Test Cairn Alpha Photochromic 2019

1 test Cairn Alpha Photochromic.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
yrlab

Masque photochromique accessible mais limité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,90m | 85kg | Expert
Acheté : 70€ en magasin
Conditions du test : une dizaine de sorties, des conditions sibériennes aux journées printanières

Points forts

Mousses agréables, confort de port, bonne adaptation à la faible luminosité, ventilation efficiente, prix modéré.

Points faibles

Monture adaptée aux visages fins, petit masque manquant de couvrant, champ de vision avec les mousses intérieures, bandeau manquant de grip, limite pour le grand soleil.

Sur la route pour aller skier en station par gros mauvais temps, je me rends compte qu’il va me manquer un accessoire indispensable : le masque, f***! Je m’arrête à une boutique pour trouver un masque à prix modéré histoire d’être dépanné et là, je repère un masque avec écran photochromique à moins de 70 euros ! Après un essai rapide, je repars avec l’Alpha Photochromic de la marque Cairn.


Caractéristiques/spécifications:


  • Fit visage : medium/large
  • Adapté aux lunettes : Non
  • Couleur écran : jaune
  • Double écran ventilé, photochromique (1-3) et non polarisant
  • Forme écran : cylindrique
  • Mousse bi-densité
  • Ecran non amovible
  • Look : 9 designs différents


Mon expérience :


Le masque était conditionné dans une boite plastique transparente assez basique et non recyclable avec une housse de protection blanche à l’effigie de la marque. Vingt minutes après l’achat, le masque se retrouvait confronté à la météorologie du jour froide, venteuse et neigeuse !

Confort

Bien que la monture soit annoncée L, le châssis du masque n’est pas très grand. La taille de l’écran est plutôt petite par rapport à la concurrence. Une fois le bandeau réglé pour l’intégration sur le casque, mon tour de tête fait que je suis presque au maximum de la longueur du bandeau. La mousse en contact avec la peau est agréable et n’occasionne aucune marque en fin de journée. Mis à part quelques journées en bonnet, je porte toujours un casque. Lors des journées froides et venteuses, le haut de la monture du casque ne s’ajuste pas contre le pourtour du casque. J’ai un bon espace et du coup le vent réveille bien la partie du front sans protection. Les visages fins auront certainement un autre avis concernant ce point. Le confort est bon lors des tempêtes de ciel bleu : l’air circule bien (cf mousse sur les trappes d’aération présentes sur le dessus du masque), les yeux ne chauffent pas!

Champ de vision

Le champ est assez restreint de part la taille de l'écran et puis,  j’ai en permanence le bord des mousses intérieures dans ma vision. La taille de l’écran/monture n’est pas la plus adaptée au vu de mon grand visage.

Qualité de l’écran

Le verre apparaît comme teinté d’un jaune orangé. Le traitement photochromique assure une assez bonne réactivité de l’écran : il fait le job quand on passe du grand soleil aux zones ombrées. A comparer d’un Julbo avec verre Caméléon, cet Alpha Photochromic est un peu plus performant en faible luminosité. Il s’en est très bien sorti lors de sa première journée sous la neige et jour blanc. Bon, on n’y voit pas très loin mais on a le minimum de contraste dans la visibilité restreinte à 10 mètres. Pour les grosses journées de soleil, la plage catégorie 1 à 3 connaît ses limites : l’écran laisse trop passer d’U.V. à mon goût et on évite de tenir tête au soleil. Il n’y a pas de traitement polarisant et ça manque, pour compenser un écran pas assez filtrant.

Qualité de la monture

La monture est assez rigide et assez bien finie ; il faudra voir la tenue de la mousse fine présente sur le dessus. L’ergonomie est bonne, aucune gêne ressentie sur mon petit nez.

Qualité du bandeau

Il manque des bandes de silicone à l’intérieur du bandeau pour un meilleur maintient sur le casque ou tête moins protégée. Le bandeau pourrait être un plus long car avec le casque, je suis au maximum. Avec les deux boucles présentes de chaque côté, le réglage peut être bien symétrique et assez rapide. Il faut tout de même enlever les gants si vous devez faire cela sur un télésiège.

De la buée

Le système de double écran et le traitement chimique de l’écran fonctionnent assez bien, j’ai été peu gêné par de la buée. Il n’y a que les grosses journées de mauvais temps durant lesquelles j’avais de la condensation : la buée apparaissait dès lors que j’avais le nez blotti derrière le col de la veste.

Changement d’écran

Il n’est pas prévu de pouvoir changer d’écran

Look

Je ne l’ai pas acheté pour son design que je trouve incipide et avec peu de caractère. Le design asymétrique avec une partie blanche et une autre noire ne me fait pas vibrer.

Rapport qualité/prix

Au vu du prix, ce masque à écran photochromique reste assez bien placé au regard de la concurrence mais s’il est moins élaboré et tape l’œil que les modèles des marques incontournables. Il faudra conforter cela avec la durée de vie des matériaux (bandeau, mousses, écran…)


Verdict !?


L’écran photochromique s’adapte bien à la luminosité même s’il est un peu limité pour les tempêtes de ciel bleu. La ventilation fonctionne, le confort général est bon mais il manque un peu de largeur et longueur pour être bien couvrant. Ce défaut de taille donne un champ de vision limité, on est loin du sphérique-panoramique-frameless. Au vu de la taille globale et du positionnement prix, ce modèle est davantage destiné aux visages fins et aux budget serrés.

Pour qui ?

Les pratiquants de ski et de snowboard !

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire