La météo montagne du déconfinement
2000*1045px

La météo montagne du déconfinement

Quelle météo en montagne pour cette fameuse semaine du 11 mai?
Texte Thomas Blanchard
Quelle météo en montagne pour cette fameuse semaine du 11 mai?
Texte Thomas Blanchard

Enfin ! Après huit nécessaires mais longues semaines, nous avons enfin l'autorisation de regagner nos chères montagnes. La fin de saison a donc été très frustrante pour beaucoup d'entre-vous ... d'autant que le beau temps printanier s'est installé rapidement en mars. 

Du coup, le beau temps, encore présent ce samedi, sera-t-il encore de la partie pour le déconfinement ? Est-ce qu'il existe encore des possibilités de ski par endroits puisque le ski de randonnée fait partie des activités autorisées dès ce lundi? 

Après le confinement au soleil, voici venu le temps du déconfinement sous la pluie.

Ce n'est pas un canular :  après des semaines de confinement dominées par des conditions anticycloniques (et quelques brefs intermèdes de mauvais temps), Dame Nature a choisi cette semaine du 11 mai pour signaler le retour d'un temps nettement plus perturbé. 

La faute aux hautes-pressions, synonymes de beau temps au printemps, qui ont quitté le pays et même une bonne partie de l'Europe de l'Ouest. La carte ci-dessous modélise bien ces anticyclones éloignés vers l'extrême Sud des Açores (plages de couleur rouges) et entre Irlande et Islande (valeurs autour des 1030 à 1035 hectopascals).

Bref : nous ne sommes plus du tout protégés des perturbations. Les petites dépressions qui circulent (une à 1000 hectopascals au large du Portugal, et l'autre centrée sur le centre de la France) vont même être suffisantes pour rendre le temps bien maussade.

Un lundi pourri ?

Soyons clairs, ce lundi s'annonce même "pourri" sur la plupart des massifs. Les conditions seront particulièrement agitées sur le Sud-Ouest et centre-Ouest du pays où une vigilance pour risque d'inondations est et sera toujours valable demain lundi. 
Plus généralement, les nuages seront omniprésents ... sur Jura, Vosges, l'arc alpin, le Massif-Central et les Pyrénées. Mais tous les massifs ne seront pas logés à la même enseigne. En effet, le Massif-Central et les Alpes du Nord ne rencontreront que quelques averses (surtout en après-midi) avec même de courtes trouées possibles, tandis que sur les Pyrénées, les Vosges, le Jura et les Alpes du Sud les précipitations seront bien plus régulières avec même des quantités significatives par endroits comme la carte de gauche ci-dessous en atteste.


Un temps médiocre au moins jusqu'à vendredi

La carte de droite ci-dessus modélise elle l'isotherme 0°C attendu ... et c'est le grand écart ! En effet, il va plonger vers 1200/1300 mètres sur le Nord du pays tandis qu'il demeurera au-delà de 3000 mètres de la Gironde à la Méditerranée. Ce contraste, remarquable, de masse d'air explique d'ailleurs les forts orages, les inondations qui sont craintes dans l'Ouest du pays, et le temps très changeant.
Concrètement : sur les Vosges, les températures pourraient chuter de 20 degrés en 24h et des flocons ne sont pas exclus demain lundi sur les plus hauts-sommets ... pour l'anecdote !

Quelles futures fenêtres de temps correct ?

Maintenant que le décor est planté pour ce lundi peu agréable, qui devrait en décourager plus d'un ; projetons nous vers les jours suivants. Les conditions vont-elles s'améliorer ? 
Tant que les hautes-pressions (anticyclones) ne reviendront pas franchement sur le pays ... cela ne sera pas durablement le cas. Et ce n'est pas ce qui est prévu pour le reste de la semaine. Ainsi, chaque jour, des averses sont possibles sur l'ensemble des massifs français jusqu'à vendredi au moins. Les nuages vont constamment dominer. Seules quelques courtes éclaircies, qui dureront deux voire trois heures maximum, seront possibles localement et temporairement. En clair : c'est une semaine bien nuageuse, voire humide, qui s'annonce partout. 
Nous guettons une éventuelle embellie pour le week-end prochain, notamment sur la journée de dimanche. Mais c'est à cette échéance très aléatoire, et cela pourra évoluer. Il semblerait que le stock de grand beau temps ait été épuisé durant le confinement ...

Encore de la neige ... oui mais où ?

Hormis les quelques flocons (remarquables à cette période, mais pas exceptionnels) attendus demain sur les sommets des Vosges ; le mauvais temps donnera t'il ailleurs de l'or blanc ? 
La douceur, relative mais bien présente en altitude, limitera le potentiel de chutes de neige. Pour autant, les chutes de neige en cours dès 2000/2200 mètres (très localement 1800/1900 mètres) sur les Pyrénées ce dimanche après-midi vont se poursuivre jusqu'à lundi en fin de journée. Elles seront susceptibles d'apporter une couche de 10 à 20 cm vers 2400/2500 mètres et 25 à 35 cm de neige au-dessus de 2700 mètres ... ce sont des altitudes bien élevées donc. 

La neige s'invitera également en haute-montagne sur les Alpes du Sud dès la nuit prochaine et une bonne partie de la journée de lundi au-dessus de 2200/2300 mètres voire 1800/2000 mètres là-aussi temporairement lundi matin. Les quantités de poudreuse s'annoncent relativement homogènes avec 10 à 20 cm un peu partout vers 2300/2400 mètres mais rapidement 30 à 35 cm de neige vers 2700 mètres voire 50 cm très localement au-dessus de 2900 mètres sur le Mercantour et le Sud des Ecrins. La carte ci-dessous témoigne de ces quantités parfois importantes attendues à haute-altitude :

Elle montre aussi des cumuls moins importants sur les Alpes du Nord, en lien avec le courant souvent orienté au Sud. Mais l'on remarque quelques débordements plus marqués vers la Haute-Maurienne où l'on pourra relever 20 à 30 cm de neige au-dessus de 2700 mètres. Vraiment rien de significatif (moins de 5 cm) à attendre ailleurs avec une limite pluie-neige de toute façon très élevée, voisine des 2700 à 3000 mètres (temporairement 2400 mètres sous une forte averse).

Quid des possibilités de ski cette semaine ?

Si malgré tout vous souhaitez chausser les skis de randonnée (les domaines skiables français sont tous fermés), il existe encore des endroits où l'enneigement est suffisant. Mais ils sont rares. En effet, l'hiver a été très doux et l'arrière saison a été très sèche avec une fonte notable et précoce du manteau neigeux notamment en altitude. Mais, si vous avez lu notre Bilan Météo et Neige de la saison, vous savez que l'on a également évoqué un enneigement relativement correct jusqu'en mars en haute-montagne.

Bien évidemment, nous ne parlons pas ici des massifs de moyenne-montagne (Vosges, Jura, Massif-Central) où toutes les traces de neige ont pratiquement disparu et nous parlons à peine des Pyrénées où les possibilités de ski se cantonnent aux plus hautes combes orientées plein Nord dans les secteurs qui gardent traditionnellement tardivement la neige (Haute-Bigorre, Haute-Ariège, Néouvielle voire Luchonnais très localement) mais il faut vraiment faire preuve d'une grande connaissance du terrain et ne pas être gourmand sur le dénivelé ...

Dans les Alpes, la situation est un peu plus favorable. Plus aucune possibilité en Vercors, Chartreuse ou Bauges, de rares possibilités dans les hauts-secteurs encaissés du Chablais et des Aravis ... mais encore des possibilités en Haut-Giffre en haute-montagne versants plein Nord, en Beaufortain et surtout du côté de la Vanoise, Haute-Tarentaise et en Haute-Maurienne.

Les deux nivoses, issues de ces secteurs, présentées ici témoignent en effet de quantités de neige au sol atteignant encore les 2 à 3 mètres au-dessus de 2700 mètres d'altitude. Bref, il y a encore de quoi se faire plaisir en jonglant entre 2500 et 3300 mètres environ ... mais grande prudence, et rappelons que vous ne pouvez pas dépasser les 100 km depuis votre domicile. 
Plus au Sud, quelques opportunités subsistent également par endroits en Oisans ou Ubaye mais toujours à très haute-altitude.

Les conditions ne seront de toute façon pas terribles en raison de la couverture nuageuse souvent présente. Elle aura en effet pour conséquence de limiter largement le regel nocturne du manteau neigeux. Même si les températures baissent, la fonte devrait donc se poursuivre en moyenne-montagne ... il s'agit donc de plutôt songer à la saison de la randonnée pédestre dans nos massifs à présent. Cela tombe bien, il n'y a rien de mieux que la nature et les grands espaces proposés par la montagne pour profiter de l'air pur et être éloigné des uns des autres. 

Alors ressourcez vous bien et prenez soin de vous !

4 commentaires

mere_michele_prod
Statut : Confirmé
inscrit le 16/02/11
Stations : 2 avisMatos : 1 avis
Retour des BERA réduits MF pour les massifs de haute montagne !
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Yes! Mais pas pour les Py à cette heure ;( je vais aller voir sur place :)
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.