Test Dynafit Speed turn 2.0 2020

14 tests Dynafit Speed turn 2.0.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,8/10
PAGET Tristan

Le meilleur compromis pour se lancer dans la rando

Avis sélectionné
Profil du testeur : m | Lamoura
Acheté : 250€ en ligne
Conditions du test : Toutes les neiges

Points forts

Polyvalence, idéal pour commencer, les moins chères du marché

Points faibles

Un DIN un peu faible lorsqu'on veut mettre beaucoup d'intensité

Fixation Ski de Rando Speed Turn Dynafit


Vous souhaitez commencer le ski de randonnée avec les fixations Dynafit Speed Turn 2.0 ?

C’est sûrement une très bonne idée. Mon test vous permettra peut-être de finaliser ce choix.


Caractéristiques Techniques 


  • Fixation en aluminium et acier inoxydable pour une meilleure durabilité.
  • DIN de 4 à 10 ( 40 à 100 kg)
  • Réglage de +/- 12.5mm pour la chaussure.
  • 3 positions de montée
  • Poids : 350g/fixation Prix : 250€


Le Test 


J’ai pu tester ces fixations depuis 2 hivers montées sur des skis Movement Vertex 84.

Je les aient utilisé dans toutes les conditions, temps froids, humides, grande chaleur et dans quasiment tous les types de neiges ( poudreuse, soupes, trafolle, gelé, … )

Pour le montage, je vous conseille de vous orientez vers un shop afin de ne pas faire d’erreur. En plus ce modèle est un grand classique donc ils ont tous les « patrons » de montages et ça va très vite.

Le réglage de +/- 12,5 mm à l’arrière permet tout de même de monter des chaussures de quasiment 2 pointures de différences.

Le système de fixation à insert à l’avant permet de chausser rapidement et sans se baisser les skis. Et avec les leashs + la position de verrouillage total, il est quasiment impossible de perdre un skis sans perdre un genou (c’est quand même sympa en montée puisqu’il n’y a pas de stop-skis).


En Montée


Difficile de trouver du négatif pour la montée. Leurs poids peut-être, mais bon, si vous en êtes à ce stade c’est que vous êtes plutôt expérimenté et vous tourner vers des fixations PLUM peut être une bonne idée ( pas le même budget ).

Pour commencer et pour tous les skieurs de niveau intermédiaires qui ne cherchent pas à faire de compétition, ces fixations sont idéales.

Trois positions de montée, jusqu'à 50 mm de hauteur environ, en faisant simplement tourner la fixation sur elle-même. Vous pouvez la tourner à la main ou carrément avec votre bâton si vous êtes un peu habile. Dans l’ensemble c’est plutôt simple.

La plage angulaire est donc suffisante pour passer tous les types de dénivelés. Si besoin, il y à même un emplacement pour enfiler des couteaux lorsque c’est nécessaire.

La cale arrière en plastique vous évite de taper directement sur le ski et de l’abimer lorsque vous montez.

Les inserts à l’avant maintiennent parfaitement votre chaussure, c’est difficile de décrocher en montée. Je vous conseil tout de même de mettre les leashs et de verrouiller complétement la fixation à la montée pour ne pas perdre votre ski.


En descente 


Pour la descente, rien de plus simple, on tourne simplement la cale avec les « tétons » vers nous et on appuye le talon pour bloquer la chaussure.

A nouveau je vous conseille de bien mettre votre leash mais cette fois ci de n’utiliser que le verrouillage partiel pour ne pas vous blesser (ça permet à la fixation de décroché en cas d’impacts)

Le DIN me semble tout de même un peu faible. 100kg en poids max c’est limite. Si vous avez un gros gabarit et/ou que vous êtes plutôt expérimenté, ce DIN peut se révéler handicapant.

En effet, si vous êtes dans des parties très engagées ou que vous souhaitez mettre beaucoup d’intensité, il ne faudrait pas que le ski décroche sans que vous en ayez besoin. C’est pour moi le premier reproche à cette fixation.

Attention donc à ne pas trop en demander lors de la descente, ça peut lâcher.

La fixation d’un ami à moi s’est arraché dans un champ de bosses en alpin (qu’elle idée en même temps me diriez-vous)

Autre point un peu négatif, vous aurez aussi tendance à décrocher de l’avant de la fixation si vous n’êtes pas en verrouillage complet. Veillez donc à avoir bien mis les inserts dans votre chaussure et comme avant, n’en demandez pas autant qu’à une fixation de ski alpin.

Si on oubli ces problèmes, la fixation se comporte plutôt bien en descente. La sensation de légèreté au pied permet de rendre le ski assez joueur même si je vous déconseille de tenter trop de tricks avec.


Conclusion


En conclusion, si vous souhaitez vous lancer dans le ski de randonnées avec une fixation polyvalente, technique et pas trop lourde, elle est idéale. C’est l’une des fixations la moins chère du marché (250 €) et pourtant elle très fiable et remplit parfaitement ses fonctions.

Bien sûr si votre niveau d’exigence en termes d’intensité ou vis-à-vis du poids est important, je vous conseille de vous tourner vers d’autres gammes plus adaptées mais aussi plus cher.

Des PLUMS si vous souhaitez privilégier la montée et la performance. Ou des Salomon Shift si vous souhaitez appuyer plus forts en descente. 

Pour qui ?

Pour les skieurs d'un niveau intermédiaire qui souhaite faire du skis de rando sans se ruiner
8/10
Facilité de chaussage
Facilité de réglage/compréhension du système
Style/Look
Finitions
Durabilité/solidité
Rapport qualité/prix
Changement de mode montée/descente

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire