Test Salomon Ranger2 c.air 2018

1 test Salomon Ranger2 c.air.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
AEROCOX

"LE CASQUE" que je peux porter !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 70 ans | 1,72m | 72kg | Expert | Grasse
Acheté : 110€ en magasin
Conditions du test : Utilisation du système depuis trois saisons

Points forts

Aucun de point de compression dans la zone du rocher et des cervicales

Points faibles

Le prix.
Touts les masques ne s'adaptent pas.

La majorité des casques proposés sont équipés d'une molette de réglage reliée au casque par deux biellettes. Pour ma part ces biellettes portent sur une cicatrice et génèrent une douleur insupportable. 

Si tous les casques étaient sur le principe molette/biellettes, je ne pourrais pas porter de casque!

SALOMON a intégré dans certains de ses casques un système qui a été initialement développé en collaboration avec un médecin spécialisé en traumatologie du sport. L'ensemble du casque répond aux normes CE EN 1077/ASTM F-2040 ski alpin.

Ce système composé d'une zone de la taille de la paume de la main située à l’arrière du casque; c'est le CUSTOM AIR, système qui évite tout point de contact sensible sans perte de l’efficacité du maintien.

La membrane intégrée au casque doit être gonflée, à volonté, pour ajuster le casque. Le système se fait ensuite réellement oublier pendant les montées et les descentes successives.

Cette membrane est gonflée à l'aide d'une pompe; elle est associée à une valve qui permet de dégonfler le système après usage. 

Très important : Ne pas oublier de dégonfler la membrane après usage, pour préserver la longévité de la membrane. Théoriquement le système peut-être remplacé en cas de défaillance sans changer le casque mais je n'ai trouvé aucune information sur le coût de l'opération. 

Le MIPS est un autre système intégré au casque, il est destiné à absorber l’énergie de l’impact en faisant glisser le crâne sur une membrane intérieure, membrane "désolidarisée" du casque. Les forces rotationnelles seraient ainsi mieux dissipées et le cerveau ne taperait pas contre la boîte crânienne car mieux protégé contre les impacts obliques.

Les autres caractéristiques techniques du casque sont à la hauteur de ces technologies.

A l'usage durant ces dernières saisons le casque est confortable, la ventilation assurée en toutes conditions et le poids reste inférieur à 400 grammes et le cerveau... a été protégé.

Pour qui ?

Tous et plus particulièrement ceux qui ressentent les appuis des réglages.
10/10
Confort
Aération
Correspondance Taillant
Intégration masque
Modularité (liner, oreillettes, etc.)
Finition, qualité de la coque
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire