Test POC Auric Cut Backcountry Spin 2019

2 tests POC Auric Cut Backcountry Spin.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
GNSS
Par GNSS

Safety first

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,87m | 80kg | Expert
Acheté : 160€ en ligne
Conditions du test : Une saison, toutes conditions

Points forts

- Sécurité (?)
- Aérations
- Confort

Points faibles

- Poids (670g)
- Isolation
- Bruit

Amateur de face plant, j’ai dû changer mon casque pour une nouvelle coiffe non accidentée. Mon choix s’est tourné vers POC car j’utilise un TectalRace en vélo dont je suis très satisfait et ils font référence en matière de sécurité.

Test basé sur environ 40 sorties, toutes conditions.


SECURITE

POC se veut être une référence en matière de sécurité. Il est toujours compliqué de juger cet aspect avec ce genre de produit (marketing VS efficacité réelle) mais force est de constater qu’ils ont mis le paquet en terme de R&D sur ce produit.

  • EPP multi-impact

La "mousse" entre la coque externe rigide et la tête du skieur. Ça reste du polystyrène mais la protection est épaisse, l’aspect est vraiment qualitatif, les grains sont petits et l’ensemble paraît très dense. Peut-être qu’une illusion d’optique mais ça met en confiance, rien à voir visuellement comparé aux casques moyen de gamme.

  • Système SPIN (Shearing Pad Inside)

Les petits pads bleus à l'intérieur du casque. POC livre un pad à part dans la boîte (gadget anti stress ?). Après découpage pour voir ce que l’on trouve à l’intérieur : une couche de silicone entre deux de tissu doux. Lorsqu’on essaie de faire rouler le pad entre ses doigts, les deux couches de tissu glissent sur celle de silicone sans aucun frottement. Ce système est supposé réduire les impacts rotationnels en reproduisant l’effet du fluide cérébro-spinal ; je pose ça là pour éveiller votre curiosité sur les capacités extraordinaires de nos cerveaux ;). En réalité je ne sais pas ce que ça vaut mais ça ne peut pas faire de mal (sauf au porte monnaie...). Quoi qu’il en soit, c’est marrant à tripoter.

  • Réflecteur RECCO

Le système RECCO est un dispositif permettant de localiser une victime (il ne remplace en aucun cas l'utilisation d'un DVA). Est-ce indispensable dans un casque ? Je vous laisse en juger mais il a le mérite d'y être - POC l'intègre également dans ses casques de VTT -, je ne pense pas que le casque serait moins cher sans et ça ne fait pas de mal non plus.


EN PRATIQUE

  • Fit

Le casque est très confortable, les mousses sont placées aux bons endroits, rien à redire. Le système de réglage à molette débrayable par pression verticale est identique à celui du casque de vélo, très fiable et simple à utiliser avec des gants. Tous les ajustements sont parfaits : pas d'oreille qui frotte dans un coin, pas besoin de passer 2h à régler la jugulaire, tout tombe immédiatement au bon endroit.

Seul bémol pour ceux qui ont des lunettes aux branches plates, elles risquent de toucher le cerclage réglable qui maintient le casque sur la tête. Ce qui arrive avec tous les casques réglables... Si les branches ne sont pas trop serrées aux extrémités, elles passeront par dessus le cerclage, pas de problème.

  • Intégration masque

Le front du casque est plutôt plat et très large, il est fait pour être combiné avec des gros masques. Utilisé avec un Oakley Flight Deck - sphérique - l’intégration est top. Avec des masques de taille plus modeste, il faut s'attendre à des espaces non couverts, particulièrement sur les côtés.

Le système d'accroche du masque est un élastique doté d'un crochet en plastique qui vient s’insérer sur le bas du casque, entre la coque et la protection. Je craignais que le crochet abîme le polystyrène mais il n'en est rien. Système simple à utiliser avec des gants.

  • Aérations

Le gros point fort de ce casque, il y en a partout : deux volets sur le front plus une "rosace" sur le dessus, le tout avec ouvertures réglables indépendantes. Le réglage permettant d'ajuster le niveau de ventilation se fait par slide, facile à utiliser une fois habitué à leur positionnement. On est pas loin du casque parfait pour skier par temps chaud.

  • Oreillettes

Les oreillettes sont amovibles et facilement détachables, il est possible de les retirer en gardant le casque sur la tête. Leur forme est idéale, on ne sait pas qu'elles sont là. Accessoirement, le casque est compatible avec le système audio "POC AID Communication Headset".

Deux gros bémols avec ces oreillettes :

- Aucune isolation thermique : appréciable par temps chaud mais buff / bandeau / ou autre obligatoire par temps froid, au risque de perdre vos oreilles.

- Aucune isolation phonique : elles sifflent au moindre km/h de vent, donc tout le temps. En skiant on ne s'en rend pas vraiment compte mais sur le télésiège, obligé de tourner la tête pour éviter le bruit les jours venteux.

  • Poids
J'ai la plus grande taille - XL/XXL - mais les plus petites doivent probablement souffrir du même problème : ce casque est une enclume, il pèse 670g. Une fois lancé ça ne me dérange absolument pas, mais impossible de dire qu'on peut l'oublier. J'ai été choqué au premier déballage comparé à mon ancien casque et je m'en rappelle à chaque fois que je l'enfile.


CONCLUSION

Ce n’est peut être qu’une illusion mais je me sens un petit peu plus en sécurité avec ce casque comparé à ce que j’ai utilisé auparavant.

Ce produit est cher mais les finitions sont irréprochables. Le prix plein tarif n'est probablement pas justifié mais en promotion, le rapport qualité / prix devient intéressant.

Les points forts sont la sécurité, les aérations et le confort, au détriment du poids et de l’isolation thermique/phonique.

Si le poids n’est pas votre critère n°1 et que vous avez le budget, foncez. Il est toutefois possible de retrouver certaines caractéristiques de ce casque sur des modèles moins chers et plus légers dans la gamme POC.

Pour qui ?

Ceux qui re-plaquent sur le front et qui ont vite trop chaud.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire