J'avais été enchanté par le chausson de ma première version, plus épais que ceux de course, donc plus chaud notamment, sans être trop épais et ainsi perdre trop en précision. On retrouve ici la même ligne de conduite bien que la qualité semble malheureusement avoir baissé un peu (on verra à l'usage, le chausson est d'une qualité irréprochable, mais celui du millésime 2011 était vraiment au-dessus du lot).

La tige est un peu plus haute et je préfère. Notamment avec un plastique qui a l'air de meilleur qualité, je retrouve une vraie rigidité qui demeure agréable. Je me retrouve en définitive à enseigner avec cette paire, même pour des niveaux peu élevés (pas débutants pour autant), malgré une chaussure à 130 de flex neuve. 

Elles sont à vu de nez, plus volumineuse que le précédent modèle, et c'est peut être là que le bas blesse. On perd un petit peu en précision en tracé avec comparé aux modèles précédents et sans doute par rapport aux modèles WC. Je pense qu'elle est une alternative crédible à quelqu'un voulant rester sur une chaussure de course, en terme de rigidité, avec plus de confort, et sans trop sacrifier en précision et/ou avec un pied fin (comparé par exemple aux Speed Machine).


Pour moi, peu importe. Ça reste ma chaussure favorite, avec une alliance parfaite entre rigidité et confort pour un skieur au style puissant mais qui aime aussi se balader de temps en temps.

Pour qui ?

Un skieur alpin faisant du piquet occasionnellement ou fréquemment et ne souhaitant pas avoir des chaussons fins à lacets N'importe quel skieur d'un (très) bon niveau, puissant, cherchant une chaussure rigide mais confortable

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire