Test Ogso Schwarztor 2019

2 tests Ogso Schwarztor.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
besmedve

La force tranquille

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,73m | 70kg | Expert
Taille testée : 178
Acheté : 970€ en ligne
Conditions du test : 2 jours stations, 2 jours randos

Points forts

Léger
Polyvalent
Magnifique

Points faibles

Pas encore trouvé

Etant le premier à poser ici un test de cette nouvelle marque, je vais d’abord la présenter avec ce que j’ai trouvé comme info, avant de passer aux skis.


La marque

La philosophie de la marque est de faire des skis All-in-one, donc polyvalent et efficace dans tous les types de neiges (poudre, croute, couloir, foret, piste, raide, glace...) et pour tous type de skieurs (les grosses cuisses comme les fatigués de fin de journées). C’est donc des skis qui ne demandent pas forcement un investissement physique important pour être menés. Ils sont censés pardonner les erreurs tout en étant très efficaces quand il s’agit d’ouvrir la manette des gaz. Vaste programme !!

Le shapeur maison qui les développe est Stéphane “Zag” Radiguet, gage de qualité indéniable aux vues de ses précédentes production. C’est lui qui m’a d’ailleurs permi de tester le modèle Marinelli 2017 au cours d’une journée de poudre sur Val d’Isère. Ça m’a convaincu de sauter le pas et de remplacer mes vieux Big.


Les skis

Mon choix s’est donc porté sur les Schwarztor (du nom d’un joli col accessible en rando près de Zermatt), montés avec des fixations Shift.

Les skis font partie de la collection “Carbon Ultra light”, en 178cm ils font 1.450 kg (chacun).

Mensuration : 135-104-120.

Rayon 18m.

Ils bénéficient des technologies “Super Rocker” et “Performance Flex”. En détail c’est un cambre plat avec gros rocker.

La composition est de deux couches de fibre de carbone-aramide qui recouvrent un noyau en bois de paulownia et encore deux couches de fibre de carbone-aramide. Renforcé dans la partie supérieure centrale par un ruban X en fibre de carbone et un ruban de carbone-kevlar à la pointe... blabla technique pour les puristes, c'est léger et le noyau n'est pas en mousse.

Le topsheet est sobre et magnifique avec ces inscriptions bleues sur fond bleu, mais ça c’est subjectif.


Sur la neige en descente

Premier test sur piste en ce début de saison, jour blanc et station inconnu (Grimentz). Ils sont en effet faciles à prendre en main, en 2 descentes j’ai trouvé la bonne inclinaison : pas en avant, pas à cul, ils se skient au milieu (mais en appui languette hein, c’est pas de la guimauve). Plus y a de pente, plus je m’avance pour raccourcir les courbes. Petits virages, ça tient bien sous le patin. Neige à canon, ça tient bien sous le patin. Courbe plus grande avec une vitesse en augmentation, ça tient bien... vous avez compris. Dommage que la visibilité ne permît pas d’envoyer plus fort.

Une nouvelle session sur Crans-Montana m’a permis de valider en envoyant les grandes courbes sur piste. Je ne pensais pas qu’une telle largeur au patin, avec ces caractéristiques, pouvait aussi bien tenir !! Leur limite c’est quand il faut s’attaquer à la glace sur piste, là on sent que l’on n’est pas dans le bon programme (c’est pas des skis FIS non plus, ils sont juste très bons dans ce pour quoi ils sont fait). Dans la poudre, comment dire... des petits virages pour faire une belle trace de photographe jusqu’aux grandes courbes à mach 2, on tire la quintessence du produit !!! C’est du surf en neige vierge, dans la trafolle la spatule fait son job et atténue les impacts, dans la neige dégeulasse on tourne en pivot...Que du bonheur ! Et en fin de journée ils savent être plus faciles à mener si on choisit de ne pas attaquer.


Sur la neige en montée

Deuxième série de test en randos courtes de nuit, 400m de D+ et 40cm de poudre, soufflée en haut et douce et légère dans le vallon. A la montée on sent que les skis sont légers, leur largeur pas différente de mes habitudes ne m’a pas dérangé un instant (mes anciens : 134-86-113 et 1.850kg ; 100g gagnés en tenant compte des fix). Ils se mènent bien pour faire la trace. A la descente, le bonheur encore, virage en pivot sur la croutée du haut et sensation de surf dans le vallon, je vole !


Je suis pour le moment parfaitement satisfait de ces lattes qui comblent mes attentes, moi qui fais 70kg, 173cm, avec des petits cuissots, plein de stations et de petites randos, seulement 2/3 randos annuelle de plus de 1000 D+, quiver avec une paire de slalom pour les jours de pure station injecté et des télémarks (pas taper, aie, pas sur la tête !). La saison risque fort d’être occupée à plus de 80% avec ce montage.


Il faut encore pousser les tests dans d’autres conditions et sur d'autres terrains pour bien le valider, les premières impressions sont tout de même top !


Ps: le prix est celui du pack avec fixation shift et peaux geko



Edit :

Après quelques journées de plus et l'exitation retombé, je commence à revoir des points de mon avis.

Finalement dans la trafolle l'avant du ski souple est légerement génant, ça tape un peu...

Contrairement à mes premières impressions, il faut pas rester trop centré sur piste quand on veut attaquer, ne pas hésiter à avancer (les jambes de début de saison...).

Pour qui ?

Freerandonneur
10/10

commentaires

3 commentaires
tartiflette_power
Statut : Confirmé
inscrit le 28/10/07
Stations : 25 avisMatos : 13 avis
Je pense que l’on s’est croisé ce jour là à Grimentz....
0
hod717

inscrit le 03/03/13
bonjour, ou les a tu commander. Je ne trouve pas.
0
besmedve
Statut : Gourou
inscrit le 11/10/04
Stations : 1 avisMatos : 56 avis
Sur un site allemand, sport bittl
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire