Test Burton Impact Wrist Guard

1 test Burton Impact Wrist Guard.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Shane Harrisson

Ni trop, ni trop peu

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,86m | 85kg | Expert
Acheté : 25€ en magasin
Conditions du test : Neige dure, neige molle, téléski, terrasse avec levée du coude, portage de matériel, et températures entre -15°C et 15°C.

Points forts

Ne bloquent pas les mouvements, excellente protection (s'ils ne suffisent pas, je crois que le reste du corps doit aussi être en mauvais état).

Points faibles

Epaisseur avec certains gants/vestes/polaires

Je ne tombe pas, donc je n'en avais pas besoin mais je les ai acheté quand même, on ne sais jamais ;-)

Trève de plaisanteries, ces protège-poignets se sont révélés très efficaces depuis le temps que je les ai. Ils sont relativement souples et protègent tant le dessus que le dessous du poignet. Ils permettent des mouvements, certes réduits, mais des mouvements dans toutes les directions quand même. Je dirais entre 30° vers le haut et 15-20° vers le bas maximum.

J'avais avant d'autres protège-poignets (Dakine pour ne pas les nommer) avec une latte en aluminium protégeant le bas du poignet et se terminant au milieu de la paume. Je ne veux pas faire de comparaison entre ces deux articles car ce sont des produits très différents. C'est un peu une question de goût/confort propre à chacun.

L'épaisseur de ces protèges poignets est "importante" et la description sur le site officiel de Burton "The sleek, low-profile design easily fits under snowboard gloves and mitts for top secret security." est complètement bullshit. Non, ils ne se mettent pas facilement avec des gants (voire mon test de gants Burton, pourtant adaptés à cet usage) et non, leurs gants ne sont pas adaptés (ou alors achetez des gants XXXXXXXXXXXL). 

Ils sont confortables, les velcros s'ajustent bien...

Un autre point négatif relatif à leur épaisseur est que parfois, suivant votre veste (couche 3) ou polaire (couche 2), ils ne rentrent dans les manches qu'avec difficulté au niveau... ben du poignet.


Dans l'ordre, je dirais que tout snowboarder voulant acheter des gants doit toujours prendre ses protège-poignets avec pour les essayer sinon, déconvenues en perspective. 


En ce qui concerne les performances de cet article, je suis convaincu de leur efficacité et de la protection offerte. Malgré de nombreuses gamelles, mes mimines sont toujours en bon état.


Dans le cas de la préhension, ils diminuent (un peu) les capacités de tout rider à attraper sa bière/son burger, mais rien d'insurmontable. A ce sujet - juste mentionné comme ça - il est impossible de faire du ski avec. Pas moyen de tenir correctement les bâtons. Ils sont lavables, rien à dire là dessus non plus (à la main ou à 30°C en machine, pas d'essorage violent ni de séchoir).


Ils ne sont pas "trop" chauds à l'usage, ce qui est aussi un avantage.


Autre fonctionalité "plus", l'anneau qui permet de l'accrocher à un mousqueton de son sac lorsqu'on les enlève. Un point que Burton pourrait améliorer serait de faire cet anneau de couleur différente entre gauche et droite pour identifier immédiatement de quel côté il doit se placer (genre chaussures Kickers). Si on ne referme pas correctement les velcros après usage, c'est parfois un peu fouilli après une tartiflette, Apremont, tarte myrtilles et double génépi.


En clair, si vous avez les poignets fragiles, ou si vous débutez en snowboard - chutes fréquentes -, ben vaut mieux en avoir.

Pour qui ?

Débutants, personnes au poignets fragiles ou soucieuse qu'ils ne le deviennent pas

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire