Test Salomon MTN LAB 2016

14 tests Salomon MTN LAB.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Salomon MTN LAB
matt51

Performant mais exigeant

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,75m | 65kg | Avancé | Chambéry
Taille testée : 184
Acheté : 700€ en magasin
Conditions du test : 2 jours non consécutifs 1er jour : jour blanc, 50 cm de neige fraiche 2éme jour : beau temps, traffole, crouté

Points forts

Légèreté,
Performance à la descente

Points faibles

Rigidité avec un talon omniprésent
Exigeant techniquement et physiquement,
Accessibilité

Testé en 184 et monté avec des Marker Kingpin.

Ce ski est redoutable d'efficacité à la descente du moment où le mode d'emploi est assimilé : vitesse, engagement, appui languette, grande courbe ...

Ce ski surprend par sa légèreté (seulement 1,8 Kg pour 184 cm et 115 cm). Et malgré cette légèreté, ce ski est précis et performant, ne vibre pas. Il a le comportement d'un vrai ski alpin. Rigide, voire très rigide, le talon est (trop ?) présent et oblige une conduite droit dans la pente. Il aime les larges espaces ouverts recouverts de neiges fraiches. Il n'aime pas pivoté et est à l'opposé des skis double rocker qui se conduisent en slide. Pas franchement confortable en conduite dérapé où le talon rigide "accroche" en permanence.

Sa légèreté nécessite de l'attention en neige traffolée. Là où un "bon vieux" Quest 115 au shape assez proche mais beaucoup plus lourd défonce tout sur son passage, le MTN Lab aura tendance à "survoler" la neige tracée et durcie avec cette désagréable sensation de perdre le contrôle du ski.

Sur neige dure, ça fonctionne. L'accroche est correcte si le skieur est bien positionné avec de bons appuis.

La maniabilité est difficile à définir. D'un côté, sa grande légèreté lui permet de faire par exemple des virages sautés en pente raide malgré son gabarit imposant. De l'autre côté, sa grande rigidité le rend difficile à déformer en courbe, d'autant plus difficile que le skieur sera léger.

A la montée, la légèreté compense les dimensions impressionnantes du ski. Les conversions sont évidemment plus compliquées qu'avec un ski plus court et plus étroit. Testé seulement en neige fraiche, on peut se poser la question de son comportement en torsion en dévers sur une neige dure. Sa largeur deviendra vraiment un handicap. Salomon a travaillé justement sur ce point pour éviter que le ski ne se torde dans cette situation. A vérifier en situation.

Ce ski est clairement une très belle réalisation de Salomon qui a réussi à marier légèreté et performance dans un gros fat. Mais sa conduite nécessite un très bon niveau technique pour l'exploiter. C'est un ski à réserver à de très bons freeriders qui recherchent une paire pour aller plus loin et gagner en poids à la montée. A essayer avant d'acheter pour une éviter une déception ... Surtout compte-tenu du prix de l'engin.

Pour qui ?

Fort skieurs qui privilégient la descente à la montée. Freeriders en quête de nouveaux espaces vierges. Skieurs engagés qui vont droit dans la pente

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire