Test Blizzard Cochise 2018

32 tests Blizzard Cochise.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,6/10
Matiouf

Un char d'assaut avec une certaine dose de subtilité!

Blizzard Cochise
Avis sélectionné
Profil du testeur : 61 ans | 1,85m | 85kg | Expert
Taille testée : 192
Acheté : 150€ d'occasion
Conditions du test : Toutes

Points forts

Stabilité, solidité en courbes et dérives sereines...

Points faibles

Maniabilité.

Cochise 2018 192

Alors que je skiais son homologue allégé, le ZeroG 108 192 en lowtech, j'ai été tenté par la version originale, que j'ai monté (à -1cm) en PX18 et skié en Mach1 130 pour un combo très lourd et parfaitement cohérent. Nous voici donc sur un char d'assaut, de 192 avec un rayon de 29m ! j'étais habitué au Bodacious 196 également fixé très lourd, donc pas de problème, enfin dans les terrains dégagés où je skiais au préalable. Bien moins exclusif que le Bodacious ce Cochise est un vrai ski de freeride toutes neiges.

Sur le béton, il défonce tout et son accroche est excellente avec des dérives fluides de part le long rayon et les rockers progressifs et bien dosée à mon goût. C'est un bon filtre, peut être un peu brutal, mais pas de surprises, mais il faut pas skier en dessous d'un certain rythme car là, le poids devient vite pénalisant.

En poudre légère, il ne déjauge pas des masses et sous marine, mais dès que la neige a un peu de densité, c'est un avion de chasse, il reste en surface et va vite tout en fluidité et douceur et on peut alterner grandes courbes sur la carre et beaux slides pour changer de rythme, un pur régal. En foret, c'est un peu plus compliqué et physique.

En Traffole, il défonce tout c'est un domaine qui lui va très bien à Mach12.

En neige de printemps, c'est tout aussi bon, le ski reste bien en surface, même si la soupe est profonde. On peut skier très vite en grandes courbes et mettre un coup de patin à l'approche d'une zone masquée ou plus étriquée sans avoir peur du blocage, c'est fluide...

Sur pistes gelés, il coupe sans se dérober, mais avec 108 au patin et 29m de rayon, faut y mettre de l'énergie et ne pas être trop déficient côté technique. En bonne neige, c'est plus facile, mais il faut tout de même de l'espace, tout comme en neige de printemps, où il va défoncer allègrement les tas de fin de journée, mais aussi vous quadriceps...

En conclusion, ce Cochise 192 est un ski de freeride toutes neiges, très stable à la fois solide et subtile, plus à l'aise en grandes faces et larges couloirs que dans les bois et zones étriquées. C'est un ski merveilleux, mais à ne pas mettre sous n'importe qui. Le nouveau Cochise 106 est peut être un peu plus accessible. En comparaison, le Sender ti 194 est du même acabit en plus doux, un peu plus facile dans tous les domaines, quasiment aussi performant, tout en déjaugeant mieux.

Pour qui ?

Freerideur engagé.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire