11 mai, le retour à la montagne
2000*1045px

11 mai, le retour à la montagne

Oui mais avec une conduite responsable et citoyenne !
Oui mais avec une conduite responsable et citoyenne !

On y est.

En dehors de rares exceptions, nous pourrons tous reprendre dès le lundi 11 mai minuit (prévoyez la frontale quand même) une activité sportive individuelle en extérieur dans un rayon de 100km depuis notre domicile en respectant les consignes sanitaires. Et sans limitation de durée de l'activité.

Cela signifie pour une partie des français un retour possible à la montagne. Et pour tous un retour à la nature et au grand air.

On fait le point sur ce qui sera possible, ce qui ne le sera pas et on vous invite également à consulter la météo montagne de cette tant attendue semaine de déconfinement.

Un terrain de jeu d'un rayon de 100 km  

Une activité outdoor commence à partir du moment où vous quittez votre domicile, de là vous disposerez d’un rayon de 100km pour vous dépenser et méditer ailleurs qu’entre les murs. Certains auront la haute montagne à proximité (Alpes, Pyrénées), d’autres des massifs de moyenne montagne (Vosges, Jura, Massif central, Alpilles, Triève, Bauges, Chartreuse, Cévennes, Pilat), d’autres des parcs naturels régionaux (Morvan, Luberon, Verdon, Landes, Médoc, Armorique...) et a priori, même en habitant au cœur de Paris vous pourrez profiter de forêts remarquables non-loin (Chevreuse, Fontainebleau...).

Les activités outdoor sont multiples et peuvent s’adapter très facilement aux contraintes du moment. C’est peut-être pour vous l’occasion de redécouvrir les environs autour de chez vous avec un nouveau regard : l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs... Bon, coté D+, c'est sûr que certains seront mieux lotis que d'autres.



Les activités autorisées...

La grande majorité des activités individuelles de montagne sont autorisées dès ce lundi 11 mai minuit (n'oubliez pas la frontale).

- randonnée pédestre

- trail running

- escalade en falaise

- canyoning

- VTT (en savoir plus chez nos voisins de 26in)

- ski de randonnée (et oui, il reste de la neige si on va la chercher suffisamment haut, voir à ce sujet notre bulletin "Météo du Confinement"). 

- ... et toute autre activité non interdite...


... dans le respect des consignes sanitaires

Dans tous les cas, il convient de respecter la distanciation sociale (renforcée dans le cas d'activité à forte ventilation comme le trail), les gestes barrières et de proscrire l'échange de matériel (chacun sa gourde). C'est une question de bon sens mais essayez dans la mesure du possible de privilégier les coins les moins fréquentés.

Les recommandations des acteurs de la Montagne

Différentes fédérations (FFCAM, FFME, UCPA...) et groupements de professionnels de la montagne (SNGM, SNAM, SNAPEC, ENSA...) ont établi une liste des recommandations pour la reprise des activités en tenant compte de la situation sanitaire nationale.  Ces recommandations ont été transmises au Ministère des sports, ministère qui communiquera ses directives précises de reprise au 11 mai, activité par activité.

Attention, il ne s'agit ici que de propositions émanant de ces acteurs et en aucun cas à ce jour de consignes officielles.

Ils invitent tous les pratiquants à une reprise progressive des activités (randonnées, ski de randonnée, alpinisme, escalade, canyoning etc.) en privilégiant les sorties à la journée, à proximité, en utilisant son son matériel personnel et en respectant bien sûr les règles sus énoncées.

A retenir parmi les recommandations (consultable en intégralité ici) : 

- Reprise progressive et raisonnable des activités physiques, de préférence à la journée tant que les campings, gîtes et refuges sont fermés au public.

- Plus que jamais, les pratiquants sont incités à s’engager dans des itinéraires de leur niveau et à augmenter leur marge de sécurité.

- Choisir des sites de faible affluence, éviter ceux qui sont sur-fréquentés. Ne pas hésiter à en chan- ger si le site choisi ne permet pas de respecter la distanciation minimum entre les pratiquants.

- Adapter ses horaires afin de limiter les interactions entre pratiquants.

- Privilégier les sites de proximité accessibles en mobilité douce, individuelle et non motorisée (marche, vélo...).

- Suivre les directives gouvernementales en matière de transports lorsque les accès ne peuvent se faire qu’avec des moyens motorisés.

- Privilégier le matériel individuel. Eviter l’échange de matériel entre pratiquants.

- Compléter la trousse de premier secours avec un « kit Covid 19 » (gel ou savon, masques).

- Plus que jamais, ne laisser aucun déchet sur les sites de pratique.


Des particularités locales

A ce jour, si l'accès aux forêts et à la montagne sont autorisés, l'accès aux lacs et plages demeure interdit (mais la situation évolue là aussi rapidement), c'est le cas aussi de certains sites naturels comme les Calanques.

De la même façon, seules les sorties à la journée sont autorisées en Haute Savoie par exemple, et les bivouacs y sont interdits. La limitation de l'activité à la journée semble d'ailleurs être la règle.

Nous ne sommes pas en mesure de lister toutes les exceptions et cas particuliers : prenez le temps de vous renseigner auprès des autorités locales (préfecture et mairie) avant de prévoir votre sortie. 


Compte tenu du confinement et du manque d’entraînement des pratiquants, le reprise devra se faire de manière progressive et modérée.

Louis Laugier, préfet de la Savoie et coach

Ce n'est pas nous qui le disons, mais votre nouveau coach, accessoirement préfet de la Savoie. Alors doucement sur la reprise, respectez vos périodes de recup' et mollo sur les CR Strava, on vous voit hein...

Car il convient que chaque pratiquant fasse preuve de bon sens dans sa reprise des différentes activités de montagne qu'il affectionne. Nous attendons tous cette sortie de confinement depuis de longues semaines mais ce n'est pas une raison pour faire n'importe quoi. La montagne n'a pas prévu de partir en vacances cet été, elle sera là demain, après demain et même le jour suivant. Privilégions tous une reprise progressive, à notre niveau, en tenant compte du manque d'entrainement des dernières semaines. Il serait un peu con frustrant de se faire une cheville maintenant non?

La vigilance est d'autant plus requise que la météo ne s'annonce pas folichonne cette semaine (lire notre bulletin météo spécial déconfinement)

Bref ce n'est pas le moment -encore- de vous lancer dans un projet d'envergure ou de chercher à tout prix à rattraper le temps perdu qu'on ne rattrape plus. Nous invitons chacun à se comporter de manière responsable et citoyenne pour ne pas solliciter les secours de manière non justifiée ou risquer de surcharger les urgences. Un peu comme d'habitude en fait, mais en mieux.

En somme, à partir du 11 mai, la montagne devra s'appréhender comme elle devait l'être avant le confinement : avec humilité et prudence. Et avec la conscience renouvelée et peut être un peu amplifiée du privilège de bénéficier d'un tel terrain de jeu.

Recommandations de pratique

En coordination étroite et en corrélation avec les propositions transmises par la fédération française

de la montagne et de l’escalade, les signataires de ces propositions sont favorables, dès la sortie du

confinement, à une reprise des activités sportives en montagne, de façon progressive, responsable et

dans le respect des mesures sanitaires et sécuritaires.

L’objectif est de proposer des repères à tous les pratiquants afin qu’ils adoptent des comportements

responsables pour limiter la propagation du virus.

Ces recommandations de pratique pour les activités de montagne sont liées à la sortie de confinement dû à l‘épidémie de COVID-19.

Elles doivent être lues et comprises en adéquation avec les mesures gouvernementales plus générales et avec les recommandations de pratique classiques.

Elles sont temporaires et amenées à évoluer en fonction, notamment :

- de l’évolution de la situation sanitaire ;

- des retours d’expérience individuels de tous.

Les enjeux

- Limiter la transmission du virus.

- Limiter l’encombrement des services de secours, d’urgence et de réanimation.

- Améliorer la santé physique et psychologique de la population à la suite de la sédentarité dûe au

confinement.

- Favoriser le redémarrage économique.

Les recommandations de base (source : Ministère de la Santé)

Les gestes barrière recommandés actuellement :

- Se laver les mains très régulièrement ;

- Se distancier d’au moins un mètre de chaque autre personne autour de soi ;

- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;

- Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades ;

- Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter ;

- Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

Les recommandations spécifiques aux activités de montagne

- Reprise progressive et raisonnable des activités physiques, de préférence à la journée tant que les

campings, gîtes et refuges sont fermés au public.

- lus que jamais, les ra quants sont incités s’engager dans des i néraires de leur niveau et

augmenter leur marge de sécurité

.

- Choisir des sites de faible affluence, éviter ceux qui sont sur-fréquentés. Ne pas hésiter à en changer si le site choisi ne permet pas de respecter la distanciation minimum entre les pratiquants.

- Adapter ses horaires afin de limiter les interactions entre pratiquants.

- Privilégier les sites de proximité accessibles en mobilité douce, individuelle et non motorisée

(marche, vélo…).

- Suivre les directives gouvernementales en matière de transports lorsque les accès ne peuvent se

faire qu’avec des moyens motorisés.

- Privilégier le matériel individuel. Eviter l’échange de matériel entre pratiquants.

- Compléter la trousse de premier secours avec un « kit Covid 19 » (gel ou savon, masques).

- Plus que jamais, ne laisser aucun déchet sur les sites de pratique.

3 commentaires

G
Statut : Expert
inscrit le 01/01/97
Stations : 7 avisMatos : 2 avis

Staff depuis le 04/10/17
Mont Aiguille, Vercors !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.