Test Stockli Laser SX 2014

7 tests Stockli Laser SX.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,4/10
Matiouf

Un ski sain, agile, tonique, carveur, sportif...

Stockli Laser SX
Avis sélectionné
Profil du testeur : 57 ans | 1,85m | 82kg | Expert
Taille testée : 170
Conditions du test : beau temps neige à canons dure ou gelée.

Points forts

Accroche stabilité confort, relance. technique.

Points faibles

Il n'y en a pas à condition d’être un fin technicien et en forme.
Le prix, ça pique!!!

Dans l’optique de changer mes petites séries SL, j’ai testé ce Laser SX. Pourquoi ce type de skis et pourquoi en 170? Tout d’abord à 58 ans même si je suis bien sur mes Sl petites séries, il me faut plus de souplesse et de confort. Ayant tendance à allonger la courbe un peu trop pour un SL, je voudrais garder un petit ski car il n’y a pas mieux pour se recaler techniquement et que ça colle bien pour skier en coupé sur les pistes que je pratique qui ne sont pas large, sont tournantes et au relief chahuté. Il me faudrait donc un rayon un peu plus grand (dans les 15m) et plus de souplesse pour pouvoir skier en petites à moyennes courbes, Alors bingo pour ce test.

Donc test sur une journée en neige à canons ferme à gelée sur pistes bien préparées et plutôt vides au Tourmalet, je suis en forme, il fait beau et j’ai bien dormi.

Première impression, le ski engage très naturellement en coupé, le ski reste calé sur la carre et ne bronche pas sur la glace. On peut pousser et mettre de l’angle en toute sérénité.

La déformation est homogène et on peut aisément varier le rayon d’assez grandes courbes à petites courbes. Bien que lancé pleine vitesse, on peut changer de rythme en raccourcissant nettement les courbes, c’est sécurisant.

Les mises en dérive sont par-contre à manier avec précaution, mais avec un certain dosage dans les appuis, ça passe sans trop d’à-coups. Attention à ne pas trop traîner sur le talon en mode dérive, c’est un coup à finir à cul au mieux ou au tapis. Une erreur de placement dans ce mode et c’est le siège éjectable. Possible que le 184 soit plus tolérant en dérive vue son rayon plus long,

Ça carve de folie et la relance est dynamique, parfois même surprenante tant le ski à du renvoi, attention là aussi au siège éjectable, on ne traîne pas sur le talon.

Du point de vue confort on est sur du velours, les skis filtrant bien les imperfections.

Voici donc un ski qui rentre pile dans mes souhaits, il frise donc à mon goût la perfection, très stable bon accroche et relance. Il carve magnifiquement en petites à moyennes courbes tout en étant vif, plein de vie sous les pieds et technique sans être trop physique mais bon j’en suis à mon 40 e jour de ski pour une mi-janvier, et je fais de la presse l’été j’ai tout de même du cuissot. La question se pose pour moi du 184 certainement plus stable et peut être plus gentil sur les mises en dérive ou coup de frein de dernier instant. Il sera cependant moins adapté aux pistes que je pratique, et à mon age. De plus, comme je skis beaucoup des skis de freeride longs, un petit ski technique est très bon pour me recaler techniquement.

Pour qui ?

Bon skieur, ancien compétiteur cherchant un ski carveur, polyvalent dans son type de courbes. Plaisant joueur et technique. En plus gentil il y a le SC qui permet beaucoup en étant plus accessible.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire