Test Marker Kingpin 10 2017

14 tests Marker Kingpin 10.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
walex38

Le maintien et la sécu d'une

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,87m | 90kg | Expert
Acheté : en magasin
Conditions du test : Piste, couloir, peuf, trafolle, beau temps, tempête, brouillard, etc

Points forts

Rigidité, tenue et déchaussage

Points faibles

Poids, transition pas toujours évidente, couteaux durs à mettre.

Montées d'origines sur mes Blizzard ZeroG 95, elles s'accordent plutôt bien à ces skis exigeants.

En montée : 

Les cales sont assez facile à mettre en place de la pointe du baton.

La machoire à pin est suffisant rigide pour tenir proprement dans les devers un peu béton (testé sur 95mm au patin en tout cas).

Par contre, évidemment la fix' est un peu lourde mais ça ce n'est pas une surprise. Autre petit bémol : je trouve que les couteaux sont compliqués à mettre et glissent assez mal dans la glissière prévue. En particulier quand il faut les mettre un peu dans l'urgence comme cela m'arrive souvent.

Transitions:

La transition se fait via un levier placé sous le pied, il faut donc soit déchausser, soit faire un belle flexion et/ou être très souple.

Ensuite il faut encore abaisser la talonnière (qui se relève en mode marche pour bloquer les stop-skis) puis "claquer" l'arrière et pour être chaussé. Ce mouvement demande un chouille de force et de manip' et peut être un peu délicat dans la poudreuse notamment et le raide si on n'a pas aménagé de plateforme.

En descente : 

C'est vraiment royal, on est très très proche d'une fix d'alpin et ça mets vraiment en confiance. La seule vraie différence de ressenti est l'absence d'élasticité longitudinale, commune à la plupart de fix de rando qui "raidit" un peu le feeling du ski sous le pied.
J'ai aussi pu vérifier la capacité de la fixation à déchausser quand il le faut, heureusement, car c'est tout l'intérêt de ce modèle.



Pour qui ?

Pour du dénivelé moyen (à cause du poids), je dirais à monter sur des skis assez larges pour bénéficier de la rigidité procuré par le système.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire