La météo du jeudi : Place au ski de printemps ?
2000*1045px

La météo du jeudi : Place au ski de printemps ?

On avance dans la saison, les conditions de neige changent
Texte Thomas Blanchard
On avance dans la saison, les conditions de neige changent
Texte Thomas Blanchard

La saison avance. On va vite basculer dans la deuxième partie du mois de mars qui signifie, traditionnellement, l'avènement du ski de printemps. Avec quelques belles journées en vue, et un enneigement par endroits encore conséquent, c'est donc l'occasion de se projeter sur l'évolution de ces prochains jours et les fenêtre météo à viser.

La Météo du Jeudi

Tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties du weekend. Nous faisons de même tous les lundis pour les chanceux qui peuvent profiter hors weekends.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Le temps attendu

Les conditions observées ces derniers jours vous ont déjà donné un aperçu de ce qu'il devrait se produire plus durablement en semaine prochaine comme nous allons vous l'expliquer dans cet article. Mentionné dans notre article de lundi, un redoux brutal s'est mis en place entre mardi et mercredi.
Les températures se sont en effet envolées jusqu'à +20 degrés vers 1000 mètres et +12 degrés vers 2000 mètres. Les  prémices d'un printemps qui va s'installer ? Voici ce que le temps va vous proposer d'ici la semaine prochaine.

Ce jeudi, une petite perturbation :

Des nuages gagnent progressivement l'ensemble des massifs au fil de la journée avec seulement les Alpes du Sud qui gardent leur soleil jusqu'au soir. Une perturbation, brève mais parfois active, va concerner une partie des reliefs durant la nuit comme la carte ci-dessous issue d'un modèle météorologique le suggère.

Cette perturbation donnera de la pluie jusque très haut ce soir et en première partie de nuit puisqu'il pourrait pleuvoir jusqu'à 2300/2500 mètres ! De quoi altérer la qualité de neige ? Pas sur puisqu'on passera souvent en "neige de printemps" ces prochains jours comme nous le détaillerons plus longuement en seconde partie d'article. 
Sous les dernières précipitations, la neige pourra s'aventurer vers les 1600/1900 mètres d'Ouest en Est sur les Alpes du Nord seulement. En haute-montagne, les 10-15 centimètres pourront alors être atteints du côté de la Vanoise, du Mont-Blanc, ou de l'Oisans par exemple.

Une belle fin de semaine ? 

Ceux qui ont choisi ce week-end pour se rendre en stations ont probablement fait le bon choix. Le temps va redevenir sec et le soleil va faire son retour un peu partout vendredi, malgré quelques cumulus autour des sommets, voire plutôt samedi sur les Pyrénées. La douceur ne devrait pas être excessive.
Un changement de temps, éphémère, se met en place pour dimanche/lundi avec un courant qui tournera au Sud. La plupart des massifs resteront au sec, avec toujours du soleil dimanche puis des nuages élevés lundi ; mais, le long des Pyrénées de très nombreux nuages devraient déborder d'Espagne. Tandis qu'ils donneront de fréquentes chutes de neige en altitude de l'autre côté de la chaîne, le côté français devrait subir un effet de foehn, quelques pluies jusque assez haut et donc une douceur marquée en vallées associée à de la fonte. Ce type de temps devrait surtout être rencontré en journée de lundi.

Avant le grand calme ?

La carte ci-dessus est sans appel. Une immense barrière anticyclonique pourrait s'étendre en semaine prochaine du Canada à l'Europe-Central en passant par notre pays. Les valeurs de pressions suggérées ici, autour de 1030/1035 hectopascals, témoignent d'un champ de hautes-pressions particulièrement marqué et surtout étendu.
Dès lors, cet anticyclone devrait faire barrière aux perturbations venues de l'Atlantique ou d'ailleurs sur le pays. Le temps devrait donc être sec, largement ensoleillé, avec une douceur relativement conforme à la saison. On surveillera tout de même ces petites gouttes froides d'altitude, représentée ici par exemple par une plage de couleur plus "jaune" sur l'Aquitaine, qui pourraient permettre quelques développements nuageux.
Quoiqu'il en soit, globalement : le printemps est là !

L'évolution pour la neige

Ce type de conditions, et l'avancée du calendrier donc ne sont pas sans conséquence sur l'évolution du manteau neigeux. 
Prenons du recul : lesquelles vont-elles être d'abord à grande échelle sur les massifs ?

Les massifs de moyenne-montagne ( Vosges, Jura, Massif-Central) :

Nous vous encourageons à profiter pleinement ce week-end et en début de semaine prochaine. Par la suite, le manteau neigeux devrait devenir de plus en plus maigre, limitant progressivement les possibilités de pratique du ski.

En effet, la fonte va être progressive et durable. Nos projections vont donc vers la fin de l'enneigement continu dans les pentes Sud jusqu'à 1400/1700 mètres en fonction des secteurs et jusqu'à 1200/1400 mètres sur les pentes Nord en sachant que les possibilités de ski ne vont pas bien plus haut sur ces secteurs. La saison aura été très courte sur ces massifs, puisqu'elle n'a par endroits démarré que fin-février ! Un hiver incroyable sur lequel nous reviendrons plus en détails en toute fin de saison. Attention, nous parlons bien ici de tendance globale, et un retour furtif de la neige (permettant une belle sortie à ski isolée) demeure toujours possible jusqu'en avril y compris à ces altitudes !

Sur les plus gros massifs, Alpes et Pyrénées :

L'enneigement va évoluer bien différemment sur ces deux massifs, en rapport à la circulation météorologique rencontrée depuis le début de l'hiver. Si la douceur les a tout deux concerné, le premier massif a connu de très fréquentes offensives perturbées quand le second a connu plusieurs périodes très " calmes". 

Dès lors, la saison va encore durer un bon moment sur l'arc alpin en haute-montagne au vu de réserves de neige présentes hors-piste représentées ici (illustration de gauche, prise ici en Haute-Tarentaise) avec des possibilités de ski de randonnée qui vont s'éterniser ... jusqu'au mois de mai ? Probablement, mais la douceur, ou non, du mois d'avril sera prépondérante. Les domaines skiables de haute-altitude bénéficieront donc eux de bonnes conditions d'enneigement probablement jusqu'à la fermeture de leurs pistes. En basse-montagne (sous 1000/1300 mètres), le manteau neigeux devrait devenir bien maigre dès le début de semaine prochaine mais la saison n'a de toute façon jamais vraiment démarré à ces altitudes.

Côté Pyrénées, la situation est donc différente. Le manteau neigeux n'a pas vraiment pu se constituer et se consolider durablement, en particulier dans les pentes Sud plus soumises à la fonte, avec ces périodes sèches. Le temps printanier attendu risque donc de faire ressortir les mauvaises conditions d'enneigement de l'hiver assez rapidement en pentes ensoleillées ou en moyenne-montagne et progressivement en haute-montagne si ce type de temps venait à se confirmer. L'illustration de droite, ci-dessus, témoigne de ce manteau neigeux présent mais relativement peu épais sur les pentes Sud vers 2000 mètres (60 cm ici du côté de la Haute-Ariège, qui ne feront pas long feu face au soleil de mars). Cette situation est également rencontrée vers l'extrême Sud des Alpes, en Mercantour, moins soumis aux perturbations atlantiques fréquentes cet hiver. 

Alors quel type de ski ?

On vous explique tout. On entend parler de "neige de printemps" et c'est bien d'elle dont il va s'agir ces prochains jours. Mais à quoi correspond-elle et pourquoi la rencontrons nous surtout à cette période ?

Lors de période de temps calme (sec et ensoleillé), la neige réagit différemment en fonction de la saison. La raison principale est que les rayons du soleil ne frappent pas le sol de la même manière en décembre que durant le mois de mars.
Dès lors :
- en saison "froide" de fin novembre à mi-février environ = le soleil est bas sur l'horizon. Les conditions de neige évoluent peu d'un jour à l'autre sauf en pentes Sud qui prennent le soleil (et où la fonte se cantonne). Sur les pentes d'une large orientation Nord (ce qui est souvent le cas pour les domaines skiables), les rayons du soleil ne suffisent pas à réchauffer le manteau neigeux. La neige ne change alors pas sur ces pentes, elle peut rester poudreuse plusieurs jours si il a neigé mais peut également rester très dure et "inskiable" si il a plu sur le manteau neigeux.
- en saison "printanière" à partir de la fin du mois de février et surtout durant le mois de mars et avril = toutes les pentes prennent progressivement le soleil à un moment ou l'autre de la journée. Il faut vraiment gagner les pentes Nord très encaissées, et sous une masse d'air fraîche pour la période, pour garder une neige légère ("poudreuse") durant quelques jours. Ailleurs la neige subit, au gré des expositions en fonction des moments de la journée, le traditionnel cycle : neige très dure (car elle a regelé) en début de journée, qui s'adoucit sous le soleil et devient agréable à skier, puis se gorge d'eau en après-midi avec une fonte marquée, puis regèle en soirée/nuit suivante avec un manteau qui devient "béton" et difficile à skier ... jusqu'aux premiers rayons du soleil du lendemain où le même schéma se répétera. 

Ce type de neige peut parfois se rencontrer plus tôt dans la saison (dès la fin du mois de janvier) si la douceur est exceptionnelle et réchauffe donc le manteau malgré un soleil encore relativement bas sur l'horizon. Ce fut d'ailleurs le cas par séquences durant cette année 2020.

Prudence :

La photo ci-dessus représente le risque principal qui résulte de ces conditions printanières : l'avalanche de fonte. Elle est généralement facile à prévoir car elle se produit traditionnellement aux heures les plus chaudes de la journée et touche des secteurs connus comme étant "exposés". 
Mais ce type d'avalanches ne doit pas être sous-estimée (ce qui arrive fréquemment). Elle n'est pas rapide mais peut être "lourde" ou d'ampleur relativement marquée.
Le skieur, hors-piste ou de randonnée, doit alors parfaitement adapter ses horaires en fonction de la chaleur attendue pour la journée.

Le skieur de piste lui aussi adaptera également ses horaires en fonction des pentes, altitude ou expositions. Ainsi, il est fréquemment conseillé :
- de viser les pentes Sud à Sud-Est en début de journée (où la neige ramollit très rapidement pendant qu'elle reste bien "croûtée" et difficile à skier ailleurs). 
- puis les pentes Sud-Ouest en fin de matinée.
- et enfin les dernières pentes Nord et Ouest les plus élevées en mi-journée où la chaleur gagne en dernier lieu.

En après-midi, rien de tel qu'un verre en terrasse si vous voulez éviter la fameuse "soupe" de fin de saison qui colle au ski ... Bon ski à toutes et à tous et à lundi !

5 commentaires

Schranzino
Statut : Confirmé
inscrit le 13/08/19
Rip le ski tout court vu les restrictions tres probables qui vont arriver d'ici quelque jours. Ne mangez jamias les animaux exotiques - ca ne vous boost pas votre virilite et systematiquement ca foute en l'air la vie de millions et millions de gens.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

gglapeuf
Statut : Confirmé
inscrit le 03/09/09
Matos : 8 avis
bof les gents t'inquiète c'est pas une espèce en voie de disparition
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Non mais non ! Décidément l'année du ski de printemps et de la rando !!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

matbri
Statut : Confirmé
inscrit le 08/06/05
Il y a une coquille, le schéma de la Haute-Tarentaise est à gauche et pas à droite ! ;)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.