Test Stockli stormrider dp pro 2007

8 tests Stockli stormrider dp pro.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,4/10
Matiouf

DP Pro, mythe confirmé!

STORMRIDER DP PRO Stockli stormrider dp pro
Avis sélectionné
Profil du testeur : 61 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 193
Acheté : 250€ d'occasion
Conditions du test : Toutes conditions.

Points forts

Stabilité / filtre / confort

Points faibles

Aucun si ce n'est l'accessibilité si pas le niveau.

J’ai eu l’occasion de toucher une paire de DP Pro 193 d’occasion histoire de revivre certaines sensations d’une époque un peu révolue. Je les ski en Pompes alpines à 130 de flex. Le montage préconisé est bien en arrière tout comme j’aime. Donc un ski bien droit (32m de rayon) sans rockers et une petite spatule non progressive, Le flex est bien dosé et progressif avec des extrémités moyennement souples et un patin plus ferme… Contrairement à la légende, ce ne sont pas des barres à mine.

Pour moi qui fut un adepte du Titan Pro, j’étais curieux de pouvoir comparer les skis et aussi de pouvoir me jauger 15 ans plus vieux sur des avions de chasse… Et ce fut,... une cure de jouvence avec adaptation immédiate :) . Alors, oui, je les ai surtout skié en fin de saison avec des pistes vides et une neige de printemps donc glace puis soupe et gros tas de soupe, et ça s’y prête très bien.

Donc sur pistes, en neige gelée bien qu'affûtés, l’accroche est moyenne, ils ont probablement perdu de la résistance en torsion, mais ne sont pas ridicules et surtout sont bien stables. On se sent en confiance à skier vite, tant ça reste bien posé, ça filtre et ça garde le cap, avec un grande sécurité pour mettre en dérive de manière fluide voire filer un coup de patin en cas d’imprévu…

Dans la neige plus douce le constat est le même et dans les gros tas de soupe alors là, c’est royal, on peut skier en grandes courbes ou tirer tout droit, le ski filtre tout, c’est fluide et doux à la fois et là aussi la dérive reste très saine…

Hors de jalons, il ne faut pas se leurrer, en neiges difficiles c’est bien plus ardu à skier que les skis modernes, mais c’est bien stable et il faut être vigilent aux changements de neige… sur le dur je trouve cela très sain et facile à exploiter. Sinon le dé-jaugeage est limité de part la largeur (comparé à ce qui se fait actuellement) mais il n’est pas ridicule non plus, on joue là sur la taille du ski, le montage arrière et la souplesse des extrémités. En foret ou couloirs étroits, là aussi faut pas se leurrer surtout dans cette taille... faut jouer du cuissot et de la technique.

En conclusion, je pensais le revendre après essais, ben oué à 61 ans c’est pas sérieux, ben non, c’est trop bon pour les jours de forme sur pistes printanières lisses à très défoncées et surtout vides… Comparé au Titant Pro, la géométrie est un peu semblable, mais on note que le ski est bien plus filtre, doux et moins défonce tout, je préfère...Merçi à Stoeckli et Dominique Perret d'avoir créé ce ski et ceux de cette époque...

Pour qui ?

Adepte de vitesse.
10/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.