Test Millet Pierra Ment' 2020

1 test Millet Pierra Ment'.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Simagdavon

Gant souple, léger, protecteur

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,75m | 69kg | Expert
Acheté : 70€ en magasin
Conditions du test : Hiver, Printemps

Points forts

Légèreté, résistance, ergonomie

Profil du testeur :

Skieur expert (amateur), né à Grenoble, habite à Lyon, passe la plupart de ses weekends en montagne (en stations, et de plus en plus souvent en rando).

Les sorties de ski de rando que j’effectue font environ 1500m de dénivelé (par jour) sur tous types de terrains (Combes, couloirs, grands champs de poudre, raide, forêts …), et ce dès le mois de Janvier jusqu’à épuisement de la neige … Vers fin mai !!! Donc par tous les temps, bien froid en janvier, doux en mars et chaud en mai … !

Détail sur mon profil : J’ai rarement froid, je transpire beaucoup, je chauffe vite, donc je n’ai pas besoin de vêtements trop chaud de manière générale.

Les caractéristiques :

Gore Windstopper

Empiècements en cuir et en silicone

Une partie éponge pour essuyer la sueur

Mon expérience :

Mon utilisation

1 saison d’utilisation intense en ski de randonnée exclusivement, uniquement à la montée quand il fait froid, à la montée et à la descente au printemps.

Mon utilisation est essentiellement sur la pratique du ski de randonnée, avec de nombreuses manipulations : Chaussage/déchaussage, manipulation des couteaux, de corde, de piolet.

Ils sont présentés par la marque comme « dédié à la pratique du ski touring performance et de la compétition en ski alpinisme », mais je vous rassure ce n’est pas mon cas et j’en suis quand même ravi !

Confort

Ils sont peu épais, en cuir et en silicone, ils s’enfilent comme des gants 😉 L’ergonomie est très bien réalisée, le gant « fit » très bien sur les mains, et toutes les manipulations sont très facile à mettre en œuvre. Les manchettes courtes permettent un maintien parfait du gant sur la main et se glisse facilement sous la veste. La légèreté et la finesse du gant permet aussi de le glisser dans une poche sans être gêné.

Résistance thermique

Pourvu d’une membrane windstopper et d’une membrane en polyester, ils remplissent bien leur rôle de gant de ski de randonnée en apportant une couche de chaleur agréable. Même en hiver, ils sont suffisamment chauds dans les mois les plus froids (décembre, janvier) et dans les moments où l’on brasse de la neige (grimpette à pied, en crampons, avec de nombreux appuis sur la neige/glace avec les mains).

En revanche, au printemps, ils sont un peu trop chauds et sont plus adaptés pour la descente que pour la montée.

Résistance abrasive

Ils sont assez résistant, et après une année d’utilisation ils sont en parfait état.

Imperméabilité

Un point faible : peu efficace, un peu de neige/pluie et quelques manipulations de neige, et le gant est mouillé … il n’y a plus qu’à attendre le lendemain pour qu’ils sèchent. Néanmoins leur finesse permet un séchage assez rapide.

Rapport qualité/prix

Peu onéreux à l’achat, je ne regrette pas cet investissement.

Le mot de la fin

Léger et aéré, idéal quand on grimpe en ski de randonnée en restant sur ses deux jambes.

Dès que l’on doit goûter la neige d’un peu plus près, c’est une autre histoire : un piolet à la main, un trou à faire, un contact trop près de la neige (froide, humide), une grimpette à pied en s’appuyant régulièrement sur ses mains … Sont tout autant de manipulations que je ne conseille pas avec ces gants. Il faut alors prévoir une autre paire plus robuste.

A la descente, je les utilise qu’au printemps, en hiver ils sont trop léger.

Pour qui ?

Ski de randonnée, Randonneur hiveral

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire