Météo du Jeudi : Retour des perturbations neigeuses
2000*1045px

Météo du Jeudi : Retour des perturbations neigeuses

Le beau temps ne va pas durer, de la poudreuse est en vue pour ce weekend
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE 
Le beau temps ne va pas durer, de la poudreuse est en vue pour ce weekend
Texte THOMAS BLANCHARD, LOÏC GIACCONE 

Au programme de ces prochains jours et du weekend : du beau temps par moments, puis de probables nouvelles chutes de neige, en particulier sur le Nord-Est du pays. On vous explique tout. 


La Météo du Jeudi

Tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties du weekend. Nous faisons de même tous les lundis pour les chanceux qui peuvent profiter hors weekends.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un vendredi pour les chanceux

Notre précédent article, la météo du lundi, revenait sur les chutes de neige, localement importantes du weekend, et vous annonçait la mise en place de conditions anticycloniques pour la semaine. 
Nous sommes en décembre. Ce type de temps est synonyme d'air sec et donc de fonte très limitée, hormis sur les pentes les plus ensoleillées. Et pourtant la douceur est là en montagne. Un remarquable +14,4 degrés Celsius a par exemple été relevé hier mercredi en versant plein Sud à Montvalezan (73), en Haute-Tarentaise, au cœur des Alpes. 

Les hautes-pressions permettent également la survenu de gelées en plaines et dans les fonds de vallées par inversion de températures (air froid qui descend, air chaud qui monte). Pour les domaines skiables, c'est donc l'occasion de mettre en place la production de neige de culture sur les fronts de neige souvent plus encaissés et moins ensoleillés, là où les températures sont plus longuement négatives. 
Car, l'enneigement est relativement maigre en basse-montagne (sous 1200/1400 mètres) pour un début décembre. En revanche en altitude, au-dessus de 2000/2200 mètres, les hauteurs de neige sont tout à fait correctes sur l'ensemble de l'arc alpin voire jugées "très excédentaires" par Météo France au Sud d'une ligne Haute-Maurienne > Écrins comme la carte ci-dessous le signale :

Et cela tombe bien, la plupart des domaines skiables de haute-altitude (Deux Alpes, Val-Thorens, Tignes, Val d'Isère, Alpe d'Huez...) ont proposé des ouvertures anticipées. Vous y retrouverez donc de très bonnes conditions de ski avec une neige demeurant froide et poudreuse, et cela malgré plusieurs jours sans neige fraîche, dans les pentes les plus au Nord qui voient peu le soleil à cette période. 
Cerise sur le gâteau : un grand et beau soleil sera présent sur l'ensemble de l'arc alpin vendredi. Ce sera d'ailleurs sans doute la plus belle journée avant un beau moment...
Le soleil sera également bien présent partout ailleurs, y compris sur les Pyrénées où des stations sont également ouvertes, malgré l'arrivée d'un voile nuageux par l'Ouest au fil de l'après-midi. C'est d'ailleurs sur cette chaîne pyrénéenne que l'on retrouve un peu de poudreuse puisqu'une perturbation a déposé hier mercredi 10 à 20 cm en Capcir et Cerdagne au-dessus de 1600 mètres et localement 30 cm sur le Canigou comme indiqué sur la nivose ci-dessous :

Certains d'entre vous ne résisteront sans-doute pas, d'autres ouvertures de domaines skiables étant programmées, et chausseront les skis ce weekend (l'article sur les ouvertures arrive, nous compilons les dernières informations reçues). Le temps ne sera pas "pourri", mais les passages nuageux seront présents samedi sur Massif-Central, Vosges, Jura et Préalpes du Nord. En gagnant l’intérieur des Alpes du Nord mais surtout les Pyrénées et les Alpes du Sud, le soleil dominera plus aisément. 

En revanche dimanche, ce sera un temps très nuageux pour tout le monde avec même le passage d'une petite perturbation en cours de journée. Elle touchera tous les massifs sauf une zone située au Sud-Est des Écrins avec une limite pluie-neige : vers 2800 mètres (!) puis 2300 mètres sur les Pyrénées (5-10 cm de neige d'Est en Ouest au-dessus de 2500 mètres), plutôt 2000 puis 1700 mètres sur les Alpes du Nord (5 à 10 cm de neige au-dessus de 2200 mètres)  et de la pluie à toutes altitudes donc pour Vosges, Jura et Massif-Central.

Une suite plus perturbée

Comme brièvement évoqué lors de notre article lundi, le temps devrait plus franchement se dégrader à partir de lundi. La ceinture anticyclonique (hautes-pressions, et plages de couleurs rouges) qui nous protégeait cette semaine va se rétracter vers les Açores tandis que les dépressions (basses-pressions et plages de couleurs plus bleutées) circulent entre le Nord de l'Atlantique et le Sud de la Scandinavie. 

Les vents autour de l'anticyclone tournent dans le sens des aiguilles d'une montre. La France se retrouve donc au cœur d'une circulation d'Ouest voire Nord-Ouest, traditionnellement favorable à l'enneigement de nos massifs dès la basse-montagne. Voici la situation globale attendue :

Incertitude

"Traditionnellement favorable" oui, mais : Une incertitude demeure et pas des moindres. Il s'agit de l'emplacement précis de la zone de hautes-pressions. Pour faire simple, plus elle est à l'Ouest, plus la chance de récolter de bonnes chutes de neige est importante. Or, la situation détaillée pour lundi n'est pas encore précisément cernée et pourrait encore évoluer. On peut tout de même envisager des chutes de neige pour cette journée. Les massifs les plus exposés seront ceux des Vosges, du Jura et surtout des Alpes du Nord (en particulier les Préalpes) avec un assèchement progressif en gagnant les Ecrins et la Haute-Maurienne, en clair les secteurs les mieux enneigés à l'heure actuelle. 

En raison de l'origine assez nordique de la masse d'air, la neige devrait tomber à des altitudes confortables (progressivement 800/1200 mètres). Vous l'avez compris, difficile d'être très fiable sur les quantités à ce jour mais une couche de 10 à 20 cm pourrait recouvrir les altitudes de 1200/1400 mètres et pourquoi pas 20 à 30 cm à partir de 1400/1500 mètres. Certains modèles sont plus optimistes avec des pointes localisées de 40 cm de neige en 24h du côté de la Haute-Savoie ou de Belledonne au Beaufortain et ce dès 1400 mètres.

Cette perturbation devrait ouvrir le bal d'une semaine majoritairement agitée. En effet, les modèles météorologiques utilisés pour la prévision, n'envisagent pas le retour durable des hautes-pressions ensuite. Attention, cela n'exclut pas la survenue d'une ou deux journées relativement calmes, mais on restera très globalement confronté à un temps très perturbé (pour ceux qui ne parlent pas couramment le langage des modèles météo, cela veut dire que c'est plutôt bon pour les skieurs avides de neige fraîche)
La prévision de l'intensité, la localisation, et les limites pluie-neige de ces futurs passages perturbés seront à affiner lors de notre prochain article lundi.

Prudence sur le manteau neigeux

Enfin, nous nous permettons de vous rappeler que ces derniers jours ont été marqués par une avalanche exceptionnelle sur le domaine de Serre-Chevalier (05). Plus globalement, le manteau neigeux localement conséquent et les nouvelles chutes de neige (potentielles) attendues incitent à la plus grande prudence lors de vos sorties. Les nombreuses avalanches, certaines déclenchées artificiellement, présentent des cassures parfois importantes à haute-altitude là où le manteau neigeux est déjà bien consistant. 

Exemple ici sur le domaine de Bonneval sur Arc (où il est tombé entre 1m et 1m50 en moins de 10 jours) dans le Sud-Est de la Savoie. 

Nous vous invitons donc à consulter les Bulletins d'Estimation du Risque d'Avalanches (ils vont devenir de plus en plus fournis au fur et à mesure que les stations ouvrent, puisqu'ils dépendent du réseau d'observateurs dont font partie les pisteurs nivologues) d'une part et, d'autre part, à ne pas surestimer la couche de neige présente. Elle recouvre en effet encore parfois simplement superficiellement les rochers ou cailloux présents dessous (la première couche a parfois été bien travaillée par le vent à la fin du mois de novembre), alors gare aux mauvaises surprises.  

Bon ski et à lundi !

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.