Test Zag Ubac 95 2019

16 tests Zag Ubac 95.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Zag Ubac 95
martinezz

Plutôt pas mal

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,78m | 70kg | Expert
Taille testée : 184
Acheté : 500€ en ligne
Conditions du test : Tous temps, toutes neiges 20/30 jours de ski ~25000m de D+

Points forts

Poids
Comportement général

Points faibles

Dessèchement de la semelle

Début de l’hiver 2019 je cherchais une paire de rando un peu large (moins que mes Black Diamond Convert, mais plus que mes Black Crows Vastus).

J’ai longuement hésité entre les Ubac et les Zéro G de Blizzard... Mais après un rapide test à Val d’Isere j’ai fini par craquer pour les Zag dans leur édition limitée en collab’ avec Haglof (parce que je suis quand même un peu une victime de la mode et qu’ils sont carrément plus classe comme ça !)

Au premier touché :

Choisis dans leur plus grande taille 184 cm (mais existe aussi en 170, 174 et 178) et commandé directement à la maison mère ils arrivent en moins de 48h !

Ils sont annoncés à 2,810kg la paires et je les ai équipés de rossignol st10 annoncées à 740 grammes ce qui fait une paire à 3,550 kg théoriquement, j’ai pesé le tout à 3,707kg c’est franchement pas pire !

Côté ligne de côtes : 130.5/96/117 et un rayon de 19.5m

un rocker spatule qui a été réduit par rapport au millésime 2018 pour plus d’accroche en neige dure et un flex assez présent !

Au déballage et durant la première saison, la semelle semblait très blanche et sèche malgré les fartages répétés, mais après avoir bu presque l’intégralité du fart d’hivernage cet été, le problème semble résolu.

A la monté :

Là, pas de surprise, ça s’annonce léger et ça l’est ! Autant en peaux que sur le sac, leur poids contenu se fait largement accepter, ça monte bien.

J’avais un peu peur des 184 cm pour les convertions, mais finalement ça passe sans aucun soucis, dans les dévers durs ou gelés ça accroche plutôt bien aussi. 

Sur ce point là rien à redire.


A la descente :

D’abord sur la piste:

C’est pas pour ça que je les ai achetés, mais c’est là que je les ai essayés en premier.

Ça tourne bien, ça acroche, ça carve (pas comme un sl ou un gs d’accord mais plutôt bien pour un 95 au patin) 

HP en neige dure :

Sur le dur pas trop raide ça marche plutôt comme sur piste.

Et dans le raide ça accroche bien. Il faut bien les emmener pour les virages sauté mais avec leur poids contenu ça se fait ! Ils transmettent beaucoup les irrégularités de la neige, il faudra donc être solide dans les jambes et sur les appuis, ils ne pardonneront pas forcément les erreurs. On sent un talon plutôt bien présent pour un ski de rando.

HP en neige molle :

Autant en poudre qu’en neige transfo (neige décaillé, printemps, soupe) ils se laissent bien conduire, ils déjaugent rapidement à faible vitesse.

Et même avec un rocker avant réduit par rapport aux versions précédentes, ils permettent de skier en appuis languettes sans passer par l’avant ! En poudreuse aussi le talon se fait sentir mais il n’en est pas dérangeant pour autant.

Longévité :

Après un peu plus d’une saison et environ 25000 de dénivelé, ils restent en très bon état, la semelle a survécu à de nombreux cailloux, aucun gros dégâts a déploré, aucun d’eux n’a réussi à traverser la semelle. Et la sérigraphie reste également en bon état.

Et du coup ?

Ba du coup c’est un petit coup de cœur pour moi. A la base c’était une paire pour compléter mon quiver, et finalement je ne ski quasiment plus qu’eux en rando (les convert sont relayer au rang de ski cailloux et les vastus pour essayer de monter vite)




Pour qui ?

Un ski de rando de tous les jours Et pourquoi pas une paire unique orientée freerando

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire