Test Black Diamond Guide 2017

8 tests Black Diamond Guide.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
pbanco

Encombrants mais efficaces

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,80m | 70kg | Expert | Meylan
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : 1 saison, principalement en Norvège, faire du ski de couloir

Points forts

Chauds
Très chauds

Points faibles

Gros
Très gros
Lourds
Très lourds

En préambule je tiens à dire que ma principale activité sur des skis est celle de la rando et de toute activité me permettant de me jeter dans un couloir plus ou moins raide et plus ou moins en bonnes conditions.

Alors pour faire une simple métaphore, ces gants sont a ton sac à dos, ce qu'un préservatif est à ton portefeuille. Tu ne les sortiras que dans des conditions bien précises, mais dans ces cas-là ils protégeront tes petites extrémités des pires agressions.

Les Guide Finger de chez Black Diamond sont encombrants, lourds. En effet vu leur taille non négligeable, ils vont prendre pas mal de place dans votre sac à dos.

Les Guide Finger une fois mis, te rendent inapte aux gestes les plus simples. On va dire que si t’arrives à tenir tes bâtons c’est déjà pas mal. C’est pour ça qu’en rando tu les porteras plutôt dans ton sac en attendant la descente, et que dans des conditions hivernales froides. Au printemps ces gants-là te seront complétement inutiles.

MAIS

Les Guides Finger sont chauds et bien isolés… OOOHHHH OUI ! Après deux semaines à gravir des couloirs en Norvège, je peux vous dire que ces gants font des miracles. Que tu sois en train d’essayer de monter dans un couloir plein nord remplis de poudreuse, d’attendre tes potes dans une cuvette frigorifiée ou que tu sois en train faire tes virages sautés, ces gants vont te permettre de préserver le nombre de tes doigts à 10.

Après en ce qui concerne leur résistance, je ne vais pas vous mentir, je n’ai fait qu’une seule saison avec. Je peux juste vous dire que les carres attaquent un peu le cuire.

(Photo en bas à droite: celui de droite a des mains au chaud, celui de gauche se demande s’il va pouvoir garder ses doigts. En attendant les potes en bas du couloir Øksehogget, Tamok, Norvège)

Pour qui ?

Pour ceux qui sont exposés à des températures hivernales sérieuses et qui se disent que 10 est le bon nombre pour les doigts de leurs mains.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire