Test Blizzard Firebird competition 2019

1 test Blizzard Firebird competition.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Blizzard Firebird competition
GNSS
Par GNSS

Solides !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,87m | 80kg | Expert
Taille testée : 172
Acheté : 650€ en ligne
Conditions du test : Une saison, toutes conditions

Après avoir essayé ces skis lors d'un ski test à Val Thorens en fin de saison 2017, j'ai fait l'acquisition d'une paire de Firebird Competition en 172 à l'aube de la saison 2018.

Je les utilise depuis comme skis de tous les jours sur piste, ce test se base sur une trentaine de sorties.


LES SKIS

Le Firebird Competition est le modèle au rayon intermédiaire entre le SRC et le WRC.

Les skis sont disponibles en 5 tailles avec rayons variables : 154 R12 / 160 R13 / 166 R13.5 / 172 R14.5 /178 R15.5. Ils sont livrés avec les fixations Marker TPX12, réglables de 4 à 12 et compatibles avec les semelles Alpine et GripWalk.

Ces Competition sont construit avec l'intégralité des technologies "race" de chez Blizzard dont je vous épargne la liste mais tout est à base de titanal et de fibre de carbone. Ils partagent les mêmes technologies et la même plaque que les SRC et WRC, il ne s'agit donc pas d'une version allégée mais d'un vrai équivalent de ces deux modèles au rayon intermédiaire.

Bon point pour la durabilité, la matière du topsheet et ses angles arrondis accompagnés des renforts talon et spatule protègent vraiment bien les skis.

AUX PIEDS

Les commentaires ci-dessous sont à comparer avec des skis de la même catégorie : piste performance haut de gamme, tout ce que l'on trouve avant d'arriver sur des modèles course. Si vous avez l'habitude de skier des skis race, les qualificatifs employés sont à nuancer. Par exemple lorsque je parle de flex béton, on est évidemment pas au niveau de ce que l'on retrouve sur un Géant WorldCup.

Le flex est homogène, béton sur toute la longueur. Ces skis sont vraiment rigides et puissants. L'accessibilité en pâtit, un bon niveau technique et physique est nécessaire pour réussir à les plier et les exploiter à leur plein potentiel. Les gabarits lourds peuvent envisager des les skier à l'équilibre sur des grands rayons mais les plus légers devront s'employer, particulièrement sur des rayons plus courts.

  • Ces skis ne sont pas spécialement directifs mais pas de conduite assistée à la mode rocker, il faut charger les languettes pour planter les spatules ! A cette condition, les entrées de virage sont précises et mordantes.
  • Une fois sur l'angle, l'accroche est excellente et les skis se montrent particulièrement stables, des brise-glaces. Le ski reste collé sur le rayon demandé et absorbe toutes les aspérités du terrain. S'en dégage un vrai confort et un sentiment de confiance qui incite à engager fort, même sur le carrelage mal damé.
  • En sortie de courbe la relance est puissante, aidée par la rigidité du talon. Que ce soit pour accélérer vers le virage suivant ou pour les faire sauter (pour ce résultat il faudra s'employer sur des rayons très courts), il est nécessaire d'être réveillé pour garder le contrôle. Attention aux fautes techniques au risque de finir d'équerre.

La taille testée - 172 - correspond au rayon de 14.5m. Ce rayon est très polyvalent et les skis le sont de manière générale. L'accroche et la stabilité permettent d'envoyer des courbes de 60m à Mach2 sans que les skis ne bougent d'un poil et à l'inverse, il est possible de les faire tourner très court. Ce n'est pas le domaine où ils sont le plus à l'aise dans le sens où il est nécessaire de vraiment s'employer pour les plier sur des rayons courts mais c'est dans cette situation qu'il est possible d'exploiter tout le dynamisme et la capacité de relance des skis. Malgré leur rigidité, il est facile de faire varier le rayon un fois sur l'angle, il suffit d'en remettre et de doser l'appui.

Ces Competition sont faits pour carver à outrance mais dérapent aussi très bien. Leur capacité à rester collés au rayon demandé ne détériore pas leur comportement sur les transitions coupé/dérapé. Plutôt pratique les jours d'affluence. Sur une vraie conduite dérapée, leur accroche est un atout pour les faire mordre en fin d'appui et lancer le changement de carre, autrement leur poids se fait sentir.

On peut regretter un léger manque de vivacité sur les changements très rapides carre à carre (la frétille carvée ;) ). Ceci est dû à leur rigidité, il est compliqué de les plier suffisamment dans cette situation.


CONCLUSION

Pour résumer, ces Firebird Competition sont extrêmement stables, accrocheurs et confortables. En contrepartie leur accessibilité n'est pas des meilleures, ils demandent à être pilotés et sont donc exigeants. A nuancer pour les très bons skieurs, ce modèle leur permettra de "cruiser" sans problème toute la journée et d'attaquer à l'envie.

Les Firebird Competition sont positionnés au centre de l’échelle du "trop passif - trop agressif". Blizzard a fait le choix de la fiabilité et non de la nervosité, on pourra leur reprocher un petit manque de vivacité. Leur spécialité est de creuser des tranchées.

  • Pour quoi faire ?

Leur programme est le carving multi-rayons/conditions. L'utilisation de ces skis doit être envisagée dans l'optique de passer la journée sur piste à travailler un ski exigeant techniquement et physiquement.

  • Pour qui ?

A déconseiller aux skieurs intermédiaires qui ne prendront probablement aucun plaisir avec ces skis. Au risque de subir et de se retrouver immédiatement à cul. Le niveau minimum requis est la maîtrise du carving sans trop de déchets techniques.

A conseiller aux bons à très bons skieurs qui aiment passer la journée à plier des skis puissants et fiables quelles que soient les conditions.

Pour qui ?

Ceux qui aiment découper de la piste toute la journée sur tous rayons
9/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Aptitudes "tout terrain"

Points forts

- Accroche
- Stabilité / Confort
- Polyvalence (rayons)
- Puissance

Points faibles

- Accessibilité
- Exigent d'être pilotés
- Léger manque de vivacité

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire