Test Trab Evo 2017

4 tests Trab Evo.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7/10
BOOZ
Par BOOZ

La solidité du monobrin, mais quelques défauts de conception

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,66m | 58kg | Expert
Acheté : 44€ en ligne
Conditions du test : Utilisés depuis une saison lors de toutes mes sorties en ski de rando.

Points forts

La solidité due au monobrin
Le prix raisonnable

Points faibles

La rondelle qui s'enfonce un peu trop dans la peuf, la poignée qui est mal conçue.

Les bâtons, c’est capital en ski de rando. C’est pour cela qu’il faut bien se poser quelques questions avant d’en choisir une paire. La question primordiale étant celle du nombre de brins : 1 brin, 2 brins, 3 brins, compactables?


Pourquoi choisir des bâtons à un brin ?

En ski de rando, il arrive fréquemment qu’on se retrouve arc-bouté sur ses bâtons dans des situations tendues, pour faire une conversion sur une pente à plus de 30° bien gelée par exemple. Dans ces moments de solitude, il est plus confortable de ne pas se demander si le système de serrage va tenir la poussée. Même si ce système est censé de ne pas lâcher, c’est parfois notre vie qui tient à ce « Clever-lock », « Flip-lock »,« Speed-lock » ou autre « Power-lock ». Ne parlons même pas des bâtons compactables dont j’ai déjà été témoin d’une casse sans réelle raison apparente, obligeant le randonneur à finir la montée sur son piolet. Avec un bâton un brin, l’inquiétude de la casse est évacuée, ce qui me convient bien. Évidemment, c'est moins pratique si on doit les attacher au sac, mais ça ne me dérange pas. Aussi, les bâtons à brin sont en général légers et ils sont moins onéreux que ceux à plusieurs brins. Quant à la descente, pour garder une bonne position de ski, il suffit de prendre les poignées plus bas.


Pourquoi avoir choisi ces bâtons Trab Evo et pas d’autres bâtons à un brin ?

Déjà, pas pour leur jaune moutarde horrible, bien qu'ils soient assortis au même jaune moutarde horrible arborés par mes skis de la même marque (ils adoraient ce jaune moutarde chez Trab ces dernières saisons. Ils s'en sont heureusement remis. Limogeage du responsable du design?). Non, c'est plutôt parce que la marque est pour moi synonyme de fiabilité et le tube de ces bâtons m’a semblé d'aspect très solide (une connaissance les avait). Ensuite, après avoir cassé la pointe trop large de mes bâtons Komperdell en tournant la butée arrière de mes fixation Plum, j’ai compris qu’il me fallait des bâtons à pointe fine. La pointe de ces Trab est fine et me permet de tourner facilement la butée des fixations.


Le reste est-il bien conçu ?

Tout d'abord, au vu des matériaux qui les composent (tube en aluminium, pointes en acier) je les trouve plutôt légers (516 g en 125 cm, la taille dans laquelle je les ai). Évidemment on trouve bien plus light, mais un certain poids est le prix de la robustesse. La pointe est efficace même sur de la glace vive et elle est intégrée au tube, ce qui semble très solide. La rondelle est une ¾ de rondelle, ce qui lui permet de ne pas trop être déformée par les poussées. La dragonne que j’utilise 90% du temps est confortable et peut être facilement détachée. La poignée est en deux parties : le haut est fait d'un plastique semi-rigide offrant un bon grip, le bas est en mousse et permet de saisir le bâton plus bas dans les parties en dévers.


Pas de mauvaises surprises ?

Rien de bien grave, mais j’ai été un peu déçu sur deux points : la rondelle et la poignée. Concernant la rondelle, le revers de la médaille du ¾ de rondelle est quelle s’enfonce plus dans la peuf qu’une rondelle pleine. Cela peut être parfois un peu pénible. Le problème de la poignée est que la partie basse en mousse de la poignée, à force de pousser dessus, s’est désolidarisée de la partie haute en plastique et a coulissé le long du tube. J’ai donc dû résoudre le problème en collant à l’araldite les deux parties. Depuis, ça n’a plus bougé. La poignée aurait donc gagné à n’être que d’un bloc.


Résultats des courses:

Ce sont des bâtons en lesquels j’ai confiance mais qui présentent quand même quelques défauts de conception.

Pour qui ?

Aux randonneurs qui ne font pas confiance aux bâtons à plusieurs brins et qui recherchent un bâton à pointe fine

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire