Test Scott Vertic 3L 2017

1 test Scott Vertic 3L.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Da goggle

Protégé...et classe !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 39 ans | 1,72m | 70kg | Expert | Combloux
Acheté : 220€ en ligne
Conditions du test : Toutes ! un hiver, quoi !

Points forts

Coupe, protection, confort, coloris

Points faibles

coloris "fragile"

Ouh ! Elle me faisait de l'oeil cette veste, depuis quelques mois. Croisée dans un catalogue allemand, puis de côté de Cham'...et sur le net à vil prix, j'ai cédé à la tentation.

Un pote me dit qu'elle est en peau de bébé tellement elle est douce ^^. C'est vrai que le tissu extérieur est doux...et l'intérieur façon brossée apporte un réel confort.

Jupe pare-neige, scratchs poignets + manchons lycra, zips de ventilation, capuche fixe, zips siliconés, imperméabilité / respirabilité 20000K, 3 poches internes, 1 externe...Tout y est, à prix très honnête par rapport à la concurrence.

A l'usage, c'est top ! En conditions venteuses, RAS. Bien au chaud grâce à un col qui remonte assez assez haut, toujours intérieur gratté pour le confort des barbes les plus sensibles, cette veste vous laisse de la marge pour skier dans toutes les conditions, surtout les pas bonnes, quand "ça vient la pluie" par exemple.

Après un hiver de 60 sorties, rien n'a bougé.

Evidemment, l'idéal est de la combiner avec le pantalon qui va avec. Là aussi, super confort, bien taillé, un peu large mais pas trop...et avec tout ce qui va bien pour skier comme un débile sans craindre les éléments : jupe pare-neige encore, renforts Cordura en bas de jambes, guêtres intérieurs avec silicone pour avoir un peu de grip sur les chaussures. Bref, de la super qualité, là encore à un prix "pas pire".

Petit hic, mais forcément, avec ce choix de fringues, on prend des risques, la couleur "Sahara" se marie assez mal avec la graisse des remontées mécaniques. C'est le jeu ma pauvre Lucette, mais c'est toujours un peu rageant de se retrouver avec le dégazage de l'Amocco cadiz au cul ou sur une épaule, parce que la SEM locale a trop dosé la graisse dans les galets de TS.


Pour le reste, RAS ! Je n'avais jamais porté de fringues Scott, et ça va plutôt bien !

Pour qui ?

Skieur assidu, toutes neiges tout terrain.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire