Test DPS Lotus 120 Spoon 2016

2 tests DPS Lotus 120 Spoon.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,5/10
Cliff

Pourquoi ?

DPS Lotus 120 Spoon
Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,69m | 64kg | Expert | Briançon
Taille testée : 189
Conditions du test : Environ 2h dans des conditions météo pourrie, mais neige correcte.

Points forts

Look, qualité de fabrication, poids.

Points faibles

Skiabilité épouvantable

Preuve s'il en est que l'appreciation d'un ski est très subjective, je n'arrive pas à comprendre comment ce ski a pu bénéficier d'une telle popularité au vu de son tarif et de ce qu'il propose. Testé Lors d'un UTT à la Grave il y a trois ans, difficile de trouver les mots justes lorsque le représentant m'a demandé "alors" ?

Ok les conditions n'était pas folles (Ouverture jusqu'à P2, Visibilité faible, vent à décorner un bouquetin, mais neige plutôt bonne en allant chercher un peu loin, et du dur en revenant à P1), Ok je n'ai pas gardé le ski très longtemps, mais quand même : Sur la vingtaine de paires testées ces 3 dernières années, aucune ne m'a laissé une impression si désagréable.

Un peu de positif quand même: La conception est irréprochable, c'est très beau, et très léger tout en restant rigide. Mais pourquoi ce shape ? 

En poudreuse ça marche bien, sans vraiment ressentir l'avantage du shape "spoon". En clair c'est bien, mais pas mieux qu'un Atlas, un Q115, ou un Ragnarok qui sont de bonnes references dans le domaine du talon rigide (bien que plus lourds). 

Une fois en dehors de la poudre... comment dire... Incompréhensible. Aucun appui possible sur l'avant en courbe avec de la vitesse (la carre n'accroche pas vu que c'est convexe), dans le raide (même relatif) la sensation d'avoir une longueur de carre effective totalement sur l'arrière est juste épouvantable, l'enchainement dans les bosses sous les bennes a été un calvaire (sur l'arrière pour avoir des carres mais avec la forme pintail et la rigidité du talon, on est dans des rails et à cul, le top pour les bosses...). Un fail absolu pour 90% des conditions rencontrées en freeride sur la saison. Quel dommage quand on voit la qualité de fabrication.

Bref pour ceux qui veulent un ski exclusif pour la poudre, et encore, même dans ce domaine on a fait mieux...

Pour qui ?

Ceux qui veulent un bel objet pour décorer dans la maison. Ou quelqu'un qui croule sous les mètres de neige fraiche et qui ne sait quoi faire de sa fortune.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.