Test Fritschi Xenic 10 2022

6 tests Fritschi Xenic 10.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
Carine_be

Un très bon compromis

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | m | Avancé
Acheté : 325€ en magasin
Conditions du test : pistes, bords de pistes et randos.

Points forts

simple et efficace
rapport qualité/poids/prix

Points faibles

vis de réglages longitudinale talonnière
passage du levier butée de marche à ski trop dur
Pour ma première paire de ski de rando, je cherchais une fixation pas trop chère, relativement légère et surtout facile d'utilisation. On s'est finalement décider pour les Xenic 10 fasse à la concurrence (ATK Crest ou Kuloar, Marker alpinist, Dynafit speed turn, shift), mon mari étant super content de ses Tecton12. Montées sur des Commencal Tempo (Test Privé) avec stop ski 88mm et plaque de réglage talonnière de 60mm à la place de la 25mm livrée d'origine.


Petit rappel concernant les principales caractéristiques de cette fixation Xenic 10. Ce modèle est une fixation pin-pin c’est à dire proposant à la fois des inserts à l’avant et au talon d’un poids de 280g sans les stops skis.

La promesse sur le papier est d’offrir un produit répondant aux points suivants:

  • Facilité de chaussage,
  • Un poids léger,
  • Des manipulations simples
  • Un prix très bas.

Sur le terrain

Comme pour toutes les fixations à PIN, les 2-3 premiers chaussages demandent un peu de concentration et de trouver ses marques pour bien positionner la chaussure au niveau de la butée. Une fois que les repères sont pris, facilités par le mini butée rouge, c'est vraiment simple et en général ça "pin" bien du premier coup. La partie rouge facilitant le placement n'est par contre pas aussi proéminente et efficace que sur les Tecton. Contrairement aux autres fixations à PIN où la "mâchoire" se ferme en léger arc de cercle, le déplacement est ici latéral, en pratique ça ne change vraiment rien niveau chaussage. Pour chausser la talonnière en mode ski, c'est du très classique et rien de spécial à signaler.

En mode ski, la chaussure est bien maintenue et je n'ai à aucun moment douté de la fixation en skiant. Pas de réglage de dureté à l'avant et un réglage facile d'accès au niveau de la talonnière. Je n'ai aucun déchaussage intempestif à signaler et ne m'étant pas pris de chute je n'ai pas de retour à faire sur la fiabilité du réglage de dureté.

Le passage en mode montée est également assez classique, on tourne la talonnière de 180° et on monte le levier de la butée pour la bloquer. 2-3 remarques quand même... Pour des personnes n'ayant pas des mains de fers, il faut vraiment penser à ouvrir la cale de montée pour améliorer la prise en main afin de tourner complètement la talonnière, sans ça, c'est vraiment très dur de terminer la rotation (d'autant plus si on a un peu froid aux doigts). Pour la butée, si l'indication "ski" est bien visible par le dessus, l'indication "walk" est sur le côté gauche... c'est assez abhérant et illogique même si au final on repère bien de visu les 2 positions et on tient peu compte de l’indication en elle-même. Le passage descente -> montée peut se faire sans déchausser (si vous savez mettre vos peaux avec skis aux pieds, ce qui n'est pas mon cas ;) ). La rotation de la talonnière active le blocage des freins qui ne pose en général pas de problème. J'ai eu une fois le cas où un frein ne se bloquait pas (sans doute à cause de glace/neige dans le mécanisme) et le fait de repasser la talonnière en mode ski puis à nouveau en mode montée a solutionné le problème.

Pour le passage montée -> descente, on retourne la talonnière de 180° et on remet le levier de la butée en mode ski et GO! Par contre, ce levier de butée est vraiment super dur à passer du mode montée au mode ski, avec le bâton je n'y arrive pas (essayer plusieurs fois et à part pour dérégler mes bâtons télescopiques ce n'est pas très concluant) et il faut y aller avec la paume de la main. Pour déchausser complètement (donc passage ski -> "rien"), là une pression avec le bâton sur le levier suffit. Les freins se sont chaque fois bien libérés en quittant le mode montée.

La cale de montée est assez facile à mettre et retirer avec le bout du bâton, pas besoin d'y aller à la main. Elle offre une bonne position et semble résistante malgré sa finesse.

Comparé à d'autres marques (Plum, ATK, Dynafit...), la fixation est assez "plastique" mais les matériaux utilisés sont tout de même bien résistant et la finition est très bonne.

Comme signalé, la fixation a été montée avec un plaque de 60mm à la place de la 25mm d'origine afin que les enfants puissent aussi utiliser les skis. De ce point de vue, mon mari a bien râlé sur la vis de réglage de la talonnière! Si pour beaucoup de pratiquants une fois le réglage effectué on n'y touche plus, de notre côté on y touche régulièrement et la tête de la vis de réglage n'est pas terrible, ce qui fait que le tournevis "saute" pas mal! Une simple encoche pour un tournevis plat aurait sans doute été préférable.

Au final la fixation répond très bien à son programme, facile et efficace pour un prix et un poids contenu.

Pour qui ?

A tout les randonneurs qui cherchent une fixation polyvalent à prix abordable.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire