Test Atomic Bent Chetler 2018

76 tests de skis Atomic Bent Chetler.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Atomic Backland Bent Chetler
Pilou-006

Réservé à la poudreuse

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,73m | 85kg | Avancé | Nice
Taille testée : 185
Conditions du test : Poudreuse fraiche, trafolle, piste damée et non damée

Mes skis étant mort, un pote m'a prêté ses Bent de 2013 pour pouvoir sortir jeudi dernier sous 30cm de peuf.
J'ai apprécié, mais j'ai surtout vu qu'ils étaient à la loc' en version 2017/18.
Du coup le lendemain, location, pour 50cm de quasi fraiche avec le retour du beau temps.


Bon, alors pour ce test, j'étais conscient que ce ski était fait pour de la peuf only, mais quand même.
Monté en marker Duke centré, j'ai pas compris le principe de ce mix rando/tank...

Sur le plan du design, y a pas à tortiller du fessier pour skier droit, c'est toujours joli!
Sauf que la matière du topsheet est pas fofolle, ça prend facilement l'impact jusque profond. Pourtant pas de cailloux, très peu d'arbres...

Le ski en soit c'est un double rocker bien prononcé, 120mm au patin, quasiment peu de changement sur la shape entre le 2013 et 2017.
Moins lourd que les années précédentes, il reste un poil lourd (2100g le ski)

Sur sa skiabilité. Bah dans les 40/50cm de poudreuse, avec un poil de vitesse, c'est plus du déjaugeage mais du survol de peuf. Gros plaisir! Tentative de skier sur le rocker arrière pour voir ce que ça donne, c'est violent, on n'arrive pas à s'enfoncer, ça renvoie bien.
Maniabilité au top en centré malgré le poids de l'ensemble. On envoie du virage carte postale, sans photographe...
Sur le plan des courbes, je le trouve pas mal, les grandes courbes sont stables et les petites courbes restent gérable grâce au montage centré.

Dans la trafolle ou sur piste, ça se complique. Et oui, fallait forcément passer par de la piste ou après certains rider, surtout en après midi. Et c'est là qu'on en prend plein les cuissots!
Avec le rocker arrière et le montage centré, faut revoir sa manière de skier. Surtout lors du passage peuf/piste. L'équilibre change du tout au tout!
Et quand la trafolle tape, faut avoir de la cuisse pour amortir le bordel et réussir à accrocher sur la piste. Parce que ça tient vraiment moyen. Disons qu'avec les Atris que j'ai, ou même les Line Blind que j'ai testé, ça accroche mieux!
Sur le renvoi, quand ça accroche par miracle (moins de carving, plus de dérapage...) le ski renvoie pas mal.

Le rocker arrière est super pour la poudreuse, mais dès qu'on arrive en dehors de son domaine de prédilection, on en chie un peu plus.
Donc oui, c'était prévu pour du BC, mais d'autres skis pro BC font un peu mieux pour le changement de terrain.

Bien évidemment, freestyle et rando on oublie. Même si le 3.6 et le back se rentrent, j'avais un poil peur pour mes ligaments, n'étant pas un pro de ces figures.

A recommander donc pour du BC seulement, neige fraiche si possible.

Pour qui ?

Backcountry only. Le freeride dans de la dure, ça n'est pas des plus agréable/serein a skier...
7/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Points forts

Il vole en poudreuse

Points faibles

Passages trafolle/piste pas très agréables

Acheter skis Atomic

Les magasins ci-dessous ont des skis Atomic en stock. En cliquant sur "voir l'offre" vous allez être redirigés sur le site du magasin

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire