Test Millet neo 30 ars 2017

2 tests Millet neo 30 ars.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 4,5/10
Andrea Dellacha

Confort, fiable et robuste ! Système Alpride

Avis sélectionné
Profil du testeur : 22 ans | 1,76m | 64kg | Expert | Grenoble
Acheté : 600€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions durant 2 saisons

Points forts

Cartouches Alpride
Rangements
Usure

Points faibles

Un peu trop grande taille
Acheté au vieux campeur 'low cost', neuf mais en réduction.


Rangements :

Un porte piolet avec accès rapide (Quick axe) sur l'avant du sac (jamais utilisé), l'emplacement pour la tête du piolet peut également servir pour accrocher des mousquetons.

Un porte ski diagonale avec sangle et zone du sac renforcé. Les sangles sont bien positionnées et permettent de tenir les skis, ils ne bougent pas ce qui est agréable en marche à pied. Les sangles sont bien extensible et mes skis de 110cm rentrent tranquillement. Également un porte snowboard (jamais utilisé). On peut glisser les bâtons entre le dos et le sac ou dans les sangles sur le côté du sac.

Une poche stretch accès rapide sur l'avant du sac pour ranger un ticket/forfait, portefeuille, mobile ou bonnet.

Une Rescue pocket avec un emplacement pour ranger la sonde et la pelle (manche + pelle) ce qui permet d'y accéder rapidement, la sonde ne se retrouve pas tout au fond du sac. Cette poche à également une petit poche zippé pour ranger clef et trousse de secours. La poche est relativement grande et il est possible de mettre une veste derrière la pelle par exemple.

Une poche principale comprenant le système airbag, la poche est assez grande et l'emplacement de l'airbag et cartouches bien penser, tout est centré pour que le portage du sac à dos vide soit bien équilibré (cartouche centré par exemple). Cela ne gêne pas le rangement au contraire, on obtient une poche compartimenté. Avec un emplacement pour les peaux, un emplacement pour une bouteille/gourde/thermos, un autre pour un repas par exemple et un filet pour mettre un pull ou autres.

Une poche ceinture à gauche et un porte matériel à droite (comme sur un harnais d'escalade).


L'airbag :

Il s'agit du système Alpride à déclenchement 100% mécanique, simple et très fiable. L'ensemble du système airbag avec cartouches est léger (1.2kg ce qui donne un sac de 2.5kg environ). Le ballon fait 150L et se gonfle en 3 secondes (grosse puissance).

La forme du ballon protège le dos et la tête. De plus, cette forme en arc de cercle offre une efficacité de flottement optimale sur l'avalanche. Même une fois gonflé, on peut continuer de skier avec un champ de vision totalement libre, le ballon ne remonte pas sur les côtés du visage.

Le système Alpride fonctionne avec deux cartouches (CO2 et Argon) certifié sans fuites, aucune maintenance n'est nécessaire et elles sont jetables. C'est la même technologie que les gilets de sauvetage de la marine, elles sont donc 'Travel friendly'. Normé IATA il est possible de voyager en avion avec. En plus le duo de cartouche ne coûtent que 40€ !

Pour ne pas que le sac flotte sans vous il doit posséder une sangle sous cutale. Elle est ici accroché à droite du sac, il faut ensuite la relié aux sangles ventrales. Celles-ci comporte une attache en aluminium avec un système identique aux harnais de windsurf/kitesurf, l'ajustement du serrage des sangles est facile et ne bouge plus une fois réglée.

Enfin la poignée de déclenchement est rangé dans un poche zippé, qui permet de ne pas déclencher involontairement, dans la voiture ou au téléski. La prise en main de la poignée est parfaite avec des gants, un peu moins avec des moufles je pense.


Utilisation:

Le sac est typée ski de randonnées donc léger (2.5kg tout compris) et respirant. Le dos est composé de cinq 'pads' respirant et ergonomique en mousse Ariaprene et une structure en polypropylène, plutôt confortable. Au niveau du réglage des bretelles je suis serré à fond ce qui me fit parfaitement. La sangle ventrale et sous cutale est également assez serré ce qui me donne des ficelles qui pendant un peu partout, je me sert de la poche ventrale et d'élastiques pour tenir tout ça en place.

On a également un sangle poitrine réglable en hauteur mais qui ne monte pas assez haut à mon goût (vue que les bretelles sont serrés à fond). Les bretelles sont elles aussi respirantes.

Le prix faible des cartouches permet de s'entrainer au déclenchement un fois par an. Un tutoriel de repliage du ballon est fourni avec le sac, je conseille de toujours le laisser dedans.

Côté usure, appart le logo millet qui s'efface au niveau du porte ski, rien à signaler, le sac est encore en parfait état.

Le volume de 30 litres me permet de ranger toutes mes affaires de skis à l'intérieur, de la veste aux chaussettes. Je glisse mon casque dans le sac à chaussures et je n'ai donc que 3 sac (airbag, chaussure et ski) pour transporter mon équipement complet de ski de freerando.

Pour qui ?

Voyageurs ou non, voulant un airbag fiable, léger et confort
8/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Facilité de déclenchement
Gestion du système airbag (entretien, réarmement,
Finition
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire