Test G3 Alpinist Splitboard 2016

1 test G3 Alpinist Splitboard.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Mati_E

Des peaux qui ne bougerons pas de vos lattes

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,76m | 80kg | Expert | Ax-les-Thermes
Acheté : en magasin
Conditions du test : Splitboard, à la journée et plus.

Points forts

Systèmes d'attaches avant et arrière

Points faibles

Pas encore décelés

En matos de rando, et en splitboard en particulier, on regarde d'abord la planche, puis les fixs et enfin les boots, mais ce qui nous fait monter ce sont les peaux, et une montée (ou pire, des montées) avec des peaux foireuses devient une prise de tête pour celui qui monte (et ceux qui l'accompagne).

Pour le splitboard, le choix dans les peaux augmente mais n'est pas complètement fou et au niveau des matériaux choisis on reste assez classique (la compet de montée, c'est pas l'esprit).

Les différences vont être sur un point, le dispositif d'attache.


Et c'est la que G3 a fait un gros travail depuis 2016, d'abord sur la pince avant, puis sur la pince arrière.

- La pince avant est assurée par un bout de plastique (qui s'est allongé avec le temps) lié à la peau qui comprend un double crochet fixe perpendiculaire à la peau qui viendra se caler sur le champ droit (intérieur du split, extérieur à la montée) et d'un crochet sur pivot en pointe (cf photo ci-dessous) qui viendra épouser la forme de votre spatule (quelle quelle soit).

- La pince arrière est composée d'une pièce métallique (qui sert de pièce de réglage le long de la langue souple), elle est très large et comme la pince avant vient d'une part coté champ et de l'autre part via un pivot en spatule.

La langue de réglage étant un petit peu élastique elle permet de tenir en tension la pince arrière et donc de ne pas risquer un dépotage à la montée. C'est très rassurant, surtout pour les randos à multiples peautage.


Le montage est simple, on positionne l'avant (le maintient au champ simplifie l'ajustement), on colle le long et arrivé en talon en tirant fort sur la langue on vient clipser la pince arrière. Une mise en place simple et solide.


Coté colle, la peau est splittée (une bande centrale sans colle va tout le long de la peau, évitant un collage trop puissant au dépeautage (on retrouve çà sur toutes les peaux pour ski larges).


Existe depuis la saison 2017 en High-Traction.

Pour qui ?

Splitboarders
9/10

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire