Test Fischer TRANSALP VARIO 2 2016

1 test Fischer TRANSALP VARIO 2.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Simagdavon

Il remplit sa mission, il est pratique, résistant, il a un look sobre

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,75m | 69kg | Expert
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : En ski de randonnées

Points forts

Praticité, légèreté

Profil du testeur :

Skieur expert (amateur), né à Grenoble, habite à Lyon, passe la plupart de ses weekends en montagne (en stations, et de plus en plus souvent en rando). J’ai une très bonne condition physique, je pratique du sport toute l’année.

Je précise que je suis tout de même un amateur, mon niveau de ski n’est pas celui d’un pro.

J’affectionne tout particulièrement le hors-piste et la randonnée, mais les jours de mauvaise poudre je me régale aussi sur piste avec la paie de ski adaptée.

Les caractéristiques :

Bâton télescopique de 105 à 140cm
Poids : 222 g le bâton
Poignée: Mousse, avec extension
Composition : Alu 7075

Mon expérience :

Mon utilisation

Voila deux ans que j’utilise ces bâtons, uniquement en ski de randonnée, mais ils font très bien l’affaire en ski de piste aussi (peut-être un peu plus fragile du fait qu’ils soient télescopiques). Pour ceux qui ne font pas beaucoup de piste, ça fait très bien l’affaire.

Mais bon, ce n’est pas là qu’il est le meilleur, c’est bel et bien en randonnée. On est d’accord, ce n’est qu’un bâton de ski et ce n’est pas lui qui va vous faire grimper plus vite et vous engager dans un couloir bien raide. Néanmoins il va répondre aux attentes que l’on a d’un bâton.

Mon ressenti

- Le poids, je n’ai pas franchement de référence, mais il se fait vite oublier, on ne sent pas de fatigue au niveau des bras. Les dragonnes sont assez bien faites pour ne pas avoir besoin de serrer le bâton avec la main en permanence, surtout quand on fait le geste « retour » (de l’arrière vers l’avant, en fin de poussée). D’ailleurs, lors du geste « aller », quand on pousse sur le bâton, si vous avez bien passé la dragonne sous la main, vous n’avez quasiment pas besoin de serrer le bâton.

En résumé, le poids est correct pour une utilisation « rando » et « piste ». Pour les vrais « collants-pipettes », on doit pouvoir diviser par deux ce poids.

- La praticité, comme expliqué précédemment, la dragonne est bien faite. Mais ce n’est pas fini, il y a aussi la mousse avec extension qui s’avère extrêmement pratique dans les parties raides. En détail c’est la poignée qui a une extension vers le bas d’environ 20cms (voir photo), en mousse avec des rainures pour avoir une bonne préhension du bâton. Bien souvent, quand c’est raide, on monte en « Z » et on se retrouve avec d’un côté la montagne et de l’autre la pente, on aurait donc besoin d’un bâton de 140cm d’un côté et de 100cm de l’autre … Même si ces bâtons sont télescopiques, il est évident que vous n’allez pas modifier la taille à chaque conversion … Alors la mousse d’extension devient très pratique, on a juste besoin de glisser sa main sous la poignée pour « raccourcir » le bâton !

- Télescopiques, c’est simple il s’adapte à toutes les tailles de skieurs adultes, il va de 105cm à 140cm.

Le ski

Ce n’est pas le bâton qui fait le skieur … mais livré avec une rondelle large (environ 10cm de diamètre), il vous rend bien service en journée de poudre, à la montée comme à la descente.

La mousse avec extension est pratique en descente sur terrain raide où l’on a besoin de raccourcir le bâton, il suffit d’agripper fermement cette mousse au lieu de dérégler le bâton. La dragonne est de ce fait trop haute, mais toute manière il ne faut jamais skier avec la dragonne accrochée en descente en hors-piste (en cas de problème, il ne vaut mieux ne pas avoir le bras coincé …)

Rapport qualité/prix

Acheté 80€ plein tarif il y a deux ans, aucun problème de qualité.

Le modèle 2016 semble mieux fini que ceux des années précédentes, ma copine possède un plus vieux modèle et la peinture s’écaille très facilement au moindre coup reçu.

Le mot de la fin

Il remplit sa mission, il a un look sobre, il est résistant.

Pour qui ?

Skieur de randonnée recherchant confort et praticité
9/10
Solidité globale
Solidité rondelle
Rigidité
Style/Look
Grip poignée
Utilisation et réglage dragonne
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire