Test Scott pure 2022

104 tests Scott pure.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
François Péchou

Ça aurait pu être bien

Scott pure
Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,88m | 95kg | Expert | Deyme
Taille testée : 190
Conditions du test : Neige douce / poudreuse 20 000m de D-

Points forts

Performances générales
Sympa sur piste
Efficacité neige profonde
Sérénité à haute vitesse en hors piste

Points faibles

Construction
Spatule ajourée
Fragilité semelle et topsheet
Montage trop avancé
Équilibre talon / spatule
Skiabilité à faible vitesse

Le ski 

190cm

 128/109/142

Rayon 23m

Un gros rocker avant

Un tout petit cambre

Un rocker arrière « généreux » pour un ski de freeride

Un flex assez ferme en talon et patin, qui s’adoucît en spatule

Peu rigide en torsion

Léger en main (sauf une fois monté en look pivot)

Fixations montées à la marque

Skié environ 20 000m de D- en condition poudreuse et neige douce


En quelques mots 


Rapide, freeride, stable, vif, léger


Sur le terrain


Sur piste, dès les premiers mètres on sent bien qu’on est sur un ski à l’ADN freeride.

Il faut un minimum de vitesse pour rentrer en courbe.

Une fois lancé il s’avère bon. Efficace et joueur sur piste, on tient la cadence sur la carre avec un excellent grip en neige douce, et une spatule très vivante qui incite à jouer du rayon pour alterner entre moyen et long virage.

Le talon est bien présent il amène de la stabilité et un effet rail, qui ne facilite pas la mise en pivot.

Assez dynamique en transition de carre avec un petit renvoi en sortie de virage, on pourra même se prendre au jeu du « air carving ».

Assez vivant, les passages sur pistes seront un plaisir tant que la neige est douce 

En traffole le ski est efficace, la spatule travail beaucoup et le patin et le talon du ski demeure solide. Ceci dit on est sur une construction allégé et ça se sent, on sent le ski moins tranchant et serein qu’un ski de freeride bourré de titanal. Dans cet exercice, sans être un ski de derby, ce Pure s’en sort avec les honneurs. 


En dehors des pistes, j’ai trouvé le ski déroutant, l’équilibre est difficile à trouver.

Le talon étant poussif et la spatule survireuse, il est compliqué de bien se placer. Finalement ce ski ne s’avère pas être un gros chargeur, mais plutôt un ski qu’on skiera un peu centré. Dès qu’on attaque la languette, la spatule devient flou, et aurait tendance à partir n’importe où. Je pense que le montage des fixations aurait mérité d’être reculé pour équilibrer la position du skieur, dans la mesure où celui-ci ski sur les languettes.

 Il faut donc se résoudre à skier ces lattes comme elles doivent être skiés, centré en abaissant le centre de gravité et sur les cuisses. Dans cette configuration il s’avère démoniaque, grâce à un talon hyper performant qui permet d’aller très vite en toute sérénité. À partir d’une certaine vitesse il est facile à placer, il en devient joueur et permet de faire de gros transferts et des gros sauts sans se faire peur. Avec du  rythme, ce ski se révèle à la fois très efficace, rassurant, et facile.

En poudreuse même profonde je l’ai trouvé très performant, il accélère il flotte il rebondit, c’est très instinctif

Mais il faut accepter la vitesse, sinon il en devient encombrant et physique.

Il autorise aussi les passages en terrain exigüe, moyennant un peu d’engagement pour garder du rythme.

En bref, en hors piste, un ski facile et maniable quand on va vite, mais encombrant à faible allure.

C’est sans aucun doute le ski le plus performant en poudreuse en dessous de 110mm que j’ai eu. Je lui trouve une ressemblance étonnante avec le Blizzard Spur premier du nom en 189, qui fait pourtant 125mm au patin.


Déception


Ma grosse déception concerne la qualité de construction ainsi que la conception qui comporte un défaut évident dont j’ai fais les frais…

Le ski est très fragile, le topsheet se décompose au moindre coup de carre, la semelle est hyper sensible, le moindre cailloux coûte cher en bougie. Je suis pourtant soigneux, mais avec d’autre skis je n’ai jamais constaté une telle fragilité, même avec mon Blizzard Zéro G 105 qui est un ski de rando à construction légère, et avec lequel je touche de temps en temps je ne constate pas un tel chantier au niveau de la semelle. Premier point.

Deuxième point, pourquoi ont ils ajouré la spatule de ce ski ?? C’est complètement inutile et ça crée une fragilité, d’autan plus que la carre s’arrête pile au niveau de la zone la plus étroite entre le bord du ski et la parties ajourée.

Du coup le bout de la spatule ne tient que par 3 ponts de bois léger alors que c’est une des zones les plus exposé aux chocs.

Résultat au bout de la deuxième sortie, après avoir heurté un bloc de glace et malgré un déchaussage du ski, l’avant de la spatule s’est plié… (bois cassé entre le topsheet et la semelle), pas de retour de la part de Scott Sport après avoir fais remonté le problème si ce n’est pour me dire de m’adresser à mon revendeur. Nul doute que je ne serais pas le seul à qui ce problème arrivera tant le défaut est évident. 


Bilan


 Un peu déçu par ce ski qui offre pourtant une skiabilité très intéressante, un caractère bien trempé, de belle performances mais une très mauvaise construction. Ce qui me semble pourtant être essentiel pour un ski de freeride dont la vocation est d’aller tutoyer les cailloux et d’aller vite dans des neiges changeantes..

Vouloir gagner du poids c’est bien, mais était il nécessaire de faire autan de concessions de construction pour un ski orienté freeride ? 


Selon moi il ne manque pas grand chose pour que ce ski soit un must dans son domaine ; une construction digne de ce nom, qui plus est apporterait plus de poids bénéfique au comportement du ski en traffole et neige variable, ainsi qu’un repère de montage reculé d’au moins 2cm par rapport à l’actuel.

Pour qui ?

Celui qui cherche un ski de freeride pas difficile mais qui permet d’aller vite Celui veut un ski très performant en poudreuse mais sans aller dans l’excès en largeur Celui qui cherche un ski de rando ou freerando efficace ou qui passe beaucoup de temps avec les skis sur le sac pour aller cherche LA ligne

commentaires

Un commentaire

seb68 Salut Francois,
Si jamais tu veux les revendre, ca peut m'intéresser...
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire