Test Petzl Météor 2021

18 tests Petzl Météor.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
Whipperman

Pas d'excuse

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,78m | 73kg | Avancé | Gières
Acheté : 70€ en magasin
Conditions du test : Ski de rando

Points forts

Poids, confort, aération, style

Points faibles

incompatibilité avec certaines lunettes

En évoluant dans ma pratique du ski de rando, j’ai commencé à me dire qu’un casque ca ferait pas de mal. Je n’avais qu’un casque de ski alpin, complètement adapté à la rando. Le problème que j’avais est que les casques d’escalade sont très moches et donnent une tête de gland façon casque de chantier. Le Meteor m’a semblé être une bonne alternative, j’ai aussi essayé un équivalent de Black Diamond mais le fit ne me convenait pas.

Description

  • Casque d’alpi/escalade/ski de rando
  • Construction in-mold (comme les casques de vélo) : mousse EPS et coque polycarbonate par dessus
  • Homologué Alpi/Escalade EN12492
  • Certifié Ski de rando : c’est un peu trompeur car cette norme n’existe pas
  • Pas certifié ski alpin EN1077 (principalement à cause des ventilations)
  • Dispo en deux tailles : 48/58 et 53/61
  • Tour de tête ajustable
  • un modèle femme avec un tour de tête différent pour la queue de cheval
  • 240g en taille 53/61
  • Elastique à l’arrière pour faire passer un bandeau de masque ou une lampe frontale
  • Boucle magnétique
  • Prix officiel : 85e (plutot autour de 65e en ligne)

Il me semblait qu’il était homologué vélo mais je n’arrive pas à retrouver cette info. Par rapport à un casque d’escalade basique, la protection a été renforcée à l’arrière et sur les côtés de la tête pour mieux protéger des chocs sur le sol.

En terme de style (important, même en ski de rando), c’est très sobre mais je le trouve plutôt réussi. On est très loin du casque d’escalade posé sur le dessus de la tête comme un casque de chantier. Attention : la fashion Police interdit ce type de casque d’alpinisme en station.

Quelles alternatives possible sur ce segment :

BD propose des modèles un peu équivalents

les casques de ski alpi sont souvent hyper chers et guère plus légers

les casques de freeride-rando allégés (Julbo Peak LT, Salomon MTN Lab) sont assez similaires, un peu plus lourds mais avec la norme Ski alpin donc utilisables en station.

Test Terrain

Au premier essayage on sent tout de suite la différence avec un casque d’escalade basique : on sent beaucoup plus enveloppé dans le casque. Le fit est très proche d’un casque de vtt qui descend bas à l’arrière de la tête. Les mousse intérieures sont minimalistes mais si votre forme de tête convient, c’est pile ce qu’il faut.

Le réglage du tour de tête est simple mais facile à utiliser et il se replie à l’intérieur du casque quand on le transporte dans un filet de sac à dos.

La plupart du temps je fais les montées à ski sans casque, je le mets pour la descente ou quand on remonte à pied dans du raide. Les quelques fois où je l’ai gardé à la montée je n’ai jamais cuit.

Quand il fait froid on peut mettre un bandeau fin (ceux de ski de fond) sans problème, je n’ai pas essayé de mettre une casquette façon Bon App. Un bonnet hyper fin style ski de fond doit pouvoir passer je pense.

On sent bien que le casque a été pensé pour le porter avec un masque, l'élastique à l'arrière le maintient bien en position et la monture du masque n'interfère pas avec le casque. Par contre le masque ne tient pas très bien relevé sur le dessus, il a tendance à sauter. Les petits clips en plastique ne sont pas positionnés au bon endroit pour tenir le bandeau.

Attention avec les lunettes de soleil : si les branches sont longues (Ex : Julbo Stream), elles vont taper sur l’arrière du casque et ne pas être bien posées.

Durabilité

J’ai paumé la housse donc il se promène sans. Pour l’instant rien à signaler. Le gros avantage de ce modèle vs le Sirocco est la coque qui recouvre tout le casque. La coque ne craint pas les chocs ni les rayures.

Conclusion

Pour le prix je ne vois aucune raison de se priver, ce casque est joli, confortable et durable. Plus de raison de ne pas se couvrir, d’autant plus qu’il pourra aussi servir pour l’escalade , l’alpi et le canyoning en été. 

Pour qui ?

Tous ceux qui font du ski de rando, surtout quand on commence à mettre les crampons ou skier en couloir

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire