Test Stockli Stormrider vario 2016

1 test Stockli Stormrider vario.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
derdide

Un ski de rando pour les skieurs

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,73m | 85kg | Confirmé / expert
Taille testée : 0
Acheté : 200€ d'occasion
Conditions du test : Beau temps à chaque fois

Points forts

Un vrai ski, sécurisant et plaisant à la descente, avec un poids contenu

Points faibles

Aucun

Fiche technique

Vu que skipass ne connait pas ce ski, j'ai glané quelques éléments sur le Net:

- Lignes de cotes : 129 – 86 – 111 mm

- Rayon : 17 m

- Longueurs disponibles : 159/167/175/183 cm (testé en 175)

- Poids annoncé: 1550g, les tests que j'ai lus parlent plutôt de 1650g, avec la fix je suis à 1900g

- Construction : Sandwich, fibre de verre, Laminated fiberglass, noyau bois (frêne-kapok), rocker spatule, double (?) titanal, chants droits

Préambule

Je ne suis pas un grand randonneur à skis, j'aime d'abord et avant tout la descente, la randonnée est surtout là pour explorer et skier à des endroits inaccessibles via les remontées mécaniques. De plus, même si je sais apprécier dans une certaine mesure, le plaisir de l'effort, la montée reste une purge et un moment difficile pour moi et simplement utiliser des skis de descente rend l'expérience franchement désagréable.

Le matériel de ski de randonnée est un art du compromis, où ce qui permet de se faire plaisir à la descente rendra la montée franchement détestable - et réciproquement - mais comme il faut bien avouer que la montée constitue l'immense majorité du temps passé ainsi que la partie la plus éreintante, il faut savoir trouver un équilibre incertain, propre à chacun, qui permette de rendre la montée supportable en laissant au randonneur l'énergie nécessaire à la descente sans pour autant annihiler le plaisir de la descente. Je n'aime pas les skis trop légers notamment ceux avec beaucoup de carbone, dont le côté rigide et sec me déplaît. Et pour être honnête, même avec du matériel vraiment léger, je continue de ne pas vraiment apprécier la montée et si c'est pour ne pas apprécier la descente, je ne monterai pas.

Bref, je cherche le mouton à 5 pattes, le ski suffisamment léger pour rester supportable à la montée, tout en étant le plus "skiant" et le plus agréable à la descente.

Au gré de mes recherches, je suis tombé sur une annonce pour ces skis, d'occasion, montés avec une Dynafit Radical ST version 1.0, et je me suis laissé tenter. La construction est en effet assez proche d'un vrai ski de descente, avec deux plaques de titanal ce qui est de bon augure pour un ski plutôt solide avec un bon amorti, et un noyau bois allégé pour gagner du poids. Ca laisse espérer de vraies qualités de ski, tout en permettant de limiter le poids (annoncé) à 1550g par ski - pas le plus léger de sa catégorie mais bien plus léger qu'un ski de descente.

J'ai utilisé le ski pour 3 randonnées différentes, plus deux demi-journées sur piste. Les conditions furent diverses, de la belle poudreuse (40 cm) à la fois vierge et tracée, de la neige bien soufflée, de la piste plutôt carrelage et de la neige de printemps transformée.

Montée

J'ai utilisé le ski pour 3 randonnées différentes. Une avec de la poudreuse assez fraîche, partiellement tracée mais avec pas mal d'endroits vierges, la même 2 jours plus tard, sans grand changement sauf que la neige était un peu plus tassée (et le chemin bien plus tracé), et une troisième avec de la neige très soufflée et cartonnée à la montée.

Alors oui, le ski est plus lourd que les meilleurs skis de rando, et globalement, c'est toujours trop lourd mais je dois avouer qu'avec des bonnes chaussures de rando et des "vraies" fixations de rando (à inserts et légères), j'ai trouvé ça tout à fait correct et supportable - les montées ont duré de 1h à 3h, donc je n'ai pas fait des dénivelés de folie (je suis lent) mais ce n'était pas des promenades non plus. Après, un ski plus léger est bienvenu, mais j'ai le sentiment que je ferai mieux de me concentrer sur ma condition physique (correcte) et mon endurance (moyenne) pour améliorer les choses.

La largeur contenue permet une bonne accroche en dévers et en traversée, c'est toujours agréable quand on monte dans du raide même sur de la neige bien dure. En revanche, ça rend le fait de faire la trace dans la poudreuse assez éprouvant car le ski s'enfonce bien et ça rend la progression difficile.

Descente

En plus des trois randonnées, j'ai aussi utilisé le ski sur piste pour deux demi-journées. J'ai donc testé le ski en descente dans la poudreuse (plus ou moins tassée et plus ou moins tracée), sur de la neige à canon bien dure et sur de la neige de printemps transformée.

Pour faire simple, ces skis sont excellents, dans toutes les conditions. Très bon déjaugeage en poudreuse malgré la largeur un peu limitée, notamment grâce à une excellente spatule rockerisée. Dans le relief, on retrouve ces sensations des skis avec des plaques titanal, avec un bon amorti permettant d'absorber les irrégularités et les vibrations, apportant un réel confort et une réelle stabilité agréable notamment si on augmente le rythme. Sur le dur, le ski tient très bien, il carve comme un ski de piste avec une bonne relance en sortie de virage, le ski a de l'énergie. Je ne l'ai pas testé dans le raide mais ce ski est sain, solide, sécurisant.


Bref, je suis très satisfait, j'ai trouvé un ski qui a ce compromis qui me convient bien, ce "sweet spot" comme disent les anglophones.

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment se faire plaisir à la descente sans (trop) souffrir à la montée

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire